Western Stars *** 1/2, Bruce Springsteen

Panorama: lu, vu, entendu cette semaine

Musique

Western Stars *** 1/2

Folk rock, Bruce Springsteen

Cinq longues années se sont écoulées depuis le dernier Bruce Springsteen. Le chantre de l’américanité n’est pas resté inactif, proposant une rétrospective acoustique de son illustre carrière sur Broadway. Qui a infusé ce Western Stars reposant sur la country-pop dépouillée. Quoiqu’on y entend aussi des échos du folk rock introspectif à la Nebraska (1982) et The Ghost of Tom Joad (1955). À la différence près que les pièces mélancoliques sont ici nappées de riches arrangements, trop maniérés, ce qui éclipse la vigueur et l’énergie de sa signature. Bien sûr, il faut se réjouir que l’artiste ait délaissé une partie de sa palette habituelle pour s’aventurer à peindre des paysages plus crépusculaires, évoquant la vie de Californiens dont le rêve américain tire à sa fin, comme sur la pièce-titre ou Drive Fast (The Stuntman). Évidemment, l’auditeur y verra le reflet d’un géant qui s’apprête lui-même à abaisser le rideau et à quitter la scène. Western Stars ne s’appréhende pas immédiatement. Mais on finit par l’avoir dans la peau. Comme d’habitude avec Bruce.  Éric Moreault

***

Sainte-Foy ****, KNLO

Musique

Sainte-Foy ****

Hip-hop, KNLO

Arrivée dans les bacs en même temps que les premiers vrais rayons de soleil printaniers, il tombe à point ce deuxième album solo de KNLO. Près de trois ans après Long jeu, le rappeur originaire de Sainte-Foy (d’où le titre...) a poussé la machine en compagnie de son complice Vlooper du groupe Alaclair Ensemble pour échafauder une œuvre à la fois personnelle et pertinente, réjouissante et aboutie. Ancrés dans son parcours et dans sa philosophie de vie, les textes fort bien tournés prônent l’amour, la famille, le travail (sur son art, mais pas que…) et le positivisme avec un groove irrésistible. Rappant en français, mais avec un flow un peu traînant rappelant des influences anglophones et ajoutant parfois un flou artistique à l’ensemble (on croit entendre «I swear» dans son «À souhait»), KNLO porte une signature bien à lui. Quand il lance dans Amadit «l’album tu l’mets en boucle», on a envie de répondre que ça risque d’arriver!  Geneviève Bouchard

***

Le monde est chaud *** 1/2,  TIKEN JAH FAKOLY

MUSIQUE

Le monde est chaud *** 1/2

REGGAE, TIKEN JAH FAKOLY

Tiken Jah Fakoly, artiste ivoirien maintenant installé au Mali, chante depuis 25 ans pour apporter l’espoir à ses compatriotes africains. Ce fils spirituel de Bob Marley utilise un reggae de belle facture, aux tonalités séduisantes, pour faire passer ses messages engagés. Le titre de ce dernier album, Le monde est chaud, fait référence aux bouleversements climatiques qui menacent la planète et à l’inaction des dirigeants face à ce péril (Je respire leur fumée/Je suis à bout de souffle/Je vois les fleurs faner/L’atmosphère nous étouffe). Avec ses mots simples, déclinés parfois en dialou, sa langue natale, Tiken, comme on l’appelle, brasse aussi la cage sur plusieurs autres thèmes, dont la corruption des politiciens (Ça vole), le destin tragique de la Libye (Lybia) et le sort des migrants (Pourquoi nous fuyons?). Des artistes de la trempe de Tiken Jah Fakoly, qui chantent avec leur cœur pour améliorer le sort de leurs semblables, il n’y en aura jamais trop.  Normand Provencher

***

Chroniques du Plateau-Mont-Royal (nouvelle édition) *****,  MICHEL TREMBLAY

LIVRE

Chroniques du Plateau-Mont-Royal (nouvelle édition) *****

ROMAN, MICHEL TREMBLAY

Publiées entre 1978 et 1997, les six volumes des Chroniques du Plateau-Mont-Royal renaissent dans une volumineuse édition revue et corrigée par son auteur, le grand Michel Tremblay, dont le portrait stylisé orne la page couverture. Pour l’éditeur Pierre Filion, ce travail de mise à niveau a consisté en quelques «remaniements» du profil de quelques personnages et de la chronologie de certains événements, tout cela dans le but d’aboutir à une nouvelle mouture (de plus de 1000 pages), «tout à fait cohérente de son œuvre phare, qui unifie fiction et réalité». Pièce maîtresse dans l’histoire de la littérature québécoise, ces Chroniques donnent plaisir à redécouvrir la Grosse femme d’à côté (qui est toujours enceinte...) et les mythiques Thérèse, Pierrette, Édouard, Marcel, Nana et autres, indissociables à jamais de l’univers de Tremblay.  Normand Provencher