Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.

COVID-19

Le Festival Franco-Ontarien reporté

La grande fête de la musique franco-ontarienne sera reportée du 24 au 26 septembre.

L'organisation du Festival Franco-Ontarien en a fait l'annonce vendredi matin, par communiqué.

Le festival qui devait avoir lieu du 11 au 13 juin sera présenté au même moment que le Jour des Franco-Ontariennes et des Franco-Ontariens qui a lieu annuellement le 25 septembre.

« C’est une triste nouvelle d’avoir à déplacer notre événement qui, depuis plus de 40 ans, donne le coup d’envoi à la saison estivale ici dans la région, raconte Michel-Olivier Matte, directeur général du festival par voie de communiqué. La priorité à ce point-ci, c’est la santé et la sécurité de tous ceux qui gravitent autour du festival ».

Ce changement de date donne ainsi l’opportunité aux organisateurs du Franco de s’arrimer aux célébrations du Jour des Franco-Ontariens qui est souligné depuis une dizaine d’années le 25 septembre.

«Ce changement de date nous donne effectivement la chance de tester cette date, de confier au Droit Kim Murray, responsable de communications du festival. Évidemment, on a pas pris de décision quant à présenter le festival chaque année, à cette date. On se concentre présentement à confirmer la participation de tous nos artistes de même que nos partenaires.»

Pour l’instant, tout indique que le festival sera présenté, comme à l’habitude, au parc Major, à Ottawa. La Commission de la capitale nationale et la Ville d’Ottawa sont bien au fait des demandes du Franco. «La nouvelle date a été reçue de façon très positive par la CCN et la Ville», d’ajouter Mme Murray.

Grande fête des Francos

Au moment de sa création en 1976, le Festival Franco-Ontarien s’inscrivait dans les célébrations entourant la fête des Canadiens français du 24 juin. Ce n’est qu’en 2010 que l’Assemblée législative de l’Ontario proclamait le 25 septembre, Jour des Franco-Ontariens.

« Cela fait plusieurs années que l’on réfléchit à une participation du Franco aux célébrations du Jour des Franco-Ontariennes et Franco-Ontariens. Devant l’obligation de repousser le Festival, nous voyons le choix de ces dates comme une réelle opportunité pour nous d’explorer cette option et de célébrer cette journée en grand avec le reste de la communauté », explique Mathieu Gauthier, président du festival.

Ce report forcé par la pandémie de la COVID-19 pourrait aussi imposer des changements dans la programmation du festival, alors que la très grande majorité des artistes avaient déjà confirmé leur présence. 

«On est à finaliser les derniers détails de la programmation, de dire la responsable des communications. On devrait être en mesure d’annoncer de bonnes nouvelles bientôt puisqu’il reste que quelques artistes à confirmer. On est sur la bonne voie.»

Arts

Projet 3e œil:  l’audace en temps de crise

Le «podcadteur» Julien Morissette, la musicienne Sandrine Masse-Savard et la comédienne Chloé Tremblay sont les trois lauréats de la nouvelle édition du Projet 3e œil.

Le centre L’Avant-première a dévoilé ce vendredi les noms des trois lauréats de la cinquième édition de la résidence artistique 3e œil, chapeautée par le centre de diffusion artistique gatinois. 

«En cette période particulièrement difficile (…), la culture est bien vivante et plus nécessaire que jamais dans notre quotidien, car elle réconforte et inspire», a rappelé la directrice générale du Centre L’Avant-première, Claire Duguay, séduite par l’«audace» des trois projets retenus.

Arts

Mises à pied temporaires au Cirque Éloize

MONTRÉAL – Le Cirque Éloize annonce qu’il met à pied la majeure partie du personnel permanent du siège social à Montréal.

La Presse canadienne

Après le Cirque du Soleil, qui songe à se placer à l’abri de ses créanciers à cause de l'arrêt des 44 spectacles qui tournaient à travers la planète, c'est au tour du Cirque Éloize de subir des difficultés financières liées à la pandémie.

Sur ses réseaux sociaux, l’organisation artistique souligne que l’industrie du spectacle a été «frappée de plein fouet par la crise sans précédent» résultant de la COVID-19.

«Afin de respecter les recommandations des autorités sanitaires et nous permettre de traverser cette tempête, nous avons malheureusement dû temporairement mettre à pied la majeure partie du personnel permanent du siège social», indique le Cirque Éloize.

L’organisation parle d’une décision difficile, qui permettra «toutefois (aux) employés de passer du temps en famille en toute sécurité».

Une équipe réduite, en attendant un retour à la normal, assurera les suivis au besoin et travaillera au développement d’un plan de relance, fait-on valoir.

Le Cirque Éloize espère réintégrer rapidement l’ensemble de son équipe dès que les restrictions seront levées.

«La situation hors de notre contrôle à laquelle nous sommes malencontreusement tous confrontés, nous oblige à prendre un temps de recul, mais seulement pour revenir encore plus forts et pour encore longtemps», assure la direction à l’endroit des amoureux du cirque sur sa page Facebook.

Le Cirque Éloize avait déjà annoncé être dans l’obligation de reporter ou d’annuler les spectacles de Hotel jusqu’à la mi-avril.

Le Cirque du Soleil a pour sa part récemment annulé tous ses spectacles et mis à pied la quasi-totalité de ses employés en raison de la pandémie de COVID-19.

