Evelyne Brochu et Virginie Fortin campent magnifiquement les sœurs Isabelle et Anaïs, la première prenant l’autre sous son aile, dans la comédie Trop.

Jamais Trop

CHRONIQUE / Les gens d’ICI Tou.tv attendaient peut-être encore plus que nous la deuxième saison de Trop. C’est que la charmante comédie dramatique signée Marie-Andrée Labbé a dominé le palmarès des émissions les plus regardées sur Véro.tv durant 23 semaines, et sur l’Extra durant 15 semaines. Si on pouvait ajouter ces clics non comptabilisés aux 700 000 nouveaux adeptes de l’automne dernier sur ICI Radio-Canada Télé, on défoncerait probablement le million.

Bonne nouvelle: la deuxième saison arrive mercredi sur Véro.tv. Les 13 épisodes y seront, mais si vous ne voulez pas payer 6,99 $ par mois, vous devrez vous contenter des deux premiers gratuits sur ICI Tou.tv «pas» Extra. J’ai envie de vous dire de patienter jusqu’à ce qu’ils soient diffusés à la télé, peut-être à l’automne, mais les quatre qu’on nous a montrés lundi m’ont donné très envie de voir les suivants.

Déjà à la première saison, j’ai adopté ce duo de sœurs, Isabelle et Anaïs, campées magnifiquement par Evelyne Brochu et Virginie Fortin, la première prenant sous son aile la deuxième, qui reçoit un diagnostic de bipolarité. Si j’étais vous, j’irais revoir le dernier épisode de la saison 1, que nous avions tous oublié au visionnement de presse. Tout se consomme si vite et s’oublie aussi vite de nos jours.

Ne croyez pas que, parce qu’elle reçoit maintenant une médication, Anaïs mène une vie pleinement saine et épanouie. Encore faut-il qu’elle prenne ses pilules, ce qu’elle omet parfois. Telle Carrie dans Homeland, elle connaîtra des rechutes, et on la sent encore très instable. Surtout que son beau Romain (Pierre-Yves Cardinal) décide de partir quelques mois pour le travail, mais pas sans lui avoir balancé le fameux «je t’aime». De quoi déstabiliser Anaïs, qui prend soin de filmer sa vie avec son téléphone intelligent. En lui souhaitant que ces images ne tombent pas entre de mauvaises mains.

On verra Isabelle vouloir s’affirmer dans cette deuxième saison. Mais elle n’est pas prête pour autant à voir sa sœur voler de ses propres ailes, encore fragile. Manuela et Samir (Alice Pascual et Mehdi Bousaidan) attendent un bébé et emménagent dans un nouvel appartement un peu minable. Manuela s’en prendra à une gérante de boutique de vêtements pour enfants, qu’elle surnomme «la terroriste du linge genré», parce qu’elle ne vend pas d’unisexe. Des scènes particulièrement drôles.

Enfin, Antoine (Éric Bruneau) fait une thérapie pour guérir de sa défunte relation avec Isabelle, mais, en même temps, fait tout pour se rapprocher d’elle. Or, Antoine a toute une compétition en la personne de Charles (Jean-Philippe Perras), chef cuisinier grano, presque trop parfait pour être vrai. Un rôle tout à fait à l’opposé du junkie que joue cet acteur dans L’heure bleue.

Trop accueille plusieurs nouveaux personnages cette saison. Dont Louis St-Amand (François Létourneau), nouveau coordonnateur du centre multidisciplinaire La Station, cultivé mais un peu pédant, et pas toujours subtil. Une scène avec Myriam (Anne-Marie Cadieux), pourtant écrite avant le mouvement #moiaussi, ne pouvait pas être plus dans l’air du temps. On fera aussi la connaissance d’Olivier (Jean-François Provençal, des Appendices), nouveau partenaire de jogging d’Anaïs; du père d’Isabelle et Anaïs, Clément (Germain Houde), homme de peu de mots; d’Élaine (Élyse Marquis), secrètement attirée par son client, Antoine; de Rachel (Macha Limonchik), qu’Anaïs rencontrera au cours d’une thérapie; et Jean-Marc (Marc Béland), l’oncle original aimé de tous. Les sœurs Boulay ont créé une chanson originale, spécialement pour le dernier épisode de la série. Louise Archambault et Chloé Robichaud se partagent la réalisation de la série, juste assez drôle et punchée, jamais trop.

+

UN QUATRIÈME DÉPART À TVA QUÉBEC

Beaucoup de mouvement dans la salle des nouvelles de TVA Québec depuis quelques mois: au tour de Claudie Côté de quitter volontairement la station. La journaliste œuvrait à TVA Nouvelles depuis 2011, et avait notamment œuvré parmi l’équipe de J.E.. C’est la quatrième en peu de temps à quitter le navire. Valérie Gamache a depuis déménagé à Vancouver pour joindre les rangs de Radio-Canada, Simon Bourassa œuvre maintenant à Énergie 98.9 et Martin Everell est devenu le coanimateur de Nathalie Normandeau à BLVD 102.1.