Yan Montage, au centre, entouré de son équipe du Pub St-André qui a dévoilé sa programmation culturelle, mardi soir, Sébastien Lalonde, Naomi Aubin et Étienne Trottier.

Pub le St-André: Encore des gros noms

De Michel Rivard à Tire le coyote en passant par France D'Amour, Marjo, Manu Militari et Réal Béland, le pub le St-André mise une fois de plus sur une offre musicale et humoristique éclectique pour sa programmation 2017-2018.
Le seul lieu de diffusion de la Petite-Nation a dévoilé mardi soir l'identité des artistes qui fouleront la petite scène du pub situé sur la rue Principale, à Saint-André-Avellin, d'ici l'été prochain. 
De grosses pointures québécoises se mêleront à des artistes un peu plus underground, au grand plaisir des mélomanes de la région. 
L'humoriste Réal Béland, qui vient de passer l'été au Cégep de l'Outaouais pour présenter son tout nouveau spectacle Faire semblant, aura le mandat d'amorcer cette troisième saison du St-André, ce samedi 16 septembre.
Défileront ensuite au courant de l'automne, les Soeurs Boulay (7 octobre), Michel Rivard (14 octobre), Mario Tessier (4 novembre), Tire le coyote (11 novembre) et la formation trad' Vent du nord (1er décembre). 
Au retour des Fêtes, Laurence Jalbert (27 janvier), Kevin Parent (3 février), France D'Amour (24 février), La Bronze (2 mars), Michel Pagliaro (10 mars), Dumas (17 mars), Manu Militari (23 mars), Les Grandes Crues (31 mars), Steve Hill (14 avril), Marjo (28 avril), Random Recipe (18 mai) et Justin Boulet (2 juin) - le fils du grand Gerry -, s'arrêteront à Saint-André-Avellin. Les Drôles de jeudi, qui seront animées par Mike Beaudoin, reprendront le 8 janvier.
Brian Fisher et Barre à clous Blues (7 avril) de même que Les Moindres (9 juin) et leur folk/rock gatinois seront les deux seules formations en provenance de l'Outaouais qui déferleront leurs décibels entre les murs de la petite salle de 100 places. 
À toute cette sélection se greffent des concerts hommages à tous les mois - ou presque -, jusqu'en juin prochain. ZZ Top, Les Colocs, Metallica, AC/DC, CCR, Supertramp et Pink Floyd, les baby boomers seront comblés.
« Dans une petite place comme ici, il y a une bonne demande pour les spectacles hommages. J'ai essayé d'aller chercher les meilleurs groupes hommages au Québec », explique Yan Montagne, propriétaire du pub Le St-André, à propos de la formule préconisée.
Celui-ci précise par ailleurs qu'il a dû miser davantage sur des valeurs sûres, question de public cible oblige, lors de la conception de sa programmation.
« Les shows émergents, c'est un peu plus difficile. Ce sont beaucoup des gens de Gatineau qui descendaient voir les artistes l'année dernière. Je suis un homme d'affaires et on n'a pas le choix de regarder les chiffres. Je tenais à ce qu'il y ait une place pour l'émergent, mais ce qu'on constate, c'est que nous avons une bonne clientèle de baby-boomers. J'ai dû faire moins d'émergent cette année », indique-t-il.
M. Montagne soutient que 90 % des spectacles présentés l'année dernière au St-André ont été vendus à guichets fermés. Fait intéressant, 50 % des billets vendus ont été achetés par des gens de l'extérieur de la Petite-Nation.
« Les gens aiment beaucoup le cachet et l'ambiance. Le fait d'avoir un gros nom dans une petite place, ça attire beaucoup », souligne le propriétaire de la salle de spectacle.
La programmation 2017-2018 complète du St-André est disponible en ligne : www.lestandre.ca.