Arts

Les arts de la scène restent dynamiques, même sans scène

Le milieu des arts de la scène refuse de se laisser abattre par le choc du COVID-19.

Concerts live à domicile, campagnes de solidarité, spectacles-bénéfices improvisés: partout à travers la planète, les initiatives se multiplient pour contourner le problème financier que les mesures de confinement social posent aux artistes, désormais privés de scènes — donc de revenus. 

Ne sachant pas combien de temps se prolongera la pause forcée de l’industrie du spectacle (au Québec, le hiatus durera au moins jusqu’à la mi-mai, voire la fin mai dans certains cas), ils ont pris les devants.

La réponse la plus immédiate et la plus visible, ce sont les concerts live et en streaming, que de nombreux chanteurs et musiciens ont mis en branle sur différentes plate-formes numériques.

L’Ottavien Mehdi Cayenne a été un des premiers à s’adapter à l’adversité en proposant, dès le 15 mars, un concert live sur Facebook, depuis chez lui. La contrepartie financière demandée était volontaire, et les transactions facilitées par un hyperlien.

Lancée deux semaines avant la mise en place des mesures de confinement, l’application gratuite Le Réveil, développée par un étudiant d’Ottawa, William Burton, pour faciliter la diffusion de produits culturels du Canada française, a aussitôt adapté sa plate-forme et sa mission à cette nouvelle réalité.

Mehdi Cayenne a pu récidiver le 22 mars, lors d’une «session pandémique» diffusée en direct grâce à un partenariat avec le Centre national des arts. Le CNA a entrepris de rémunérer des artistes canadiens (triés sur le volet) prêts à tenter l’expérience du concert rediffusé en direct. La rockeuse franco-ontarienne Mélissa Ouimet a bénéficié de cette vitrine jeudi (devant 700 spectateurs virtuels), tout comme Cindy Bédard et Matiu. Ce dernier avait réservé une véritable salle de spectacles, même s’il montait sur scène sans public en chair et en os.

Arts

COVID-19: le duo d'Ottawa Twin Flames appelle à l'aide

Le duo ottavien Twin Flames fait appel au sociofinancement pour s'en sortir.

Duo de musique folk autochtone, lauréat de multiples trophées musicaux, Twin Flames fait appel à la solidarité du public pour passer à travers la crise de la COVID19. Les mesures sanitaires ayant provoqué l'annulation de tous les grands rassemblements, le tandem fait face à l'annulation de concerts jusqu'en juillet.

Privé de son gagne-pain, le duo a lancé sur le site GoFundMe une campagne pour l'aider à récolter des fonds d'urgence. Les membres de Twin Flames sont mari et femme, et parents de quatre enfants. 

La campagne vient de franchir le cap des 2000 $ amassés. 

«Nous savons que beaucoup d'entre vous sont affectés par ce virus, pas seulement financièrement mais aussi en terme de santé - et nous adressons à tous nos sympathies et nos prières. Si vous pouvez vous permettre d'aider, nous apprécierions», indique le duo, en avouant l'«inconfort» qu'il ressent d'en être réduit à cette extrémité.

En échange d'un don de 100$, Twin Flame s'engage à offrir et expédier un exemplaire signé de son prochain album.

Des centaines de campagnes

GoFundMe consacre par ailleurs une section entière à des projets de sociofinancement directement liés aux conséquences de la pandémie. La plate-forme a ainsi identifié - et authentifié - des centaines de campagnes à travers la planète souhaitant donner un coup de pouce financier à des hôpitaux et des organismes oeuvrant dans le milieu de la santé, mais aussi des entreprises et des artistes).

Une campagne destinée à soutenir financièrement la communauté artistique de Seattle a ainsi réussi à récolter plus de 226 000$ depuis son lancement, le 9 mars, grâce à GoFundMe.



Arts

Journée mondiale du théâtre jeunesse: «amener le théâtre à l’enfant»

Célébrée à travers le monde le 20 mars, la Journée mondiale du théâtre pour l’enfance et la jeunesse, a cette année lieu «dans des circonstances très inhabituelles», la plupart des lieux de diffusion théâtrale étant fermés au public en raison des mesures prises pour ralentir la propagation du virus COVID-19.

Ces défis de diffusion font résonner différemment  la campagne Emmenez un enfant au théâtre, qui accompagne depuis quelques années cette Journée chapeautée par l'Association  internationale du théâtre de l’enfance et la jeunesse (ASSITEJ).

Car le message #TakeAChildToTheatre «ne se limite pas à l’acte physique de se déplacer à un endroit pour regarder un spectacle», prévient le président d’ASSITEJ-Canada, Stephen Colella.

Le cœur de la campagne étant «de partager des histoires, de toucher une communauté et de s’engager », poursuit M. Colella, «il est maintenant temps d’exploiter la puissance des médias sociaux pour se connecter aux autres, au-delà des frontières». 

«Si nous ne pouvons pas emmener un enfant au théâtre, nous pouvons amener le théâtre à l’enfant», image-t-il.

Depuis l’année dernière, ASSITEJ-Canada et quatre autres grandes associations canadienness représentant les créateurs, producteurs et diffuseurs de théâtre pour la jeunesse ont uni leurs forces pour faire rayonner le message «Emmenez un enfant au théâtre» à travers le pays.

