Le directeur général de Top Passion, Yves Marchand, a composé 27 chansons pour la production de Sissi l’impératrice.

25 ans de Top Passion

Si le directeur général de la troupe Top Passion Yves Marchand se sentait « excité » et « fébrile », ce lundi 30 juillet, c’est que la journée marquait le 25e anniversaire de la troupe musicale qu’il a fondée à Gatineau en 1993.

Trois autres piliers, comme lui, déterminés à « mettre en valeur le talent local », l’ont initialement aidé dans cette tâche : Anne Foucault, André Pelletier et Nicole Ratté.

Top Passion a marqué le paysage culturel au fil de quelque 13 spectacles mariant musique et théâtre. Des productions originales, essentiellement.

Le directeur général de Top Passion, Yves Marchand

Le groupe s’est souvent entouré de danseurs, de chœurs et d’orchestres comptant parfois « jusqu’à 38 musiciens », rappelle  M. Marchand.

Depuis 2006, la troupe propose, tous les deux ans, une nouvelle comédie musicale « à grand déploiement », telles Sissi ou Roméo et Juliette. La plus récente, Cléopâtre, incorporait des chansons de Lara Fabian. Le directeur musical de Top Passion est aussi fan de l’interprète belge qu’il est amateur de Barbra Streisand, dont le répertoire servira d’assise à Taj Mahal, la prochaine ambitieuse création de Top Passion. Celle-ci devrait voir le jour au printemps 2020. Douze chansons originales signées Marchand seront intercalées entre douze classiques de la diva américaine. Le public y découvrira l’histoire d’amour à la source de la construction de cet illustre palais-mausolée, mais visitera aussi les sinistres bidonvilles de l’Inde.

Éternels défis

La clef du succès de Top Passion ? « Le souci de complexité » qui caractérise les pièces et arrangements qu’il compose, soumet M. Marchand. « On fait de la musique populaire, mais les orchestrations sont complexes, inspirées de mon expérience orchestrale (M. Marchand est par ailleurs directeur général de l’Orchestre symphonique de Gatineau, NDLR). Les chanteurs aiment ce genre de défis ». Tout comme ils apprécient de pouvoir peaufiner « le travail sur le jeu théâtral » en comptant sur l’expertise de l’acteur et metteur en scène montréalais Louis St-André, très proche de Top Passion.

L’harmonie et l’esprit de famille ont toujours régné au sein de cette troupe semi-professionnelle aujourd’hui composée de 17 membres. « Il y a une vraie complicité entre les chanteurs et chanteuses. Et il n’y a pas de vedettes », se plaît à rappeler M. Marchand. « Pour nous tous, Top Passion est comme une deuxième famille. »

Dans certains cas, le mot « famille » a même perdu son sens métaphorique : « J’ai créé beaucoup de couples, dans ce groupe-là », reconnaît le directeur artistique en riant. Les membres du groupe y restent bien souvent pendant des années, et finissent par s’échanger plus que des répliques. « C’est tellement intense, ce qu’ils vivent ! » poursuit M. Marchand, dont la conjointe, Brigitte Trépanier, s’occupe des décors et des très nombreux costumes nécessaires aux productions.

Identifier quel est son plus grand souvenir, qu’il soit scénique ou de coulisses, semble chose impossible pour le directeur Marchand. « On nous demande souvent pourquoi on passe autant de temps [deux ans en moyenne, à raison d’une rencontre par semaine, l’année qui précède un show] pour produire un spectacle qui ne sera joué que deux ou trois fois. Mais le plus beau, c’est justement tout ce qu’on vit pendant deux ans, les émotions qu’on partage pendant qu’on monte le spectacle. Découvrir les gens. Voir le monde s’émouvoir la première fois qu’ils entendent les solos » que leurs partenaires ont travaillés de leur côté avant de se retrouver.

La production dont il est le plus fier est plus facile à identifier : « On dit souvent que c’est la dernière, mais, en ce qui me concerne, c’est sûrement Sissi l’impératrice, car c’est sur Sissi que j’ai le plus travaillé : j’ai composé 27 chansons, paroles et musiques. Et ma conjointe aussi : Brigitte, qui est une couturière hors pair, a confectionné 75 robes de bal. »

« Catalyseur de talents » 

« La région foisonne de chanteurs et d’artistes qui n’ont pas eu l’occasion ou l’envie d’en faire une carrière professionnelle, mais qui possèdent des talents exceptionnels », soutient le directeur artistique, pour qui Top Passion demeure un important « catalyseur de talents » régional. 

Quelques-unes des voix de Top Passion ont d’ailleurs réussi à se tailler une petite place enviable dans l’industrie culturelle. C’est le cas de Laurence Latreille, qui, après avoir campé Juliette dans le Roméo et Juliette de Top Passion, a quitté la troupe pour développer sa carrière théâtrale à Montréal. Cette année, on a pu voir la jeune comédienne dans la télésérie Fugueuse (diffusée à TVA), où elle campe Ariane.

C’est aussi le cas de Jordan Donoghue, qui avait 9 ans quand il a fait ses premiers pas sur scène avec Top Passion, en 2009. Il tenait le rôle principal du conte musical L’Artiste de Noël. Aujourd’hui, le jeune homme (qui est aussi le fils de Jo-Anne Donoghue, la directrice et fondatrice de L’Artishow), a participé à plusieurs comédies musicales, dont Chicago et Les Producteurs, et brillait cet été dans le Fame de Juste pour rire.

Renseignements : toppassion.ca ; Facebook

+

TOP PASSION EN BREF

Depuis sa fondation, Top Passion a produit plus de 13 spectacles musicaux. Chacune de ses productions – toujours originales – a été présentée devant 2 000 à 4 000 spectateurs.

Top Passion compte aujourd'hui 17 membres. Pour plusieurs, la troupe semi-professionnelle est une «deuxième famille».

Ses spectacles ont d’abord été accueillis au théâtre du Musée canadien des civilisations (Musée canadien de l’histoire) et au Casino du Lac-Leamy. Depuis 2006, c’est à la salle Odyssée qu’on peut apprécier ses comédies musicales à grand déploiement. Parmi ses plus fidèles collaborateurs, la troupe peut compter sur l’OSG et son chef d’orchestre Yves Léveillé, ainsi que sur l’École de danse Anick McConnell. 

Dans le cadre de Simplement Marnay, spectacle hommage à Eddy Marnay présenté en 2003 à la Maison de la culture de Gatineau, Top Passion a accompagné Céline Dion et Mario Pelchat. Dans différents cadres (le Festival de montgolfières de Gatineau, par exemple), la troupe a aussi assisté Boom Desjardins, Laurence Jalbert, Johanne Blouin, France D’Amour, Luce Dufault et Daniel Lavoie. Le Groupe a par ailleurs enregistré deux disques : Passions symphoniques, en 1996 (avec une quarantaine de musiciens du Conservatoire de Gatineau), puis L’Artiste de Noël, en 2006.

+

PRODUCTIONS

  • 1994 : Portes ouvertes
  • 1995 : Top Passion en coulisses
  • 1996 : Passion symphonique
  • 1998 : Napoléon – Lama 
  • 1999 : Les Misérables 
  • 2001 : Miss Saigon
  • 2003 : Napoléon (revisité)
  • 2005 à 2009 : L’Artiste de Noël
  • 2008 : Sissi – Impératrice d’Autriche
  • 2010 : Sissi (version raccourcie)
  • 2012 : Destination Paris
  • 2015 : Les rois du monde – Roméo et Juliette
  • 2017 : Cléopâtre - Le roi est une femme
  • À venir : Taj Mahal