«District 31» revient le 10 septembre avec un nouveau lieutenant (Geneviève Brouillette) pour épauler le commandant Daniel Chiasson (Gildor Roy).

ICI la continuité

CHRONIQUE / Alors que TVA renouvelle son offre en variétés, ICI Radio-Canada Télé ramène cet automne la plupart de ses succès de l’an dernier, et offre en soirée quatre nouvelles séries dramatiques originales, dont deux cet hiver seulement. La directrice générale, Dominique Chaloult, n’était pas peu fière de nous dire que le diffuseur public avait connu sa meilleure saison depuis 14 ans dans les sondages d’écoute. Les titres qui ont le mieux marché sont de retour, de «District 31» à «Tout le monde en parle», en passant par «Unité 9» et «1res fois».

De retour le lundi 10 septembre à 19h, District 31 reste certainement la série la plus attendue. Le nouveau lieutenant (Geneviève Brouillette) n’a pas seulement l’air bête, elle a un passé pas clair avec Laurent Cloutier (Patrick Labbé). Le fait qu’il n’y ait pas d’enquête sur le meurtre de Phaneuf interpelle le journaliste Jean Brière (Jeff Boudreault). Au fait, vous apercevrez Patrick (Vincent-Guillaume Otis) reconfirmer qu’il a bien pris congé de la police.

Déjà disponible sur l’Extra, l’excellente série sur le hockey junior Demain des hommes prend la case du lundi à 20h. «C’est de la bombe», affirme Dominique Chaloult en parlant de la quatrième saison de Ruptures, déplacée le lundi à 21h, contre Le jeu de TVA. On saura si l’explosion a causé de graves dommages, Claude (Isabel Richer) pourrait perdre son droit de pratique, et il sera question d’une jeune fille qui veut être un garçon. Guy Nadon est de la distribution.

Ça va brasser dans la dernière saison d’Unité 9. Au fait, un nouvel aumônier joué par René Richard Cyr fait son entrée à Lietteville. Monlam (Karen Elkin), la moine bouddhiste, n’aura pas tenu longtemps. J’ai beaucoup aimé les extraits de Faits divers, de retour le mardi à 21h avec une toute nouvelle histoire impliquant la mafia et des juifs hassidiques. Une partie de la série se passe dans un camp de nudistes, avec Luc Senay en tenue d’Adam.

Combo féminin

On a choisi de créer un combo féminin le mercredi dès 21h avec Trop, puis Les Simone à 21h30. De peur de faire la saison de trop, on met fin à la série de Kim Lévesque-Lizotte après la présente saison, la meilleure à mon avis, déjà entièrement disponible sur Véro.tv. On songe maintenant à une nouvelle incarnation des Simone, peut-être au cinéma, qui sait.

Anne-Élisabeth Bossé et Rachel Graton dans «Les Simone», qui prendra fin cette saison.

Je vous reparlerai jeudi de Discussions avec mes parents, dont on verra trois épisodes. Mais le peu qu’on a vu était bien meilleur que les promos diffusées cet été. À peine 20% de la série provient du livre de François Morency, le reste étant du tout nouveau matériel. La série affrontera Boomerang le lundi à 19h30.

Les chefs de partis à TLMEP

Guy A. Lepage entreprendra la saison de Tout le monde en parle en recevant les quatre chefs de partis, le dimanche 23 septembre à 20h. On insiste: ce ne sera pas un débat, puisque les chefs en auront déjà eu trois les jours précédents. On prévoit cinq spéciales des Enfants de la télé, dont une soulignant les 25 ans de La petite vie, et les autres sur Janette Bertrand, Dominique Michel, Louis-José Houde et Patrick Huard. L’émission du mercredi à 20h s’est refait une beauté avec un nouvel habillage visuel. Pour sa 10e saison, En direct de l’univers a perdu son réalisateur Jean-François Blais, parti à La voix, mais on n’en verra rien, nous promet-on. Quelques noms d’invités: Stéphane Rousseau, Karine Vanasse, Yannick Nézet-Séguin, Isabel Richer et Élise Guilbault. France Beaudoin commence la saison avec une spéciale de la rentrée, le samedi 8 septembre à 18h30.

N’attendez pas la deuxième saison de Notre vie avant janvier. D’ici là, le samedi soir, on nous envoie la suite d’Anne dès le 3 novembre à 20h, et quelques titres britanniques, dont La nuit du mensonge, sur le consentement sexuel, avec Joanne Froggatt, qui jouait Anna dans Downton Abbey, dès le 15 septembre à 21h.

Maxim Gaudette et Maude Guérin dans «5e rang», la nouveauté des auteurs de «L’auberge du chien noir»

Plus tard cet hiver, on annonce la troisième saison de Lâcher prise et la quatrième des Pays d’en haut, dont deux épisodes seront justement tournés en hiver, très près de la diffusion. Yan Lanouette Turgeon succède à Sylvain Archambault derrière la caméra. On annonce aussi que la deuxième saison de Cheval-Serpent sera la dernière, ce qui ne me fera pas pleurer. On a vu quelques images de 5e rang, la nouveauté des auteurs de L’auberge, avec une Maude Guérin très convaincante, comme toujours. Et quel bonheur de revoir Marina Orsini jouer le rôle principal dans Une autre histoire, qui ne s’annonce pas joyeuse, croyez-moi.

***

Nouvelle directrice à ICI Québec

Véronique Lessard prend la relève de Jean-François Rioux à la direction d’ICI Québec. Après avoir dirigé la station de Radio-Canada dans la capitale durant les huit dernières années, M. Rioux vient d’être nommé directeur général des régions, un poste qui l’amènera à travailler quatre jours par semaine dans la métropole. Il succède lui-même à Marco Dubé, promu directeur général au cabinet de la nouvelle présidente-directrice générale de CBC/Radio-Canada, Catherine Tait, un poste créé pour lui. Véronique Lessard, qui dirigeait déjà l’information et les programmes, continuera d’y assurer l’intérim jusqu’à ce qu’on lui trouve un successeur.

***

Troisième saison de Par ici la magie

Le retour de l’émission Par ici la magie pour une troisième saison s’est confirmé mardi. 

La série du magicien d’origine gatinoise Daniel Coutu sera présentée cet automne sur les ondes d’ICI Radio-Canada Télé, les dimanches à 9h15 à partir du 9 septembre. 

Elle sera constituée de quinze nouveaux épisodes.

Le magicien gatinois Daniel Coutu

La série utilise une approche pédagogique pour apprendre aux enfants à reproduire des tours de magie à l’aide d’objets du quotidien. 

Cette troisième saison comportera un nouveau segment : «afin d’émerveiller davantage ses téléspectateurs, Daniel Coutu offrira devant public un numéro plus complexe, dont il gardera le mystère», explique, par voie de communiqué, le magicien, producteur et animateur,

Par ailleurs, grâce à l’application mobile Technomagie, Daniel Coutu propose à son jeune public d’apprendre à réaliser des tours de magie en utilisant la technologie. 

Destinée aux enfants de six à dix ans, l’application est en nomination pour un prix Gémeaux dans la catégorie «Meilleure composante numérique pour une émission jeunesse».

Avec Yves Bergeras, Le Droit