Le projet que caressait Fred Pellerin de créer une salle de spectacles de quelque 300 places à Saint-Élie-de-Caxton ne se concrétisera pas.

Fred Pellerin renonce à sa salle de spectacles

SAINT-ÉLIE-DE-CAXTON — Le projet que caressait Fred Pellerin de créer une salle de spectacles de quelque 300 places à Saint-Élie-de-Caxton ne se concrétisera pas. Le conteur a confirmé la chose lundi matin en parallèle de l’annonce indiquant que c’est la conteuse Céline Jantet, la même qui avait réalisé les contes de la dernière Féerie de Noël pour le remplacer, qui passera le mois d’avril dans le village pour se consacrer à l’écriture de nouveaux contes.

Le conteur a expliqué son abandon du projet de salle en indiquant que le projet de l’ordre de près d’un million $ l’impliquant lui et des partenaires était plombé par trop d’incertitudes pour qu’ils puissent le mener à son terme. «On ne peut pas construire un projet de cette ampleur si tout est incertain et risqué comme ça l’est présentement.» 

Fred Pellerin a fait l’acquisition de deux bâtiments dont il demeure propriétaire et pour lesquels il estime pouvoir trouver une autre vocation. Jusqu’ici, une demande de changement de zonage a été présentée à la municipalité l’automne dernier et les promoteurs n’ont toujours pas reçu de réponse officielle. 

«On n’a pas encore eu de réponse quant à notre changement de zonage. Cette toute première demande-là n’aboutit pas. On ne demande pourtant aucun traitement de faveur. Ça va être quoi la prochaine étape? Notre projet ne peut pas être mis en danger à chacune des étapes de sa réalisation. Compte tenu de son ampleur, on a besoin d’une base solide sur laquelle bâtir. On ne peut pas être à la merci de tous les vents changeants. Les partenaires qui venaient avec moi ne viennent plus.»

Du côté de l’administration municipale, on ignore quelles sont les incertitudes auxquelles fait référence le plus connu des citoyens de la localité pour justifier l’abandon de son projet, d’autant plus que la demande de changement de zonage a été acceptée il y a quelques semaines. Selon des documents obtenus par Le Nouvelliste, elle a en effet fait l’objet du règlement 2018-014 qui a été adopté par le conseil municipal lors de la séance ordinaire du 4 février dernier. Et comme l’exige la loi, le règlement a été approuvé et a fait l’objet d’une résolution de conformité par la MRC de Maskinongé lors de la réunion du conseil des maires qui a eu lieu le 13 février.

Appelé à commenter ce récent développement dans le dossier, le maire Robert Gauthier a simplement indiqué qu’il n’était pas au courant que Fred Pellerin n’avait plus l’intention de transformer ses propriétés en lieu de diffusion culturelle. Par ailleurs, il a répété que la demande de changement de zonage a été accordée et que son acceptation constitue la finalité du processus légal prescrit par la loi.

«Je ne peux pas parler en son nom. Il faudrait lui demander ce qui accroche. Il faudrait lui poser la question. Comme maire, je ne peux pas deviner ce que pensent les gens. Nous avons beau être un petit village, mais il faut se respecter. Il faut poser la question aux gens. Mais comme maire, je dois dire que nous étions en accord avec ce projet-là et que nous avons tout fait pour que le changement de zonage se fasse», a indiqué M. Gauthier.

Selon les plans du célèbre Caxtonien, la salle de spectacles devait être aménagée dans un entrepôt désaffecté de la rue Saint-Louis, à quelques centaines de mètres de l’église paroissiale. Le projet avait fait l’objet d’une consultation publique à la fin novembre qui avait eu lieu à la Maison du citoyen.

Fred Pellerin avait fait part de ses intentions relativement à ce projet alors qu’il venait de manifester publiquement sa déception concernant son absence de la Féerie de Noël et tous les commentaires négatifs circulant à propos de la gestion municipale et des relations de travail. La 11e Féerie de Noël a été d’ailleurs la première à se dérouler sans les contes et la voix de Fred Pellerin, le conseil ayant trop tardé à communiquer avec lui pour renouveler son entente à propos d’une Féerie renouvelée. De plus, un montage d’anciens contes aurait été envisagé par la Municipalité, ce qui n’aurait pas plu au conteur qui se disait d’autre part attristé de tout ce contexte.

Pour ce qui est des activités estivales et de la prochaine Féerie de Noël, il dit ne rien en connaître et que cela relève de la municipalité. Ce qu’on sait, c’est que la portion contée de la Féerie de 2019 n’impliquera pas Céline Jantet. Il s’agissait d’un contrat d’une seule année qui ne sera pas renouvelé. Cela dit, le conteur continuera de s’impliquer dans la vie de son village à travers d’autres projets communautaires dont il ne peut rien révéler pour l’instant.

De plus, d’autres citoyens semblent en affrontement avec le conseil municipal. Les nombreux témoignages publiés notamment dans Le Nouvelliste semblent démontrer qu’un climat difficile englobe Saint-Élie-de-Caxton.