«Breaking Bad»

Petits crimes entre amis

Des rendez-vous tout ce qu’il y a de plus légal... mais qu’il serait criminel de manquer.

Narcotrafiquants en cavale

Après avoir connu un succès monstre pendant cinq saisons, Breaking Bad reviendra sur nos écrans à compter du 11 octobre prochain, non pas pour une sixième saison, mais pour un film qui exposera la suite de la série. Intitulé El Camino : A Breaking Bad Movie, le long-métrage montrera la cavale dans le désert de l’acolyte de Walter White, Jesse Pinkman, après la mort supposée du chimiste. Le film sera disponible en primeur sur Netflix avant d’être diffusé sur la chaîne américaine AMC. [Julien Coderre]

***

Cyberespionnage

Le toujours excellent Jean-Philippe Toussaint met son style au service d’un roman d’espionnage campé à Bruxelles où un fonctionnaire européen se retrouve avec La clé USB du titre, dans la poche, et le début des ennuis à l’horizon (éditions de Minuit, 9 septembre). [Maud Cucchi]

***

Braconnage au Far West

Tire le coyote viendra rôder à l’auditorium de l’école polyvalente Nicolas-Gatineau cet automne. Malgré cet alias inspiré du Far West, le Sherbrookois Benoît Pinette sert un son qui a peu à voir avec l’ambiance des saloons ; des guitares contemplatives, des textes fins et un trémolo aigu, presque féminin, caractérisent son œuvre mue par l’envie d’écrire avant celle de composer. On pourra lui serrer la patte, de même que celle de son collègue guitariste Shampouing, le 24 octobre. [Catherine Morasse]

Tire le coyote

***

Repris de justice

En littérature, Jean-Paul Dubois est certainement l’un des meilleurs portraitistes de nos contemporains ; on attend donc avec impatience Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon. Le récit débute dans une cellule du pénitencier de Montréal et promet une ribambelle de personnages truculents (l’Olivier, 18 septembre). [Maud Cucchi]

***

Le venin d’Opeth

Deux ans se sont écoulés depuis le dernier album d’Opeth, Sorceress. Le groupe de métal progressif suédois s’apprête à injecter une nouvelle dose de son doux poison avec In Cauda Venenum — en latin, « dans la queue, le venin ». Enregistré à Stockholm en 2018, l’opus sera lancé le 27 septembre prochain. L’album en anglais et en suédois sera le treizième projet du quintette, qui partira en tournée mondiale jusqu’en décembre. Aucun spectacle n’est prévu à Ottawa... mais on prie les Dieux nordiques pour que le vent tourne. [Julien Coderre]

Opeth

***

Fratricide et détournement de fonds

Se lancer en affaires en famille, ce n’est pas toujours évident. Jack McCraken le découvrira assez rapidement lorsqu’il deviendra le nouveau PDG du commerce d’ameublement de sa famille. Du 23 octobre au 17 novembre, le Théâtre de l’Île présentera Une petite entreprise familiale, écrite par Alan Ayckbourn et mise en scène par Isabelle Bélisle. Alors que les autres membres de la parenté au sein de l’entreprise ont des pratiques malhonnêtes, Jack souhaite changer les choses et instaurer de nouvelles règles. Un meurtre sera commis. Mais qui est le tueur ? La réponse cet automne ! [Julien Coderre]

«Une petite entreprise familiale» sera présentée du 23 octobre au 17 novembre au Théâtre de l'Île.

***

Stupéfiants tolérables

C’est ce 4 octobre que paraîtra le huitième album de Dallas Green sous l’alias de City and Colour. A Pill for Loneliness est la somme de plusieurs chansons sombres « enveloppées dans les plus beaux sons qui soient », dit l’Ontarien, qui y traite de la solitude qui assombrit le quotidien d’un musicien professionnel. En chanson plus qu’en pilule, on prendra volontiers une dose de son folk réconfortant le 25 novembre, alors que Dallas Green passera par le Centre Canadian Tire. [Catherine Morasse]

Dallas Green

***

2019 sur la table d’#Autopsie

Fin décembre, avant de clouer le cercueil de l’année 2019, Jean-Denis Scott, David Thibodeau et Martin Vanasse feront l’#Autopsie de ses meilleures manchettes régionales. Pour une sixième année, les chroniqueurs/animateurs/réalisateurs dont les chemins se sont croisés à Radio-Canada livreront au Théâtre de l’Île une revue de fin d’année bien d’ici, croustillante et sans pitié. Quels squelettes vont-ils bien faire sortir du placard ? On l’ignore, mais on a hâte de les voir danser... [Catherine Morasse]

Martin Vanasse, Jean-Denis Scott et David Thibodeau