Parmi elles figure l’Association des théâtres francophones du Canada (ATFC) ; basé à Ottawa, l'organisme regroupe quinze compagnies professionnelles francophones œuvrant en milieu minoritaire. 

Dans le cadre de l'édition 2020 de cette Journée, la comédienne, autrice et de metteure en scène Jasmine Dubé a enregistré une vidéo sur «le pouvoir d’émerveillement» du théâtre jeunesse. 

« Le théâtre est un pays sans frontières où nous ouvrons toutes grandes les portes de l’imaginaire», rappelle la directrice artistique du Théâtre Bouches Décousues, dans ce message video disponibles sur la page Facebook de l’ATFC.

Spectacles et théâtre

COVID-19: 2600 mises à pied au Cirque du Soleil

MONTRÉAL - Le Cirque du Soleil procède à la mise à pied temporaire de 2600 employés: environ 1400 techniciens et autres personnes qui travaillent à la préparation des spectacles en résidence et en tournée, et quelque 1200 artistes.

Cette décision qui est en vigueur pour une période indéterminée a été prise en raison de l'annulation par la direction de tous les spectacles à cause de l'éclosion de la crise de la COVID-19 à travers le monde. Le Cirque du Soleil emploie environ 4900 personnes dans plusieurs pays.

Cependant, les mises à pied ne touchent à peu près pas le siège social de la compagnie, à Montréal, où travaillent environ 1600 personnes.

Dans une déclaration transmise à The Gazette par courriel, la direction du Cirque du Soleil explique que ?la compagnie maintiendra la suspension de toutes ses opérations pour un période indéterminée, tant que le nouveau coronavirus ne sera pas contrôlé et qu'il n'y aura plus de risques pour ses artistes, ses employés et ses spectateurs.?

Les dirigeants de la compagnie n'ont pas précisé si les personnes mises à pied recevraient des compensations pendant leur arrêt de travail.

Les dirigeants du Cirque du Soleil n'ont pas fait d'autres déclarations aux médias lundi.

Il y a tout juste un mois, le 17 février, la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) a annoncé le rachat de la participation de 10 % du fondateur du Cirque du Soleil, Guy Laliberté, pour un montant qui n'a pas été dévoilé.

La Caisse détient donc environ 20 % du Cirque du Soleil. La société d'investissement américaine TPG Capital en est propriétaire à hauteur d'environ 60 % alors que la firme Fosun Capital Group, de Chine, possède une participation de 20 %.

Spectacles et théâtre

COVID-19: l’Orchestre symphonique d’Ottawa annule deux concerts

L’Orchestre symphonique d’Ottawa (OSO) a pris la décision d’annuler ses concerts du 30 mars et du 4 mai prochains afin d’éviter de contribuer à la propagation du nouveau coronavirus.

L’OSO indique avoir pris cette décision afin de protéger ses musiciens, ses patrons, ses bénévoles, ses partenaires et son personnel.

« Comme on le sait, les coronavirus se propagent principalement d’une personne à l’autre. De grands rassemblements peuvent contribuer à la transmission d’agents pathogènes respiratoires, comme le virus à l’origine des éclosions actuelles de la COVID-19. [...] Pour notre concert du 30 mars, par exemple, nous avions prévu de mettre en vedette plus de 100 musiciens sur scène. [...] Nous ne pouvons pas savoir qui a récemment voyagé, surtout compte tenu des études et des congés scolaires, et nous ne voulons pas créer de risques inutiles », a expliqué la direction de l’OSO.

Les abonnés et les détenteurs de billets pour ces deux prestations seront contactés sous peu par l’OSO par courriel ou par téléphone.

« Nos nombreux musiciens indépendants ainsi que l’incertitude de la durée de cette pandémie de coronavirus font en sorte qu’il serait très difficile de trouver une autre date pour ces deux concerts. Nous allons donc offrir l’option de faire don du coût de votre billet, de l’échanger pour un futur concert, ou encore de demander pour un remboursement », souligne l’OSO.

Arts et spectacles

Le Centre national des arts annule tous ses spectacles

Tous les spectacles et événements prévus au Centre national des arts (CNA) sont annulés jusqu’au dimanche 5 avril, a annoncé vendredi matin le centre de diffusion.

« La santé et la sécurité de nos visiteurs, artistes et employés sont d’une importance primordiale », a indiqué le Président et chef de la direction du CNA, Christopher Deacon, qui réagissait à la pandémie sans précédent du COVID-19.

« Cette décision est nécessaire pour préserver la santé et la sécurité de nos communautés, et nous savons que c’est ce que nos auditoires attendent de nous » a-t-il précisé, par voie de communiqué.

Cette annulation concerne tant les spectacles payants que les événements publics gratuits prévus d’ici le 5 avril, ainsi que les conférences ou réunions organisées par l’entremise des Services de restauration du CNA. Le restaurant 1 Elgin sera d’ailleurs fermé pour la durée de la période d’annulation.

Les espaces publics demeurent toutefois accessibles, même si aucune programmation n’y sera présentée, et le stationnement demeure ouvert, ajoute le communiqué.

La Nouvelle Scène

Vendredi après-midi, le conseil d’administration de La Nouvelle Scène Gilles Desjardins (LNS) a « pris la décision d’annuler tous ses spectacles et ses événements jusqu’au dimanche 5 avril » inclus, avise la responsable des communications de LNS, Élyse Enright. LNS, qui avait contemplé la possibilité de garder ses portes ouvertes en raison de la taille modeste de ses salles, s’est ainsi ravisée, par mesure de précaution.

