« C’est un projet très rassembleur qui pourra réunir autour d’une radio toute la communauté», affirme la directrice générale de DAÏMÔN, Manon Larin Picard
« C’est un projet très rassembleur qui pourra réunir autour d’une radio toute la communauté», affirme la directrice générale de DAÏMÔN, Manon Larin Picard

Radio-Hull: une radio éphémère pour les artistes d’ici

Mario Boulianne
Mario Boulianne
Le Droit
Faire vivre l’art par la voie des ondes radiophoniques, c’est ce qu’offre Radio-Hull.

Ce projet est un événement éphémère qui s’inscrit dans la programmation du Sentier culturel de la Ville de Gatineau.

Initiée par le centre de production DAÏMÔN, la Radio-Hull peut compter sur la collaboration de AXENÉO7 et Transistor pour assurer une programmation complète, 24 heures par jour, du 19 août au 15 septembre.

« C’est un projet très rassembleur qui pourra réunir autour d’une radio toute la communauté, d’espérer Manon Larin-Picard, directrice générale de DAÏMÔN. Jeunes, moins jeunes, hommes et femmes, tous pourront profiter d’une radio qui va déconstruire certaines formes d’art pour les amener dans un contexte radiophonique. On pourra faire de la cuisine et visiter une exposition en écoutant la radio. Il n’y a de limites que l’imagination des artistes qui meubleront la programmation. »

Et ces artistes seront exclusivement régionaux.

Que ce soit des auteurs et autrices, des musiciens et musiciennes, des peintres, des DJ’s ou des artistes de toutes disciplines, ils proviennent tous de la grande région de l’Outaouais et de la capitale fédérale.

« On a récemment fait un appel aux artistes afin de recevoir leurs idées, leur musique, leurs textes et plus encore, ajoute Mme Larin-Picard. Seulement les œuvres qui pourraient porter un préjudice ne sont pas admises. On veut inclure tout le monde. »

La directrice générale de DAÏMÔN, Manon Larin Picard

La programmation complète sera lancée le mercredi 19 août. Par contre, on peut d’ores et déjà mentionner que le centre de production DAÏMÔN présentera les créations d’une dizaine d’artistes, dont Chloé Berlanga et Kwende Kefentse.

AXENÉO7 transposera ces expositions dans le monde radiophonique avec une série d’œuvres présentées en vitrine ainsi que des discussions avec des artistes.

Aussi, Transistor Média a donné carte blanche à quatre autrices de l’Outaouais, Annie Cloutier, Clara Lagacé, Mishka Lavigne et Catherine Levasseur-Terrien, qui investiront le champ radiophonique dans le cadre de l’émission Signal nocturne, les samedis dès 22 h.

Enfin, l’Association des auteures et auteurs de l’Outaouais tiendra une série de lectures publiques et l’équipe du Pressoir fera découvrir la culture locale grâce à des entrevues et des capsules d’agenda culturel.

Musique d’ici

La musique d’ici prendra une grande place dans la programmation de Radio-Hull alors que, du lundi au vendredi de 16 h à 18 h, les ondes du 94,3 FM seront envahis par de la musique d’artistes de la région.

Autre particularité, la programmation du samedi se fera en direct et la participation de la population est grandement souhaitée.


« C’est un projet très rassembleur qui pourra réunir autour d’une radio toute la communauté. »
Manon Larin Picard

Sur le terrain derrière La Filature, sur la rue Hanson, un DJ et plusieurs artistes seront sur place afin d’animer la journée.

« Ce sera le moment idéal pour venir pique-niquer avec nous, ajoute Mme Larin-Picard. Il suffit d’apporter son lunch et sa radio. Si vous n’en avez pas, on vous en fournira une sur place. »

Ce projet de radio éphémère présentera donc 28 jours de programmation dont 80 % sera francophone.

Pour l’heure, il est encore tôt pour dire si le projet reviendra l’an prochain, mais pour la directrice générale de DAÏMÔN, cela vaut la peine d’y penser.

« Évidemment, on ne peut pas encore confirmer le retour de Radio-Hull l’an prochain, avoue Mme Larin-Picard. Mais, on y pense beaucoup surtout que nous avons fait l’acquisition de nouveaux équipements pour nos studios. Étant donné que le centre de production DAÏMÔN œuvre dans le domaine des arts médiatiques, soit toutes les formes d’art dont la création dépend de la technologie, la présence de Radio-Hull va de soi. »

Depuis plus d’un mois maintenant, l’équipe de Radio-Hull est à colliger et monter diverses œuvres d’art qui ont été envoyées par les artistes de la région. De nombreux albums de musique, des textes, de la poésie et même des expositions d’art visuel décrites par les artistes eux-mêmes ont été recueillis.

« Radio-Hull est un événement unique qui nous accompagnera dans notre exploration des arts et de la ville de Gatineau, insiste la directrice générale. On pourra y entendre le produit de nombreux artistes, qu’il soit fini ou non. Nous aurons accès à de nombreuses exclusitivés également. À certains moments, on pourra même entendre la ville et ses effets sonores urbains sur nos ondes. »

L’ouverture des ondes de Radio-Hull au 93,4 FM se fera le mercredi 19 août dès 18 h.

Pour l’occasion, le RadioHull Talk-Show sera animé par Émilie Pelletier Grenier accompagnée par le DJ Trevor Walker.

À 20 h, la programmation régulière se mettra en branle avec Karina Pawlikowski et ses acolytes.

À partir de ce moment, le site web sera également en ligne au www.radiohull.ca. Toute la programmation y sera dévoilée.