Panorama: Bernard Werber et Lucky Luke

LIVRE

Encyclopédie du savoir relatif et absolu, essai de Bernard Werber ***1/2

L’auteur Bernard Werber est habité par une curiosité sans limites. N’est-ce d’ailleurs pas la plus grande des qualités, selon H.G. Wells? Ce gros bouquin donnera de quoi apprendre et s’étonner, tellement il regorge d’informations. On l’avoue, c’est livré un peu pêle-mêle, mais ce n’est rien pour entraver notre plaisir. Vous connaissez l’homme qui a fait le plus de bien à l’humanité? Ce que Neil Armstrong aurait dit avant de mettre le pied sur la Lune? Le moyen d’inventer de faux souvenirs? La machine à parler avec les morts? De tout cela, et plus encore, il est question dans cet ouvrage, dont le seul objectif est de cultiver le goût d’en savoir toujours plus. L’auteur français consacre aussi un chapitre aux mille et une particularités de son insecte fétiche, la fourmi. Normand Provencher

LIVRE

Lucky Luke – Un cow-boy à Paris, BD de Achdé et Jul ***1/2

On a beau avoir largement passé le cap des 100 histoires, on ne se lasse jamais des aventures de Lucky Luke. Même si, parfois, «ça commence à être un peu répétitif». Jul, nouveau scénariste depuis La terre promise (2016), ironise sur la chose, puis sort du cadre. Le cow-boy solitaire (et son fidèle Jolly Jumper) vont en effet quitter le continent pour se rendre, eh oui, à Paris. Leur mission? Protéger le sculpteur Auguste Bartholdi et sa précieuse statue, La liberté éclairant le monde, afin qu’elle se rende à bon port à New York. Le récit est un peu lent à démarrer, mais une fois sa vitesse de croisière atteinte, il foisonne de références historiques amusantes et pertinentes, d’Eiffel à Victor Hugo,en passant par Verlaine et Rimbaud, le boulevard Haussman, la Sorbonne et les cafés aux serveurs désagréables. Le trait de crayon d’Achdé, en poste depuis 2003, n’a rien à envier à celui du légendaire Morris. Après 70 ans d’existence, Lucky Luke continue de ravir petits et grands. Ce n’est pas rien. Éric Moreault