Roman Polanski en mars 2015

Polanski veut retourner aux États-Unis pour clore l'affaire de viol

LOS ANGELES - Le réalisateur franco-polonais de 83 ans Roman Polanski veut retourner aux États-Unis pour mettre fin à l'affaire de viol d'une mineure qui le poursuit depuis 40 ans, à condition d'avoir la garantie qu'il ne sera pas incarcéré.
L'affaire, qui a rebondi ces huit dernières années après avoir été en suspend pendant des décennies, hante le cinéaste. Ces dernières semaines, il a ainsi dû renoncer à présider la 42e cérémonie des César sous la pression d'associations féministes.
L'avocat du cinéaste a indiqué jeudi à l'AFP qu'il veut faire appliquer un accord amiable mentionné dans un document sous scellé, selon lequel le procureur de l'époque aurait accepté qu'il ne serve que 48 jours derrière les barreaux pour le viol de Samantha Gailey, 13 ans à l'époque, en 1977.