Passe-Partout est l’émission la plus regardée à Télé-Québec, ralliant en moyenne 400 000 téléspectateurs l’hiver et le printemps dernier. Ci-dessus, les comédiens de l’émission : Élodie Grenier, Gabrielle Fontaine, Jean-François Pronovost et Widemir Normil.

À Télé-Québec, les enfants sont rois

CHRONIQUE / Je l’avoue : j’avais de gros doutes quand on a annoncé qu’une nouvelle version de Passe-Partout se préparait. Le directeur général des programmes de Télé-Québec, Denis Dubois, admet avoir eu chaud. «Nous n’avions pas droit à l’erreur», dit-il aujourd’hui.

Il peut maintenant respirer : Passe-Partout est l’émission la plus regardée sur cette chaîne, ralliant en moyenne 400 000 téléspectateurs l’hiver et le printemps dernier, un succès sur toute la ligne. Aux 40 épisodes déjà diffusés, 40 nouveaux s’ajouteront à partir du 7 octobre, maintenant quatre soirs par semaine, du lundi au jeudi à 18h. Une locomotive rêvée pour les soirées de Télé-Québec, qui dévoilait sa programmation hier matin.

Les enfants sont plus que jamais rois chez ce diffuseur, qui obtient une part de marché de 21,4 % chez les 2 à 11 ans, loin devant La chaîne Disney (9 %) et ICI Télé (6,3 %). Pas étonnant que le budget au secteur jeunesse soit en croissance. Des sommes supplémentaires ont d’ailleurs permis au diffuseur de commander plus d’épisodes et de programmer moins de reprises dans l’ensemble de sa programmation, ce dont on ne se plaindra pas.

Au fait, les marionnettes ne changeront pas, même que les enfants d’aujourd’hui les adorent, au contraire des adultes. On leur a montré les anciennes, celles de mon enfance, mais ce sont elles qu’ils trouvent laides! Et on s’entend que le dernier mot leur appartient. Les seules améliorations ont été apportées au jeu des acteurs et à la manipulation des marionnettes, mais les enfants n’y verront probablement rien.

Télé-Québec propose encore une fois une riche sélection de documentaires. Retour d’un coup de cœur de l’année dernière, 180 jours, le jeudi à 20h, maintenant tourné dans une polyvalente de Saint-Henri. Une élève victime d’un arrêt cardiaque créera pas mal d’inquiétude en début de saison. Dans la même case horaire, De garde 24/7 revient pour cinq émissions en novembre et cinq à l’hiver. En plus de Maisonneuve-Rosemont, on fera une incursion à l’hôpital Sainte-Justine.

Le mercredi est une grosse soirée de documentaires. Je souligne Génération d’anxieux et Prisonniers de l’anxiété, portés par Claire Lamarche, les 18 et 25 septembre à 20h. Vous y entendrez une fillette raconter qu’elle se cache sous un bureau pour calmer son anxiété et qu’elle se mord les bras. Un problème plus répandu qu’on pense. Dans Trafic, sur la prostitution juvénile, la réalisatrice Catherine Proulx confronte des clients de prostituées mineures, et c’est troublant. Le 13 novembre. Dave Ouellet prépare quant à lui une série inspirée du livre Le code Québec, sur les mœurs et habitudes des Québécois de toutes les régions.

Puisque Curieux Bégin déménage au printemps pour sa 12e saison, on sort l’animateur et ses invités à l’extérieur de la cuisine. Stéphane Bellavance anime un nouveau magazine culinaire, Moi j’mange, le mardi à 19h30. Pour ceux qui veulent bien s’initier au végane et réduire leurs déchets, mais ne savent pas comment.

Les magazines de services sont en vogue à Télé-Québec, même qu’ils ont augmenté leurs parts de marché la saison dernière, particulièrement Ça vaut le coût et L’indice Mc$ween. Dans les médias aura de la matière cet automne avec la crise de la presse écrite et l’avenir de votre journal, le jeudi à 21h. En variétés, Belle et bum entreprend sa saison avec Éric Lapointe et fêtera sa 400e à la Saint-Valentin. À Cette année-là, qui a doublé les auditoires du samedi à 20h, Marc Labrèche proposera des sketchs chaque semaine, entouré de son trio. Deux hommes en or ne revient qu’en janvier, mais Y’a du monde à messe réchauffe sa case du vendredi à 21h jusqu’à Noël.

La deuxième saison de M’entends-tu? se passera deux ans après la première, alors qu’Ada (Florence Longpré) sort de prison, pour avoir tranché un pénis. Ses amies ne veulent plus lui parler, surtout Caro (Ève Landry). On a vu une scène entre Ada et sa mère (Isabelle Brouillette), tellement vraie, comme toute cette série. Patientez, ce n’est qu’en janvier, précédé d’une émission spéciale animée par Chantal Lamarre. Toute la série sera déposée sur le site Web de Télé-Québec à la première semaine de diffusion, comme toutes les fictions de la grille. Une façon de se mesurer aux envahisseurs Netflix, Disney et compagnie. Et ce qu’il y a de bien, c’est que c’est gratuit.

Des fictions, Télé-Québec n’en aura jamais présentées autant que cette saison, avec l’arrivée prochaine du thriller fantastique et psychologique Le 422, diffusé en rafale durant les Fêtes, et des Mutants, quotidienne jeunesse prévue pour le printemps. Ne cherchez plus Conseils de famille; la série est remplacée par Clovis, recentrée sur ce personnage et pourrait aussi s’intituler «comment survivre à son secondaire 5», le lundi à 18h30.