La billetterie physique sera fermée, mais l’établissement demeure joignable par téléphone et courriel.

VERSeFest

Compte tenu de la situation entourant la COVID 19, le VERSeFest a lui aussi décidé de remettre à plus tard la tenue de sa 10e édition, qui devait se dérouler du 24 au 29 mars prochain à Ottawa.

« La santé de nos poètes, de notre auditoire et de nos bénévoles demeure notre priorité absolue », a commenté le festival bilingue de poésie. La date à laquelle se tiendra l’initiative sera annoncée « plus tard ». 

LGS remporte la moitié des trophées du gala ottavien

Le duo franco-ontarien LGS a remporté trois des trophées les plus convoités du gala de la musique de la capitale (capital music awards), qui s’est tenu à Ottawa jeudi soir. L’ex-Le Groupe Swing a triomphé dans les catégories chanson de l’année (pour Thirsty), vidéoclip de l’année (pour On perd la tête) et groupe de l’année.


Le gala, qui s’est déroulé à la Saw Gallery, comportait six catégories. Remporter la moitié des trophées, «c’est assez fou!» s’est aussitôt réjoui Michel Bénac, le chanteur de la formation.


Ce triplé vient confirmer le succès populaire du duo d’Ottawa, qui avait pourtant annoncé mettre un terme à sa carrière en 2018, après 20 ans de scène. LGS a finalement changé d’idée, car à la même époque les radios francos montréalaises se sont soudainement entichées de leur répertoire.

Quelle retraite ?

LGS profite depuis l’an dernier d’un engouement sans précédent sur les ondes des radios canadiennes.
Le duo a récemment fait paraître le  minialbum 45 tours vol. 3. Son plus récent extrait, Toutes sexy, vient d’ailleurs d’obtenir la mention «réaction forte» pour une deuxième semaine consécutive, au Palmarès Correspondants.


La «retraite» de LGS n’est donc plus du tout au programme: «Après nos récents succès importants, j’ai du prendre du recul et revenir sur cette décision», a confirmé M. Bénac au Droit, vendredi. 

«J’ai passé 20 ans à rêver à un succès de ce genre... alors, l’atteindre après l’annonce de notre retraite... dans les mots de mon fils de 5 ans ‘c’est pas fair’», a commenté l’artiste, tout sourire.

Le capital music awards est présenté par la Coalition de l’industrie de la musique d’Ottawa (OMIC), créée il y a quatre ans pour soutenir la croissance du secteur émergent de la musique.

Arts

Aucun spectacle à la Maison de la Culture de Gatineau jusqu'au 13 avril

La Maison de la Culture de Gatineau (MCG) annonce l’annulation ou le report de tous les spectacles qui sont programmés à la salle Odyssée et sur la scène PNG, et ce, jusqu’au 13 avril.

Cette situation fait suite à la directive émise jeudi par le gouvernement du Québec pour la prévention et le contrôle de la COVID-19. La billetterie et les bureaux administratifs demeurent toutefois ouverts afin d’assurer un service à la clientèle adéquat et de planifier les activités à venir au-delà de cette période. 

L’équipe de la billetterie communiquera au cours des prochains jours avec les détenteurs de billets an de procéder au remboursement, et ce, sans frais. Certains spectacles seront reportés alors que d’autres seront simplement annulés. 

«Pour le moment, nous sommes en mode ‘report’, explique au Droit Martin Vanasse, conseiller aux communications de la Maison de la Culture. «On tente de reporter à une autre date tous les spectacles prévus au cours des 30 prochains jours. Évidemment, on ne pourra pas tout reprogrammer puisque, selon le cas, l’artiste ou nos salles, ne seront pas disponibles.» 

L’équipe de la MCG est présentement à pied d’œuvre afin de joindre tous les détenteurs de billets pour les aviser des protocoles de remboursement ou de remplacement des billets. 

La salle Odyssée compte 830 places alors que la scène PNG peut recevoir 500 personnes. On peut facilement imaginer l’ampleur de la tâche des téléphonistes de la billetterie à joindre tous les détenteurs de billets. 

«D’ailleurs, on demande à nos clients d’être patients, ajoute M. Vanasse. On va joindre tout le monde, un jour à la fois. On demande donc aux gens qui ont des billets de ne pas encombrer inutilement notre réseau téléphonique.» 

Parmi les reports, soulignons les prestations de l’Orchestre symphonique de Gatineau, Top Passion, Sam Breton, Guillaume Wagner, Rachid Badouri, Patrick Groulx et Katherine Levac. Pour l’instant, les autres spectacles à l’horaire sont suspendus. D’autres détails à venir...

Arts et spectacles

COVID-19: le Centre national des arts annule tous ses spectacles

Tous les spectacles et événements prévus au Centre national des arts (CNA) sont annulés jusqu’au dimanche 5 avril, a annoncé vendredi matin le centre de diffusion.

«La santé et la sécurité de nos visiteurs, artistes et employés sont d’une importance primordiale», a indiqué le Président et chef de la direction du CNA, Christopher Deacon, qui réagissait à la pandémie sans précédent du COVID-19.

