Lorraine Pintal (deuxième à partir de la gauche) avec les membres de la distribution de «L’avalée des avalés», qui sera jouée à Avignon en juillet: Benoît Landry, Louise Marleau et Sarah Laurendeau

Réjean Ducharme a légué ses droits d'auteur au TNM

MONTRÉAL — L'écrivain Réjean Ducharme, mort l'été dernier, a légué ses droits d'auteur au Théâtre du Nouveau Monde, qui veut maintenant le faire connaître à toute la francophonie.

Le romancier et dramaturge lègue au TNM «ses droits d'auteur et de parolier sur les oeuvres déjà publiées, jouées ou enregistrées, à l'exclusion de tous les autres écrits», indique mardi le théâtre montréalais.

Or, ce legs testamentaire s'accompagne d'une «responsabilité accrue» pour le TNM, «non seulement de produire ses pièces au Québec, mais de les faire rayonner sur la scène internationale».

Ainsi, l'adaptation de L'Avalée des avalés qu'avait montée la directrice artistique du TNM, Lorraine Pintal, en 2016, sera reprise cet été à Avignon et cet automne à Paris, pour 45 représentations.

Dans une scénographie de Charles Binamé, L'Avalée des avalés mettra à nouveau en vedette Louise Marleau, mais Sarah Laurendeau et Benoît Landry remplaceront cette fois Sophie Cadieux et Maxime Denommée.

Le spectacle sera présenté du 6 au 29 juillet dans le cadre du Festival Off d'Avignon, au Théâtre du Petit Louvre, puis du 6 novembre au 8 décembre à Paris, au théâtre Les Déchargeurs.

Le TNM indique aussi qu'il prépare une tournée du spectacle au printemps 2019 en France, en Suisse et en Belgique.

«En transposant L'Avalée des avalés à la scène, véritable hymne à la liberté, le TNM veut porter à travers la francophonie cette langue inventive et ludique, jamais égalée, faire découvrir et garder toujours vivante cette œuvre parmi les plus fortes et célébrées de la littérature québécoise», indique le TNM dans un communiqué.

Par ailleurs, la nouvelle salle de répétition du TNM, qui devrait être inaugurée en octobre 2021, à l'occasion du 70e anniversaire du théâtre montréalais, portera le nom de Réjean Ducharme, annonce-t-on.