Le spectacle AGWÀTÀ retrace l’histoire de la ville de Hull de 1800 à 1900.

AGWÀTÀ prépare sa dernière ronde

AGWÀTÀ reprend du service au ruisseau de la Brasserie, pour une troisième et dernière édition, du 20 au 29 juillet.

Le spectacle aquatique multimédia ouvrira ses robinets à raison de deux représentations par soir (à 21 h 30 et 22 h 15), avant ce que ses concepteurs — l’entreprise gatinoise Mixmédiarts — ont appelé la « tombée finale du rideau d’eau ».

« Les préparatifs sont en cours sur le site (...) pour que tout soit fin prêt pour les deux premières représentations de vendredi soir » a affirmé par voie de communiqué, lundi 16 juillet, le directeur artistique d’AGWÀTÀ, Alain St-Jean.

AGWÀTÀ signifie « sortir de l’eau » en langue algonquine, rappelle M. St-Jean, heureux de pouvoir présenter à nouveau ce « grandiose événement culturel et patrimonial ». Le spectacle retrace l’histoire de la ville de Hull de 1800 à 1900. Le patrimoine est mis en valeur grâce à un écran d’eau traversé d’effets visuels et d’une trame sonore originale.

L’œuvre « prend littéralement les spectateurs par leurs sentiments grâce à ses projections sur un écran d’eau géant, à ses fontaines dynamiques et à une musique originale envoûtante », poursuit M. St-Jean.

Les tarifs d’AGWÀTÀ ont été légèrement revus à la hausse, cette année. Le prix d’entrée est de 9 $ pour les adultes (en juillet 2017, les billets coûtaient 5 $ ou 7 $). Pour les enfants de 12 ans et moins, il faudra débourser 4 $ (au lieu des 2 $ fixés l’an passé). Les billets sont disponibles en personne, à la Maison du tourisme de Gatineau (103, rue Laurier) ou via le site Web AGWATA.CA.

La Ville de Gatineau s’est associée à cette initiative. Plus tôt cette année, le maire Maxime Pedneaud-Jobin s’était déclaré « ravi » du retour de cette œuvre qu’il percevait comme « un projet identitaire fort » pour les citoyens.

Lors de sa première édition, à l’été 2015, l’événement avait attiré plus de 14 000 personnes. Pour sa seconde saison, en 2017, 10 500 personnes y ont assisté.

Fondé en 2012 à Gatineau, Mixmédiarts est un organisme à but non lucratif de production et de diffusion en art médiatique urbain. Ses artistes et collaborateurs « visent la création d’expériences immersives visuelles et sonores inédites ».