Les Grands feux du Casino Lac-Leamy auront lieu du 10 au 24 août. On pourra y apprécier deux nouvelles équipes, venues de l’Italie et du Chili, invitées pour la première fois.

Deux p’tits nouveaux aux Grands Feux

La compétition des Grands feux du Casino Lac-Leamy opposera le Chili, l’Italie, la Grèce et la France, cet été.

Le directeur artistique des Grands Feux (GF), Yanick Roy, de Royal Pyrotechnie, a détaillé mercredi les firmes internationales qui, du 10 au 24 août, tenteront de s’emparer du trophée Zeus.

Cette 24e édition des Grands Feux se tiendra à nouveau sur la rivière des Outaouais, face au terrain arrière du Musée canadien de l’histoire, où sont accueillis les visiteurs.

La compétition accueillera tout d’abord la firme chilienne Pirotecnia Igual, qui présentera samedi 10 août le spectacle « Danser pour le monde », qui se veut « une explosion de rêve et de créativité ». L’Italie prendra le relais le 14 août, avec « L’été Italien », un spectacle voguant sur des partitions d’opéras italiens, et conçu par Pirotecnicia Giuliani. Suivra la Grèce (17 août), avec « Hauts et bas », de la compagnie Pavlos Nanos, qui promet un moment « plein de bonne humeur », a promis Yanick Roy en conférence de presse. Puis l’équipe de Pyragric Industrie, venue de France, fera un clin d’œil au Septième Art, avec « Pyrolywood », présenté le 21 août.

Les équipes chiliennes et italiennent effectueront leurs tout premiers tirs gatinois, tandis que les équipes grecques et françaises font un retour aux Grands Feux, a précisé M. Roy, selon qui il est devenu facile pour sa firme de recruter des artificiers d’envergure internationale.

« Vous avez la chance d’avoir un site exceptionnel et personnalisé, [dominé par] le musée et le Parlement d’Ottawa » a expliqué M. Roy, qui s’adressait au comité organisateur des Grands Feux. Ce site « enchanteur » séduit immédiatement les firmes étrangères », ravies à l’idée de pouvoir composer leurs tableaux en profitant non seulement du ciel gatinois, mais aussi de l’eau et de ses reflets, a-t-il poursuivi. « Vous avez tout pour réussir un grand spectacle ! »

Le comité organisateur est toujours présidé par Claude Hamelin, qui est ces temps-ci épaulé par le jeune promoteur Marc-Antoine Massicotte, déjà désigné « futur président » des Grands Feux. M. Massicotte — qui est aussi le cofondateur et coorganisateur du Festival d’Humour de Gatineau et l’instigateur du festival de musique électronique Riverside (lui aussi tenu derrière le Musée canadien de l’histoire) — prendra le relais de Claude Hamelin au terme de trois éditions, a détaillé la coordonnatrice aux ventes corporatives des Grands Feux, Marie-Ève Léger.

Pour sa traditionnelle finale, l’équipe québécoise de Royal Pyrotechnie explorera les émotions, samedi 24 août. « On s’est demandé ce qu’on pouvait mijoter pour faire mieux que [la thématique de l’an dernier] les Superhéros », retrace Yanick Roy. Avec le spectacle ‘ÉMOJIS’, Royal Pyro pense avoir trouvé la formule gagnante en illustrant toute une gamme d’émotions. « C’est un spectacle très dynamique et très tendance », promet-il.

L’événement pyrotechnique renoue cette année avec son offre gastronomique à saveurs locales et avec les spectacles avant et après les feux. La programmation artistique sera dévoilée en juillet.

Renseignements et billets : www.feux.qc.ca ; 819-771-3389

+

Opération séduction pour les touristes

Une délégation internationale composée de quelque 300 journalistes et blogueurs spécialisés en voyages récréo-touristiques viendra assister au spectacle pyrotechnique que donnera l’Italie le 14 août, a indiqué la directrice générale de Tourisme Outaouais, France Belisle.

Cette délégation de 10 pays participera à l’initiative GoMédia Canada, une vaste opération de charme organisée une fois par an par l’organisme fédéral Destination Canada. 

Chaque année, une grande ville canadienne est sélectionnée comme hôte d’une importante délégation, et reçoit des subsides pour faire mousser sa région. 

Ce sera la première fois que GoMédia passe par Gatineau, se réjouit Mme Belisle. Du 11 au 15 août, les délégués participeront à sept circuits ou activités touristiques en Outaouais, et huit autres du côté d’Ottawa.

Pour la région, «ça représente des retombées et une notoriété incroyables», estime la d.g. de Tourisme Outaouais, qui voit dans cette initiative la concrétisation des «efforts de concertation et de collaboration» entrepris ces dernières années entre l’organisme qu’elle dirige et Tourisme Ottawa.