«Les Honorables» marque le retour dans une série de Patrick Huard et de Macha Grenon, en juges. L’œuvre de 10 épisodes d’une heure commence avec l’acquittement du meurtrier de leur fille. Avec leur autre fille (Mylène Mackay) et leur fils (Olivier Gervais-Courchesne), ils voudront se faire justice eux-mêmes, en employant des méthodes bien différentes.

Solide programmation chez Club illico

CHRONIQUE / Craignant le monstre Netflix, Vidéotron a créé Club illico il y a cinq ans en misant sur une offre francophone forte. Trois cent cinquante millions de visionnements plus tard, le Club entre dans 400 000 foyers et offre assurément sa programmation la plus étoffée pour la prochaine année, dont neuf productions originales, qu’on nous a présentées en grandes pompes mercredi. J’ai presque envie de vous dire que ça vaut vraiment le 9,99 $ par mois.

Parmi ces nouveautés les plus prometteuses, on a vu les premières images des Honorables, la série qui marque le retour dans une série de Patrick Huard et de Macha Grenon, en juges. L’œuvre de 10 épisodes d’une heure commence avec l’acquittement du meurtrier de leur fille. Avec leur autre fille (Mylène Mackay) et leur fils (Olivier Gervais-Courchesne), ils voudront se faire justice eux-mêmes, en employant des méthodes bien différentes. Louis Choquette réalise cette série signée Jacques Diamant et prévue pour le 10 janvier prochain.

J’ai beaucoup aimé ce que j’ai vu de Léo, la nouvelle comédie de Fabien Cloutier, disponible à partir du 15 novembre. Dans le village fictif de Walton, qu’on figure à trois heures de Montréal, Léo tente de se refaire une vie et trouve un emploi chez Dubeau Gâteaux. Le réalisateur Jean-François Chagnon (des Appendices) parle d’«un univers de conte» tout de même réaliste, «drôle et poétique». Juste de savoir qu’Anne Dorval y incarne la mairesse et coiffeuse devrait attirer votre curiosité.

On a enfin eu plus de détails sur la nouvelle série de Pierre-Yves Bernard et Claude Legault, Appelle-moi si tu meurs, que réalise Claude Desrosiers. La prémisse est intrigante : l’amitié improbable mais à toute épreuve entre un policier (Legault) et un mafieux (Denis Bernard). Il se trouve que le premier devra diriger une opération policière visant à faire tomber la mafia, y compris son ami d’enfance, qu’il tente par tous les moyens de préserver. Là aussi, c’est prometteur, avec des noms comme Didier Lucien, Magalie Lépine-Blondeau, Pierre Curzi, Louis Champagne, Isabelle Vincent et Paul Ahmarani. Plusieurs noms inconnus apparaissent dans la distribution, notamment du côté de la mafia, et on ne s’en plaindra pas. On attend les huit épisodes d’une heure en mars. Le duo d’auteurs de Dans une galaxie près de chez vous et de Minuit le soir promet une série entre l’humour et le drame.

Ceux qui ont dévoré passionnément la série Making A Murderer sur Netflix seront heureux d’apprendre que Club illico prépare sa propre série documentaire qui se regarde comme un suspense. Meurtriers sur mesure se déclinera en sept épisodes d’une heure. Un Making A Murderer à la québécoise, réalisé par Martin Paquette et produit par Pixcom, avec une histoire qui en indignera plusieurs, celle de deux hommes emprisonnés durant 10 ans par erreur, pour le meurtre d’une jeune fille de 14 ans, à Val-d’Or en Abitibi. Comme dans la série de Netflix, on verra que l’enquête policière a été bâclée et qu’on a désigné un peu vite les deux coupables. La série étudie même une thèse qui voudrait que la police connaisse le véritable meurtrier, mais qu’elle le protège. Très hâte de voir cette série, qui ne risque pas d’arriver avant l’automne prochain. D’ailleurs, ce type de documentaire est en effervescence partout sur la planète. Club illico proposera cet hiver Tata, surnom de la veuve de Pablo Escobar, qui raconte sa vie avec le célèbre trafiquant. Une suite à Pablo Escobar raconté par son fils, qui a cartonné la saison dernière.

Le créneau des séries pour ados, créé l’an dernier, fonctionne à merveille. La deuxième saison de L’Académie est en ligne aujourd’hui même, alors que la première vient à peine de prendre l’antenne de TVA. Les filles complètent leur secondaire et Macha Limonchik incarne une nouvelle prof. On annonce la deuxième saison de La dérape pour le printemps, alors que Rick St-Pierre (Guy Jodoin) est confiné à un fauteuil roulant depuis son altercation avec son fils. La série a été tournée à Québec.

Bonne nouvelle pour les amateurs de Victor Lessard, dont on tournera une troisième saison. Martin Michaud, Frédéric Ouellet et Martin Forget signent les textes avant même que le roman soit fini d’être écrit, un exercice particulier. Pas avant l’automne prochain.

Du côté des acquisitions, le choix est vraiment varié. En plus de la troisième saison de La servante écarlate, disponible au printemps, on parle de Killing Eve, la série de AMC avec Sandra Oh et Jodie Comer, qu’on annonce pour décembre, de même que L’amie prodigieuse, version française de My Brilliant Friend, série de HBO inspirée des romans de l’Italienne Elena Ferrante, sur deux jeunes amies à Naples dans les années du communisme, et tournée en italien. Pas de date encore précisée. Si vous cherchiez Survivant désigné avec Kiefer Sutherland, sachez que Club illico en a perdu les droits, qui ont été repris par Netflix, nouveau producteur de la série.

Like-moi! risque de conquérir un nouveau public quand la quatrième saison sera disponible en primeur sur le Club, dès janvier, avant sa diffusion à Télé-Québec. Mehdi Bousaidan se joint à l’équipe, et on présentera un nouvel épisode de la téléréalité style OD, «Je choisis Jonathan», intitulé «All Stars in Ibiza». Je ris déjà.