Dans cette pièce déambulatoire, le public remonte le temps jusque dans les années 1930, pour suivre (littéralement) les pas d’un détective enquêtant sur les origines du nom de « Petit Chicago » et sur la possible présence d’Al Capone dans le coin.

À la recherche d’Al Capone dans le Vieux-Hull

Le Théâtre Dérives urbaines présentera en août « Les revenants du Petit Chicago », un tout nouveau parcours théâtral à saveur historique.

Dans cette pièce déambulatoire, le public remonte le temps jusque dans les années 1930, pour suivre (littéralement) les pas d’un détective enquêtant sur les origines du nom de « Petit Chicago » et sur la possible présence d’Al Capone dans le coin.

Cette production originale (et humoristique) sera présentée les mercredis 1er, 8, 15 et 22 août dans les rues du Vieux-Hull. Elle s’ajoute au parcours Portage dans le temps, qui sera de retour les dimanches d’août, a précisé jeudi la compagnie. 

Écrite par André Rousseau et mise en scène par Mathieu Charrette, Les revenants du Petit Chicago permettra de rencontrer des personnages hauts en couleur, interprétés par huit comédiens. 

Le détective privé Édouard Surveyer cherche à savoir si Al Capone, qui s’est évadé de la prison d’Alcatraz, ne se serait pas réfugié en Outaouais.

Au détour des rues, les marcheurs entendront les révélations étonnantes de quatre témoins (les revenants du titre, puisque nous sommes « dans le futur ») : le maire du « Petit Chicago » Alphonse Moussette (joué par Martin Vanasse) et son chef de police, ainsi qu’une propriétaire de bar (campée par Chantale Richer) et la Présidente de la Ligue de tempérance.

Des guides-interprète accompagnent ce parcours dont la durée est estimée à 70 minutes. Contrairement aux autres productions de Dérives Urbaines, le contenu ne convient pas aux enfants, précise la troupe.

Les départs se font au Centre culturel Jacques-Auger (39, rue Leduc) à 19h30 et à 21h. En cas de pluie, le contenu du parcours est présenté à l’intérieur du Centre culturel. Le billet donne droit à une bière de dégustation offerte par le Bistro Gainsbourg, après la représentation.

Le retour de Portage

D’une durée de 90 minutes, le parcours théâtral Portage dans le temps est quant à lui l’occasion d’effectuer une balade dans le quartier du Musée, et d’y rencontrer d’« authentiques » personnages d’époque (tels Mary Conroy et le Père Louis Reboul), dont les récits renvoient à des fragments de la grande histoire de Gatineau, Hull, Aylmer et Buckingham. Des guides attendront les participants devant la Maison du Citoyen à 13h30 et 15h30. En cas de pluie, le parcours est présenté à l’intérieur de la Maison du Citoyen. 

Le Théâtre Dérives urbaines existe depuis plus de trente-cinq ans. Beaucoup plus récents, ses parcours déambulatoires — des créations originales pleines d’humour, mais riches de détails historiques et patrimoniaux parfaitement documentés — demeurent encore méconnus. Ils constituent pourtant une des perle récréotouristiques de la région de l’outaouais.

Ces deux productions s’inscrivent désormais dans la liste d’activités offertes cette années dans le cadre du Sentier culturel. Elles sont aussi intégrées dans la toute nouvelle application GO centre-ville conçue par Vision centre-ville, la Ville de Gatineau et Tourisme Outaouais.

Obligatoires, les réservations de billets peuvent se faire via le site derivesurbaines.org/parcours

Informations : 819 595-3436 ; theatre@derivesurbaines.org