«Cette décision est nécessaire pour préserver la santé et la sécurité de nos communautés, et nous savons que c’est ce que nos auditoires attendent de nous» a-t-il précisé, par voie de communiqué. 

Cette annulation concerne tant les spectacles payants que les événements publics gratuits prévus d’ici le 5 avril, ainsi que les conférences ou réunions organisées par l’entremise des Services de restauration du CNA. 

Le restaurant 1 Elgin sera d’ailleurs fermé pour la durée de la période d’annulation.Les espaces publics demeurent toutefois accessibles, même si aucune programmation n’y sera présentée, et le stationnement demeure ouvert, ajoute le communiqué.

Arts

Les événements culturels durement frappés par la COVID-19

La crise de la COVID-19 frappe de plein fouet la région et ses événements culturels.

Le premier ministre François Legault a annoncé, jeudi matin, des mesures afin de faire face à la pandémie du nouveau coronavirus. Il a ainsi demandé l’annulation de tous les événements intérieurs de 250 personnes et plus. Cette directive a forcé de nombreuses organisations à annuler leurs événements, dont plusieurs ont lieu dans l’Outaouais.

Maison de la culture

La direction de la Maison de la Culture de Gatineau (MCG) a annoncé, jeudi, l’annulation du spectacle de l’humoriste Boucar Diouf en raison de cette directive gouvernementale.

«On se conforme à la directive du premier ministre, a confié le responsable des communications de la salle de spectacles, Martin Vanasse. À chaque jour, nous allons mettre à jour nos informations. Nous y allons au cas par cas pour l’instant. Les détenteurs de billets pourront évidemment se faire rembourser ou échanger leur billet pour une date ultérieure.»

Festival du film

Les organisateurs du Festival du film de l’Outaouais (FFO) doivent eux aussi reporter la présentation de l’événement qui devait se tenir du 19 au 27 mars. 

«Je ne veux simplement pas avoir de mort sur la conscience, a lancé au Droit le président du FFO, Didier Farré. Pour l’instant, nous sommes à prendre une décision si on annule le festival ou si on le reporte. Je crois personnellement que nous pourrions présenter le FFO cet été ou à l’automne.»

Par ailleurs, la compétition de danse Hit The Floor qui regroupe plus de 3500 participants et qui devait se dérouler du 19 au 22 mars, au centre des congrès du Casino du Lac-Leamy, a également plié bagage.

 D’autres événements d’envergure présentés au centre des congrès du Casino ont aussi dû renoncer à ouvrir leurs portes au public, comme Expo Habitat, qui devait avoir lieu ce week-end.

Evenko, Live Nation et Musicor

Le producteur d’événements Evenko se prépare également à faire face à la crise. 

Par communiqué, l’entreprise montréalaise a indiqué prendre acte des mesures mises de l’avant par le gouvernement du Québec quant à la suspension des événements de plus de 250 personnes pour une période de 30 jours. «Evenko produit annuellement plus de 1500 événements musicaux, familiaux et sportifs partout au Québec, dans les Maritimes et dans le nord-est des États-Unis.

L’Américaine Live Nation, qui produit la majorité des spectacles à la Place TD et au Centre Canadien Tire, a aussi annulé toutes ses tournées, que se soit au Canada ou aux États-Unis.

Même son de cloche du côté de Martin Leclerc Productions, qui s’occupe des présentes tournées de Kaïn, Brigitte Boisjoli, Michel Louvain, Nathalie Simard. 

Le groupe Musicor Spectacles a lui aussi annoncé qu’il reportait tous ses spectacles programmés en salle d’ici le 12 avril. 

Cégep de l’Outaouais

Au Cégep de l’Outaouais, l’auditorium Alphose-Desjardins — dont la capacité d’accueil est de 695 places — a été fermé. 

«Absolument rien ne se tient là jusqu’à nouvel ordre, tant les activités étudiantes que celles des locateurs externes», précise le relationniste du Cégep, Simon Desjardins.

Malgré sa capacité d’accueil très réduite (une cinquantaine de places), La Grange de la Gatineau, à Cantley, a décidé d’annuler le concert du trio Turmel-Leahy-Schryer, prévu le 20 mars, a indiqué au Droit le producteur du spectacle, Jean-Pierre Moisan.

Enfin, au Casino du Lac-Leamy, la direction a fermé les guichets de son théâtre. 

Les spectacles programmés pour les prochaines semaines ont été annulés.

Évidemment, les détenteurs de billets pourront se faire rembourser.

Quant au centre de congrès, il revient aux promoteurs d’événements de se conformer aux directives du gouvernement.

le CNA et la LNS ouverts

En Ontario, le Centre national des arts (CNA) dit «surveiller toujours attentivement les développements locaux et internationaux», mais tant que les agences de santé publique continuent de considérer «faible pour le Canada» le risque de propagation du COVID-19, le centre de diffusion artistique a décidé de ne pas annuler ses spectacles. 

À La Nouvelle Scène, on adopte la même stratégie que le CNA : les spectacles y sont maintenus tant que les autorités sanitaires n’imposent pas la fermeture des lieux. 

Le diffuseur — dont les salles de spectacle ne dépassent pas 250 places assises — dit faire preuve de la plus grande «vigilance». 

Enfin, le Centre Canadian Tire reporte tous ses événements.

