Le ShazamFest étant un évènement pour toute la famille, les organisateurs ont mis les bouchées doubles pour accommoder les familles.

ShazamFest: un festival en plein essor

Comme il y a bien peu de festivals en règle consacrés à l’art burlesque dans le nord-est de l’Amérique du Nord et que sa programmation est des plus impressionnantes, le ShazamFest attire constamment plus de participants. Ce fut encore le cas cette année, les organisateurs dénombrant près de 2000 participants, dont un nombre grandissant de campeurs.

La 14e édition de l’événement le plus déjanté de l’Estrie a été un franc succès, à en constater l’engouement du public et la satisfaction des organisateurs. « On a passé une autre fin de semaine inoubliable, note Ziv Przytyk, père du festival. Des gens de partout sont venus vivre l’expérience Shazam avec nous, dont plusieurs pour la première fois. L’expérience était plus immersive que jamais, le bon travail des bénévoles a vraiment porté fruit. »

À lire aussi: Le ShazamFest bat son plein

La programmation regorgeait d’artistes de talent, qui en ont mis plein la vue aux foules assemblées devant les différentes scènes. Les organisateurs ont dû redoubler d’ardeur lorsqu’ils ont appris à la dernière minute que le groupe Les Hôtesses d’Hilaire n’allait pas être en mesure de performer vendredi soir. 

« Ce sont des choses qui peuvent arriver, on doit toujours être prêts pour des situations du genre. Heureusement, Susie Arioli, Souljazz Orchestra et Afrikana Soul Sister ont cassé la baraque! Le freak show, les cracheurs de feu et tous les animateurs de foule ont littéralement hypnotisé les foules, l’énergie était palpable du début à la fin du festival, de jour comme de nuit », se réjouit-il. 

« La température a été de notre côté toute la fin de semaine, on a eu seulement une heure de pluie, poursuit Ziv Przytyk. Les gens ont beaucoup fait la fête et on a eu beaucoup de curieux qui sont venus dimanche pour la journée gratuite, dont beaucoup de familles. »

«Quand je repense au chemin qu’a fait le ShazamFest de ses débuts à aujourd’hui, je n’en reviens tout simplement pas, avoue l’unique Ziv Przytyk, instigateur de cet événement majeur. C’est toujours amusant de voir qu’il y a beaucoup de personnes qui aiment le vaudeville et tous les arts qu’on met en valeur.»

Un couple a même fait la route à partir du Manitoba pour venir vivre l’événement, dont la réputation se répand comme une traînée de poudre dans la communauté vaudeville. 

«Le ShazamFest est connu partout au pays, c’est le rassemblement burlesque par excellence au Canada, déclare sans équivoque Cody et sa conjointe Amy, qui ont fait plus d’une vingtaine d’heures de route pour venir. Les organisateurs ont fait un excellent travail, c’est très sécuritaire et divertissant. C’est beau de voir les enfants être là et participer aux différentes activités, il y en a vraiment pour tous les goûts.»

Du plaisir pour tous

Le ShazamFest étant un événement pour toute la famille, les organisateurs ont mis les bouchées doubles pour accommoder les familles. Une zone de camping silencieuse a été aménagée dans la forêt et un bateau pirate rempli de jouets a été construit, facilitant leur participation.

« On a reçu beaucoup de commentaires positifs en lien avec notre nouvelle zone pour enfants. Les campeurs de la zone familiale avaient accès à une cuisine de groupe et à une station pour nettoyer la vaisselle juste pour eux. Il y a des bébés Shazam qui naissent chaque année et on veut s’assurer que leurs parents puissent continuer de venir avec eux. On en voit de plus en plus, ce sont la relève du ShazamFest, on est très content de les avoir parmi nous. »

Maintenant que la poussière est retombée à la ferme des Przytyk à Way’s Mills, les organisateurs se tourneront rapidement vers l’organisation de la prochaine édition du festival. « On veut toujours améliorer l’expérience des participants et on va travailler fort cet hiver pour organiser un 15e ShazamFest totalement déjanté », promet M. Przytyk, comblé par la réponse du public cette année.