Samedi, le Chili ouvrira le bal des Grands Feux du Casino du Lac-Leamy.

Grands Feux du Casino: le Chili donnera le ton

C’est une firme du Chili qui donnera le coup d’envoi des 24e Grands Feux du Casino Lac-Leamy ce samedi 10 août. Pendant que le ciel nocturne s’embrasera des couleurs de Danser pour le monde, sur la plateforme, l’Espagnol Marc Igual Jounou poursuivra la tradition familiale : fondée par son arrière-arrière-grand-père, l’entreprise Pirotècnia Igual emploie pères, fils, mères et filles depuis... 140 ans.

Ce n’est pas d’hier que les feux d’artifice ravissent les yeux (et assourdissent les oreilles) lors de grandes occasions. En Europe, la reine Élisabeth d’York a eu droit au tout premier spectacle pyrotechnique en occident pour son couronnement. L’année ? 1487.

Mais en matière de production industrielle, les fabricants de feux d’artifice ne faisaient pas légion en 1880. Cette même année, Mario Igual Baseda fondait dans le cœur de Barcelone une première fabrique de projectiles, l’une des rares à l’époque.

Ce vendredi, 139 ans plus tard, son arrière-arrière-petit-fils répétait les allers-retours entre la plateforme aquatique et le site du Musée canadien de l’histoire, occupé qu’il était à fignoler les derniers préparatifs du spectacle de samedi.

« En 1961, nous ne pouvions plus produire au centre de Barcelone, alors nous avons établi une usine à 40 kilomètres de la ville, a raconté Marc Igual Jounou sur la berge de la rivière des Outaouais. Ensuite, vers 1980, mon oncle est parti faire des affaires au Chili. Il y avait là beaucoup de travail pour nous. Nous avons commencé à faire des spectacles et nous y avons construit une deuxième usine. » L’entreprise en compte maintenant une troisième, en Catalogne comme la première.

Ce vendredi, Marc Iqual Jounou répétait les allers-retours entre la plateforme aquatique et le site du Musée canadien de l’histoire, occupé à fignoler les derniers préparatifs du spectacle de samedi.

« Aujourd’hui, au Chili, nous faisons 150 spectacles par année ; seulement pour le Nouvel An, nous allons en faire 71 simultanément. Ou 72, je ne me souviens plus. La plupart de nos techniciens ne peuvent pas être ici en ce moment, parce qu’ils sont en train de préparer les spectacles du Nouvel An... »

À savoir quel titre le Barcelonais porte dans la compagnie, il dit ne pas vraiment en avoir ; à 24 ans, l’héritier d’Igual Baseda y fait un peu de tout. Dans le mélange des langues, on n’a pas saisi s’il a choisi de devenir artificier ou si cette avenue lui a été imposée. Chose claire, Marc ne s’en plaint pas. Bon an, mal an, les spectacles l’emmènent au Panama, en Colombie et lui font sillonner le Chili. Cette année, un voyage en Corée pourrait terminer son trajet d’été, qui passait aussi par le Qatar pour l’ouverture de la Coupe de l’Émir et pour l’inauguration du stade Al-Warkrah. De quoi faire saliver même les globe-trotters aguerris...

Et encore, s’il était né plus tôt, peut-être aurait-il assisté à quelques Jeux olympiques. Pirotècnia Igual a signé les spectacles pyrotechniques des Jeux de Barcelone en 1992, et ses produits ont été utilisés dans ceux d’Athènes en 2004 et de Londres en 2012. En matière de grands événements sportifs, la firme est aussi derrière les cérémonies des Jeux européens de 2015 à Bakou, ainsi que des Coupes du monde de football de 2014 et de 2018, tenus au Brésil et en Russie.

Rien que pour ce spectacle dans la contrée de Poutine, quelque 4000 projectiles ont explosé. En comparaison, samedi sera « un petit spectacle ». Pour la première visite de la compagnie en Outaouais, « seulement » 800 fusées éclateront entre les rives du Québec et de l’Ontario.

Le programme prévoit beaucoup de couleurs ainsi qu’un répertoire musical inspiré des pays dont les Igual ont coloré le ciel. « Il y aura des chansons du Chili, de l’Espagne, de Barcelone, du Brésil, et même une d’ici. Vous allez voir un spectacle d’une très haute intensité avec une finale très, très forte. »

Les Grands Feux du Casino Lac-Leamy continuent les 14, 17 et 21 août avec des firmes de l’Italie, de la Grèce et de la France. La grande finale de Royal Pyrotechnie se tiendra le 24 août.

+

POUR Y ALLER

Quand ? Samedi 10 août, dès 18 h

Où ? Musée canadien de l’histoire

Renseignements : feux.qc.ca