Si P-A Méthot a toujours voulu faire rire, il voue une affection particulière à la musique country.

Humour à saveur country

Gatineau vibre aux rythmes de Nashville depuis ce vendredi, avec l’ouverture du Festival Country de Gatineau. Entre les danses en ligne, les chansons westerns et les hommages à Renée Martel, l’humoriste P-A Méthot viendra, avec toute sa bonhomie, faire rire le public le temps d’une soirée.

Si l’artiste insiste sur le fait qu’il s’agit bel et bien d’un show de stand-up, « les jokes, elles, seront à saveur country ». D’ailleurs, P-A Méthot n’en est pas à sa première incursion dans le country. Avec son spectacle Party Country – Il était une fois au Centre Bell, il avait allié, l’année dernière, les blagues et la musique.

« Je vais me promener dans des trucs près du Party country, de mon premier spectacle Plus gros que nature – qui s’est achevé l’automne passé – mais aussi des éléments de mon prochain spectacle, Faire le beau. Il y aura aussi des numéros que je ne fais qu’en festival », lance P-A Méthot, qui devrait avoir le traditionnel chapeau de cowboy vissé sur la tête.

D’ailleurs, il n’exclut pas la possibilité d’inclure des intermèdes musicaux à son spectacle. « C’est un festival country, je joue de la guitare, ça se peut qu’il y ait des surprises », confie-t-il.

Hommage au country

Que les sceptiques se rassurent, son spectacle n’a pas pour vocation de se moquer des amateurs du genre. « Les gens du country tripent et ont du fun, je vais juste leur rendre hommage. Je vais parler de quelques éléments typiques que je trouve drôles, comme la fameuse boucle de ceinture qui n’en finit plus d’être grosse. Celui qui a inventé ça, il n’avait pas de bedaine », fait remarquer P-A Méthot.

L’humoriste originaire de Chandler, a été bercé dès sa plus tendre enfance sur la musique de la famille Daraîche ou les classiques du country. « Chez nous, à l’heure du souper, Québec Country jouait sur le poste de radio. J’ai été élevé dans un bassin country et j’ai toujours aimé ça », raconte le Gaspésien.

Après quelques mois d’absence pour passer du temps en famille et surtout se remettre d’une opération du cœur subit en juin, P-A Méthot, qui n’a pu participer aux trois festivals majeurs d’humour du Québec, remontera en selle à Gatineau.

« J’ai hâte de recommencer. Deux semaines sans show, je deviens fou. Alors là, ça fait trois mois. La nuit, quand je me lève pour prendre un verre d’eau, dès que j’ouvre la porte du frigo et que je vois la lumière, je fais un sketch. Mais, je sais bien que des brocolis ne me répondront pas », envoie l’humoriste.

L’humour comme exutoire

Pour P-A Méthot, l’humour est une seconde nature, peut-être aussi une façon de cacher quelques blessures. « J’ai toujours voulu faire rire, que ce soit devant 3, 300, 3 000 ou 10 000 personnes. Quand j’étais jeune, j’étais un peu plus gros que les autres et je me faisais intimider. J’en ai mangé des claques sur la gueule, mais quand je faisais des jokes, les gens m’écoutaient et riaient. Ç’a toujours été ça, mon trip », se rappelle l’humoriste.

Et depuis cette époque, il en a fait rire du monde. L’homme de 44 ans a débuté en 1996, en usant les planchers des bars, des restaurants et des festivals. Sans nécessairement viser la gloire, il réussit à vivre de son art depuis 2002.

Entre l’animation de galas comme Juste pour rire et Comédie Ha!, les émissions de télé, et les premières parties des tournées de Peter McLeod et Jean-Michel Anctil, sa cote de popularité monte en flèche. Mais c’est en 2013, à la suite de la tragédie de Lac-Mégantic, que P-A Méthot est propulsé au-devant de la scène grâce à l’événement Avenir Mégantic.

Cette même année, il décide de lancer son premier one-man-show, Plus gros que nature. Un spectacle qu’il a joué pas moins de 495 fois devant plus de 300 000 personnes et qui s’est terminé en novembre dernier. « Il n’y a plus rien de pareil depuis », admet celui qui a été nommé en 2010 et en 2013 dans la catégorie Découverte au Gala les Oliviers.

Et c’est en s’inspirant de sa nouvelle vie qu’il a conçu son deuxième spectacle Faire le beau, qu’il présentera dans tout le Québec dès l’hiver 2019.

« Avant, j’allais à l’épicerie en culotte toute finie, un chandail avec plein de peinture, les dents pas brossées. Maintenant, je ne peux plus, parce que ça se peut que je parle à des gens. Alors je me brosse les dents, s’esclaffe-t-il. C’est un peu ça faire le beau. On fait un paquet d’efforts, mais toujours pour les autres. »

Les Gatinois devront patienter jusqu’en juillet 2019 pour découvrir ce nouveau one-man-show. P-A Méthot sera en spectacle les 19 et 20 juillet 2019 à la Salle Odyssée.

+

POUR Y ALLER

Quand ? Jeudi 2 août à 19 h

Où ? à l’extérieur du Casino du Lac-Leamy

Renseignements : countrygatineau.com