Yannick Lasalle, chef de Les Fougères, et Marc Lepine, chef à l’Atelier, tenteront de remettre la main sur la coupe du Championnat culinaire canadien qui se tiendra à Ottawa.

Ottawa accueillera le Championnat culinaire canadien

Après neuf années à Kelowna, le Championnat culinaire canadien déménage à Ottawa. Il s’agit là du plus grand concours gastronomique et c’est un fleuron de plus pour la capitale qui se veut de plus en plus gastronomique.

Car si Ottawa traîne encore avec elle sa réputation de morne ville de fonctionnaires, les gens qui s’y connaissent et ceux qui y travaillent savent mieux. Ottawa est la seule qui ait remporté trois fois le concours national, autrefois appelé Des chefs en or/Gold Medal Plates. Et elle a récolté trois fois la seconde place. Un parcours unique.

Karen Blair, cofondatrice du concours, a rappelé qu’«il était temps de faire bouger le Championnat culinaire».

Rien à redire à propos de Kelowna, en Colombie-Britannique, mais «le temps était venu d’amener le Championnat culinaire canadien plus au centre du pays. Nous avons choisi Ottawa parce que c’est une incroyable ville culinaire.»

Kelowna avait succédé à Whistler. Elle a accueilli le Championnat pendant neuf ans. Ottawa est maintenant assuré de l’avoir pendant trois ans, plus peut-être.

Yannick LaSalle, chef du restaurant Les Fougères, à Chelsea, l’a emporté en février, pour ramener le trophée à Ottawa pour la troisième fois.

Les deux fois précédentes, c’est Marc Lépine, du restaurant Atelier, qui l’a fait. Il est d’ailleurs le seul à avoir remporté le concours deux fois.

Le chef LaSalle avait remporté la finale régionale en octobre 2018. Il avait séduit le panel de juges au terme d’un concours où il devait préparer un plat qu’il devait servir à 400 convives.

Pour la finale nationale, trois épreuves départageaient la douzaine de chefs participants : une épreuve de mariage vin-plat, et une épreuve de boîte noire où les chefs devaient cuisiner, en une heure, les sept aliments qui se trouvaient dans la boîte.

Puis, les chefs devraient reproduire le plat qui leur avait valu leur victoire régionale.

Les organisateurs en ont profité pour remettre publiquement le trophée du gagnant au chef LaSalle, sous l’oeil fier du chef Charles Part et de Jennifer Warren, copropriétaires des Fougères.