Musique

Coronavirus: le festival de musique Coachella reporté à octobre

LOS ANGELES — Le célèbre festival californien de musique Coachella a été reporté à octobre en raison du coronavirus, ont annoncé mardi ses organisateurs en disant suivre les consignes de précaution des autorités sanitaires locales.

«Bien que cette décision ait été prise dans un contexte global plein d'incertitudes, nous prenons très au sérieux la sécurité et la santé de nos clients, de nos équipes et de notre communauté», a justifié l'entreprise Goldenvoice qui gère le festival.

Spectacles et théâtre

Mishka Lavigne et Eric Perron: Copeaux, l'amour tout craquelé

La dramaturge Mishka Lavigne offre cette semaine Copeaux, regard poétique sur l’amour qui se désagrège, et finit par s’éteindre tout doucement, sans éclat, « un copeau à la fois ».

Pour cette pièce présentée à La Nouvelle Scène du 10 au 14 mars, l’auteure a renoué avec le metteur en scène Eric Perron, qui a récemment monté Albumen, pièce anglophone de Mishka Lavigne.

Spectacles et théâtre

La leçon d’humanité des Cats

L’un des plus grands succès de l’histoire de Broadway, la comédie musicale Cats, vient poser ses griffes à Ottawa du 10 au 15 mars, le temps de huit représentations.

Cette mouture est la première tournée de ce Cats revisité en 2016-2017 à New York – lui-même toute première relecture broadwayenne de ce classique félin.

Arts

Le Festival d’humour de Gatineau veut faire rire en anglais

Le Festival d’humour de Gatineau fait rire l’Outaouais depuis 2017. Il fallait bien qu’on prescrive la même médecine au public anglophone.

Les organisateurs du festival gatinois ont annoncé, mercredi, la présentation d’un volet anglophone, Laugh Ottawa-Gatineau, qui se tiendra au Théâtre du Casino du Lac-Leamy, les 3 et 4 juillet, soit moins d’une semaine avant le festival extérieur qui sera présenté, lui, à Place de la Cité du 9 au 11 juillet.

Pour cette première édition, les organisateurs ont invité l’humoriste canadien Gerry Dee. Le comédien vedette de la comédie de situation Mr D, diffusée à la CBC, sera sur la scène du Théâtre du Casino pour les deux soirs de l’événement. Les habitués du festival montréalais Just for Laugh connaissent bien le comédien, qui a souvent été à l’affiche du pendant anglo de Juste pour Rire.

« Gerry sera notre vedette pour les deux soirs, a annoncé Marc-Antoine Massicotte, un des coorganisateurs. Pour notre première expérience, on voulait avoir un artiste de haut calibre et surtout qu’il soit avec nous pour les deux soirs. Afin d’agrémenter ces deux soirées, nous ajouterons des humoristes en première partie. Le nom de ces artistes sera annoncé plus tard. »

L’équipe du Festival d’humour de Gatineau planche sur ce projet depuis les touts débuts de l’événement. 

« Dès le début, en 2017, on savait qu’il y aurait un volet anglophone à notre festival, a confié un des cofondateurs, Alex Van Dieren. Il nous fallait seulement trouver le bon partenaire et le bon moment pour lancer tout ça. »

C’est le Casino du Lac-Leamy qui a levé la main afin de s’associer à l’équipe du festival pour la présentation de ce volet anglophone.

« Nous nous sommes engagés à long terme, de confier le directeur des ventes et du développement des affaires du casino, François Hardy. Je ne peux confirmer combien de temps nous vivrons cette aventure, mais je peux certainement vous dire que c’est le genre d’offre de spectacles que nous recherchions. On est très content de pouvoir y prendre part. Nous étions déjà en partenariat avec le festival à Place de la Cité. Cette fois, nous y allons à fond et ça nous permet d’offrir encore plus de produits de divertissement à notre clientèle. »

D’autres projets

Sans en dévoiler tous les détails, plusieurs idées trottent dans la tête des organisateurs à la suite de cette percée. 

La présentation d’un volet hivernal n’est d’ailleurs pas exclue pour les années à venir. « C’est une bonne idée, a blagué M. Van Dieren, sans s’avancer davantage.

Selon des commentaires recueillis en marge de la conférence de presse, des artistes québécois présentant des spectacles en anglais comme Mike Ward, Sugar Sammy et même Rachid Badouri qui travaille sur du matériel anglophone, pourraient même s’ajouter à une deuxième édition. Sans compter la possibilité de recruter chez nos voisins du Sud.

L’ajout de spectacles en salle dans le volet francophone n’a pas été mis de côté. «C’est possible, ajoute M. Van Dieren. En fait, tout est possible. La demande est là. Et la collaboration qui existe des deux côtés de la rivière dans le monde du divertissement est de plus en plus forte. C’est très motivant.»

Bonne prévente

Quant au festival qui sera présenté cet été, les organisateurs ont déjà annoncé sa programmation. Laurent Paquin, Jérémy Demay, Peter Macleod, Les Grandes Crues, Mehdi Bousaidan, Patrick Groulx et Jean-François Mercier sont les têtes d’affiches de ce feu roulant d’humoristes présentés sur trois soirs.

Plusieurs jeunes humoristes seront aussi sur la scène extérieure.

