Le professeur de philosophie (Sylvio Arriola) dans Le coupable sert de pivot pour nourir les réflexions des personnages.
Le professeur de philosophie (Sylvio Arriola) dans Le coupable sert de pivot pour nourir les réflexions des personnages.

Onur Karaman: les grandes questions d’un cinéaste

Normand Provencher
Normand Provencher
Le Soleil
D’aussi loin qu’il se souvienne, Onur Karaman s’est toujours posé de grandes questions existentielles et morales. Avec le temps, l’introspection est devenue une habitude. «Comme Jung l’a déjà dit, il faut voir la noirceur à l’intérieur de soi pour savoir qui on est vraiment. C’est ce que j’essaie de faire. C’est une sorte de thérapie pour moi.»