Le Cirque du Soleil sera de passage au Centre Canadian Tire à compter de mercredi.

Cirque du Soleil, le retour du cortège

Après avoir visité depuis 2005 plus de 60 villes, le Cirque du Soleil a décidé de donner un nouveau souffle à Corteo – cortège en italien. Initialement créé pour le chapiteau, le spectacle conçu par Daniele Finzi Pasca a été adapté pour les arénas. Tour d’horizon du show qui paradera dès mercredi au Centre Canadian Tire.

Histoire de clown

Dans une ambiance carnavalesque, Corteo suit les funérailles du clown Mauro. « On revisite la vie de ce clown. Il y a beaucoup d’aller et retour dans le temps. Il va regagner son costume de clown, retomber en enfance », raconte Francis Croft, acrobate de la troupe de Corteo.

Corteo suit les funérailles du clown Mauro.

Situé entre ciel et terre, le spectacle voit défiler les personnes qui ont marqué la vie de Mauro, mais voit aussi l’apparition d’anges bienveillants. « C’est un peu l’apprivoisement du paradis. Il se transforme en ange, s’envole vers le ciel. Son costume va évoluer, il va acquérir des ailes », ajoute le circassien.

Du chapiteau à l’aréna

Pour s’adapter aux contraintes des arénas, Corteo a dû être repensé et écourté, mais tout en conservant l’esprit du spectacle. Certains numéros ont été modifiés, d’autres complètements supprimés ou remplacés. « Deux nouveaux numéros – un de pôle suspendu et un autre de Houla-Hoop ont été spécialement créé. Par contre, le numéro de funambule, techniquement impossible à mettre en aréna, a été supprimé », indique Francis Croft, acrobate de Corteo.

Un numéro de pôle suspendu a été spécialement créé pour le spectacle en aréna.

Pour tenter de recréer une intimité avec le public, un podium, sur lequel évoluent les artistes, traverse l’aréna. Mais puisque le public est plus haut que sous le chapiteau, les artistes ont dû travailler leur jeu. « On doit penser que le public n’est pas juste devant, alors, on joue un peu plus gros .»

Réalisme circassien

Inspirés par le théâtre des années 1900-1920, le décor et les (260) costumes contribuent à envelopper Corteo dans un autre univers, à une autre époque. « Le décor est vraiment impressionnant. Quant aux costumes, on sent vraiment le côté du cirque traditionnel, et l’influence de l’ère préindustrielle », estime Francis Croft. Les artistes sont également très peu maquillés. « Le maquillage n’est là que pour augmenter nos traits », confie l’acrobate.

Corteo s'inspire du théâtre des années 1900-1920.

Ce choix de décor, de costumes et de maquillages fait de Corteo un spectacle différent des autres productions du Cirque du Soleil. « Les artistes sont très humains. Il y a quelque chose de très personnel et de très intime dans ce spectacle. On est sur scène comme on serait si on vivait cette situation. C’est à nous de jouer avec les émotions », explique-t-il.

Numéros magiques

Outre les numéros de jonglerie, de roue, d’acrobatie, de planche sautoir, de duo-sangles, d’échelles, certains numéros de Corteo sont, selon Francis Croft, particulièrement notoires. Comme celui des chandeliers – où les amours de Mauro se balancent – qui ouvre le spectacle. « Transformer un objet aussi esthétique en un appareil acrobatique, ça le rend encore plus agréable à regarder. Ça ouvre parfaitement le spectacle », estime Francis Croft.

Le numéro de lits-trampolines replonge plusieurs spectateurs en enfance.

Autre temps fort, qui replonge tous les spectateurs en enfance : le numéro de lits-trampolines. « On revisite l’enfance du clown, lorsqu’il sautait sur les lits. C’est un numéro qui a beaucoup d’effet surtout sur les enfants. Ça les fait rêver. » 

Parmi les nombreux numéros qui s’enchaînent pendant près de 2 heures, celui de la finale en est un autre notable. Tous les artistes, soit 51 circassiens, musiciens, acteurs sont sur scène et encouragent 10 acrobates qui s’entrecroisent et virevoltent sur des barres fixes. « Tout le monde est réuni une dernière fois pour dire au revoir à Mauro, qui s’envole sur sa bicyclette vers la lumière », explique Francis Croft.

POUR Y ALLER

Quand ? du 27 juin au 1er juillet

Où ? Centre Canadian Tire

Renseignements : www.ticketmaster.com ; www.cirquedusoleil.com