Lors des trois premières éditions du festival, tous les spectacles ont affiché complet. Le même scénario semble se dessiner cette année alors que la prévente est nettement en avance sur les années précédentes, selon les organisateurs.

Les intéressés peuvent visiter le site de l’événement au humourgatineau.com pour tout savoir sur la programmation et pour se procurer des billets.

Spectacles et théâtre

La fête surprise d’Ari Cui Cui à la salle Odyssée : célébrer l’enfance

Ari Cui Cui fête son anniversaire. Pour l’occasion, elle convie ce dimanche tous les enfants à la salle Odyssée pour venir célébrer cet « événement important ».

« J’ai voulu faire un spectacle sur l’événement le plus important dans la vie d’un enfant : sa fête. Ari Cui Cui va avoir 5 ans, c’est l’âge de mon cœur, confie Ariane Gauthier... qui fêtait cette semaine le sien.

Opéra

Nelligan, la bête de cirque

Avec l’opéra romantique Nelligan, le ténor Marc Hervieux se glisse dans la peau du poète québécois en fin de vie. Un Émile Nelligan qui a passé plus de 60 ans interné, et qui tente de se souvenir de ses œuvres.

Après avoir présenté la pièce pas moins de 37 fois – dont 10 supplémentaires au Théâtre du Nouveau Monde (TNM) à Montréal –, l’opéra Nelligan — Le chant du poète naufragé installe ses pénates depuis mercredi dans d’autres salles du Québec ; pour une petite tournée de neuf représentations dont une à Québec.

Musique

Imagine Dragons prendra sa revanche au prochain Festival d’été [VIDÉO + PHOTOS]

Après un concert de deux chansons interrompu dans l’orage l’an dernier, Imagine Dragons prendra sa revanche lors du prochain Festival d’été de Québec (FEQ). La formation américaine figure parmi les têtes d’affiche du 53e rendez-vous musical aux côtés de Rod Stewart, Jack Johnson, Halsey, Alanis Morissette, G-Eazy, The National, Marshmello et Les Trois Accords.

«C’est la revanche mutuelle, confirme le directeur de la programmation du FEQ, Louis Bellavance. Il y avait cette volonté-là de faire une prise deux avec Imagine Dragons. On ne savait pas si ça serait possible. Finalement, le timing était horriblement mauvais. Là, ils se retirent et ensuite, ils allaient écrire un album et remonter une tournée. Après, les chances qu’une tournée comme ça passe pendant nos 11 jours de festival sont minces. On a posé la question et à ma surprise, le groupe a accepté de sortir d’hibernation pour venir jouer avec nous.»

La présence de Rage Against the Machine, annoncée il y a deux semaines, demeure la plus grosse fierté du programmateur. «Ce n’est pas une question d’être fan. C’est l’importance de ce groupe et de cette réunion», avance-t-il. 

Deuxième carte blanche

Après une première soirée carte blanche organisée en 2013, Les Trois Accords auront l’occasion de renouveler l’expérience sur la grande scène des plaines d’Abraham en ouverture de festival. «Ils sont les premiers artistes à recevoir une deuxième carte blanche, observe M. Bellavance. Il y en aura d’autres, on ne va pas se le cacher. On ne peut pas penser que ces superbes artistes qu’on choisit pour nous faire de grands shows sur la scène [des Plaines] ne vont jamais revenir. Il y a des idées folles, loufoques et super intéressantes artistiquement qui circulent actuellement.»

Arts

FFO: programmation généreuse et variée

Une fois n’est pas coutume, le Festival du film de l’Outaouais (FFO) proposera cette année encore une programmation éclectique et riche. Pas moins de 75 films provenant de 24 pays différents seront à l’affiche de cette 22e édition qui se tiendra du 19 au 27 mars sous la présidence d’honneur de Michel Côté.

En tout, ce sont pas moins de 135 projections au Cinéma 9, au Cinéma Aylmer et Théâtre du Casino auxquelles auront accès les cinéphiles de l’Outaouais à l’occasion des 8 jours consécutifs du FFO.

Théâtre

Nombre: faire du public l’acteur du spectacle

Le Théâtre du Trillium et le Théâtre Catapulte unissent leurs forces pour offrir un doublé théâtral « dont vous êtes le héros ».

L’activité insolite, qui se déroulera à La Nouvelle Scène du 27 au 29 février, à 19 h et 21 h, se décline en deux œuvres théâtrales « participatives ».

Cinéma

Avec Pinocchio, Matteo Garrone signe un conte noir pour enfants

BERLIN — Finis les mafieux pour Matteo Garrone : le réalisateur de Gomorra a imaginé un univers féérique pour porter à l’écran Pinocchio, présenté dimanche à la Berlinale (hors compétition), avant d’autres adaptations du classique de la littérature enfantine attendues prochainement. Le film, déjà sorti en Italie où il connaît un grand succès, sera sur les écrans français le 18 mars.

Dans le rôle de Gepetto, le père de la «marionnette en bois» qui rêve d’être un vrai petit garçon, Garrone a enrôlé le trublion Roberto Benigni, qui avait lui aussi porté le classique de Carlo Collodi à l’écran en 2002. Présent devant et derrière la caméra, il s’était alors donné le rôle de Pinocchio.

«Je suis peut-être le seul acteur qui a réussi à faire Pinocchio ET Gepetto», s’est targué l’acteur à Berlin, absent des écrans depuis 2012 et plutôt sobre pour son retour.

