Des centaines de Franco-Ontariens ont chanté en chœur avec Diane Dufresne lors de son interprétation de la chanson Hymne à la beauté du monde.

Festival franco-ontarien : la 50e édition déjà en tête

La 44e édition du Festival franco-ontarien étant maintenant chose du passé, les responsables de l’événement culturel se tournent maintenant vers la préparation de la programmation de 2020 et songent déjà aux célébrations du demi-siècle du Franco dans six ans.

« Le 45e est un jalon important, et nous sommes déjà en réflexion, mais le conseil d’administration est aussi en train de développer une vision pour le 50e du festival », a partagé le directeur général du Festival franco-ontarien, Michel-Olivier Matte, dimanche.

« On doit se prendre d’avance pour célébrer ça. Ce n’est pas quelque chose qu’on fait un an d’avance. Il faut plusieurs années de préparation. On veut développer cette vision avec le conseil d’administration, et c’est quelque chose qu’on va entamer cet automne. On veut établir où on veut être dans six ans pour célébrer un demi-siècle de festivals francos », a-t-il continué.

La solidité du festival permet aux organisateurs d’essayer de nouveaux concepts, comme celui des deux dernières éditions où des artistes franco-ontariens émergents chantent et jouent avec des artistes établis, une manière de contribuer au développement des carrières. 

Cette année par exemple, Mélissa Ouimet est montée sur scène avec la tête d’affiche de la soirée de samedi, Diane Dufresne.

« Cette formule est un gros coup de dés pour nous, mais ça nous distingue des autres festivals. Les artistes adorent ces types de collaboration », a souligné M. Matte, qui souhaite que le concept soit reconduit l’année prochaine.

L’édition 2019 du festival offrait une programmation variée avec des spectacles électro-pop, pop-contemporain et rock. 

Des artistes comme Alaclair Ensemble, Laurence Nerbonne, Plastic Bertrand, Radio Radio, Les Rats d’Swompe et Medhi Cayenne se sont succédé sur la scène du parc Major durant les trois jours de l’événement.

« Nous sommes bien contents, ça a bien été, tout s’est très bien déroulé, de très bons spectacles », a résumé le directeur général du festival.

La direction du Franco a d’ailleurs tenu à remercier les festivaliers qui se sont présentés sur le site malgré la pluie, du temps incertain et un parterre imprégné d’eau.

« Chose certaine, ceux qui étaient là étaient très motivés vu le temps. Ils étaient aussi très contents des spectacles », a souligné Michel-Olivier Matte.

Le Franco doit continuer son décompte au cours des prochains jours pour établir l’achalandage.