«Enchanter» les enfants

Plus sérieux, le réalisateur a expliqué sa démarche : faire un film capable d’«enchanter» les enfants.

«Notre parcours a été de redécouvrir le texte et les dessins du premier illustrateur. Nous avons ensuite pris un peu de liberté pour créer des dynamiques comiques», avec des éléments de commedia dell’arte.

«Pinocchio, c’est une fable qui parle de l’être humain, de ses conflits, de ses tentations», a ajouté celui qui a fait du classique de la littérature enfantine un conte noir, avec des jeux d’ombre et de lumière ainsi qu’une palette désaturée pour dépeindre une Italie pauvre.

Son film est peuplé d’animaux et de personnages féériques, comme le grillon et la fée incarnée par la Française Marine Vacth, ainsi qu’une femme-escargot, un juge-singe et des malfrats-chats. Nulle critique sociale en revanche dans le film. Garrone, deux fois Grand Prix à Cannes, pour Gomorra mais aussi Reality, a préféré se concentrer sur «la grande histoire d’amour entre un père et un fils». «Je ne serai pas forcément le dernier à adapter cette histoire intemporelle», glisse-t-il.

À juste titre puisque le Mexicain Guillermo del Toro, primé aux Oscars avec La forme de l’eau, prépare une adaptation pour la plateforme de diffusion en ligne Netflix. Il s’agira d’un film d’animation en animation, qui se déroulera dans l’Italie des années 30.

Multipliant les nouvelles versions de ses classiques, Disney travaille aussi de son côté sur un nouveau Pinocchio, après celui de 1940, avec Robert Zemeckis (Retour vers le futur) à la réalisation.

Humour

Sam Breton: s’acharner à rire de tout

Sam Breton se qualifie lui-même de « raconteur », par opposition au comique stand-up, où l’on saute un peu du coq à l’âne. « Tout se transforme en histoires, dans mon cerveau », reconnaît le jeune humoriste, qui aime étirer ses sketches sur plus de 10 minutes — mais jamais sans les truffer de blagues.

« Je fais souvent des numéros [longs]. Mon but, c’est toujours de mettre le plus possible de punchs au pied carré, mais au sein d’une histoire parsemée d’autant de gags que possible », explique celui qui montera cette semaine sur les planches de la salle Odyssée. À guichets fermés, mais il sera de retour à Gatineau les 21 mars et 25 novembre prochains.

Arts et spectacles

Danser pour repousser les frontières

Après monumental en 2016, la chorégraphe Dana Gingras propose Frontera. Cette pièce engagée, qui mêle concert rock, danse et art conceptuel, se veut une réflexion sur les frontières qui nous séparent, tant physiques que psychologiques.

Il y a 3 ans, alors que la chorégraphe montréalaise s’apprête à retourner en Argentine, où elle a passé une grande partie de son enfance et adolescence, elle a le sentiment de ne pas savoir d’où elle vient.

Théâtre

J’accuse, au théâtre de l’île: les bonheurs de la frustration

CRITIQUE / Succession de cinq monologues, somme de cinq voix féminines qui se vident le cœur, J’accuse est une intense plongée dans la noirceur des désillusions. Cinq discours sans autre véritable lien que la « présence » d’Isabelle Boulay, mentionnée en filigrane dans chaque saynète, mais qui se font écho.

Volubile et moderne (dans ses multiples références à une culture populaire très contemporaine), cette pièce d’Annick Lefebvre avait fait grand bruit lors de sa création, à Montréal en 2015. Le texte, lisait-on à l’époque, était nourri par la « colère ». Qu’il porte un regard d’une douloureuse lucidité sur les relations humaines, certes. Mais « colère » ? Vraiment ?

Arts

Bluesfest : Alanis Morissette de retour à Ottawa

La chanteuse originaire d’Ottawa, Alanis Morissette, fait partie de la longue liste d’artistes qui seront présents cet été à la 26e édition du RBC Bluesfest.

Les organisateurs de l’événement ont dévoilé mardi la programmation complète du Bluesfest, dont la prochaine édition se tiendra du 9 au 19 juillet, toujours sur les plaines Le Breton.

Dans le cadre de sa tournée mondiale qui célèbre les 25 ans de son album à succès Jagged Little Pill, Alanis Morissette s’arrêtera le 12 juillet à Ottawa.

La même journée, le Bluesfest accueillera également Garbage et The Cinematic Orchestra. 

Le festival recevra aussi la visite de Blink-182 et Billy Talent le 15 juillet, King Crimson et Dean Lewis le 11 juillet, Patrick Watson (prix Polaris 2007) le 14 juillet, The National le 17 juillet.

Par ailleurs, Boyz II Men et Arrested Development seront sur scène le 18 juillet, Daniel Caesar, The New Pornographers et The Barr Brothers le 10 juillet. 

Le Bluesfest avait précédemment annoncé la visite de Rage Against the Machine sur les plaines Le Breton le 17 juillet, ainsi que celles de Jack Johnson, Vance Joy, Jade Bird Marshmello et Lil Tecca le 14 juillet. 

La présence conjointe le 18 juillet de Big Wreck, Headstones, Moist et The Tea Party — réunis dans le cadre de leur tournée collective Saints and Sinners Tour, à saveur rock — avait aussi été préalablement « fuitée ».