Musique

Kanye West change de nom et soutient toujours Trump

NEW YORK — Le rappeur Kanye West répondra désormais au nom de «Ye» mais, sur le plan politique, son soutien à Donald Trump, plutôt rare parmi les personnalités noires américaines, reste inébranlable.

«Je suis Ye», a annoncé sur Twitter «l'individu connu officiellement comme Kanye West».

Musique

Un Alaclair Ensemble moins impressionniste

Parfois, il suffit d’un hasard insaisissable pour qu’un sillon artistique creusé depuis des années soit d’un seul coup propulsé dans une autre dimension. Pour Alaclair Ensemble, l’imprévisible tremplin a eu pour titre «Ça que c’tait», succès-­surprise de 2016 qui l’a mené jusqu’au gala de l’ADISQ et qui lui a ouvert les portes de la France, où il retournera sous peu. Après avoir rebrassé les cartes de son processus de création, le groupe revient avec «Le sens des paroles», un album moins impressionniste que ses prédécesseurs.

Depuis sa formation, en 2010, l’autoproclamée «troupe de post-­rigodon bas-canadienne» a la plupart du temps misé sur la spontanéité pour écrire et enregistrer ses albums : un groupe de gars reclus dans un chalet, une semaine ou deux pour tout faire ou presque. Merci, bonsoir. 

Créé sur plus d’un an, Le sens des paroles, dévoilé ce vendredi, s’inscrit donc en exception dans le parcours de la formation. «On avait envie de se donner cet espace de création plus patient, plus millimétrique. Il y avait quelque chose d’original pour nous à prendre notre temps. Et on a aimé ça», explique le rappeur Ogden Ridjanovic, alias Robert Nelson.

Distillant son rap depuis huit ans, le sextuor comptait déjà sur des fans assidus avant de conquérir bon nombre de nouvelles oreilles avec sa chanson Ça que c’tait, vue à ce jour près de 1,2 million de fois sur YouTube et qui approche aussi du million d’écoutes sur Spotify. Son clip a été récompensé au gala de l’ADISQ. L’album dont la pièce est tirée, Les frères cueilleurs, a aussi été sacré vainqueur dans la catégorie hip-hop, enfin incluse dans le gala télévisé du dimanche. Bref, la troupe avait vécu une sorte de virage au moment de se remettre à l’ouvrage. 

«Dans le narratif d’Alaclair, il y a certainement un breaking point avec Les frères cueilleurs, décrit Ogden. Dans ce qu’on fait là, il y a une ampleur et une énergie qui est plus grande, plus professionnelle et dans une vision plus que jamais à moyen long terme. Mais ça continue quand même de s’inscrire comme une humble brique à l’édifice qui est là depuis longtemps.» 

Moins crypté

Musique

5 choses à savoir sur Elton John

1. Son nom est inspiré de deux chanteurs. Né Reginald Kenneth Dwight, le chanteur britannique a officiellement adopté le patronyme Elton John en 1972. Son nom de scène est un clin d’œil aux musiciens de son premier groupe, Bluesology, Elton Dean et John Baldry, deux artistes qui l’ont fortement influencé.

2. Il est le parrain de plusieurs enfants de célébrités.  Parmi eux, Sean Lennon, le fils de John Lennon et Yoko Ono, ou encore Brooklyn et Romeo Beckham, deux des fils de la star du soccer David Beckham et de l’ex-Spice Girl Victoria Beckham.

3. Il a dansé un «rock endiablé» avec la reine Élisabeth. Pour les 21 ans du prince Andrew, au château de Windsor, le chanteur dansait avec la princesse Anne lorsque la reine Élisabeth a demandé poliment si elle pouvait se joindre à eux. «On a formé un petit cercle et on s’est agités sur Rock Around the Clock, de Bill Haley et les Comets. J’ai vécu pas mal de choses incroyables, mais ce rock avec la reine reste l’événement le plus surréaliste de ma vie.»

4. Il est marié à un Canadien. L’union civile entre le documentariste canadien David Furnish et Elton John, célébrée en décembre 2005 après 16 ans de vie commune, a été convertie en mariage le 21 décembre 2014. Le couple a deux fils, nés en 2010 et en 2013. Lady Gaga est la marraine des deux bambins.

5. Il partagé la dernière apparition sur scène de John Lennon. Lennon est monté sur la scène du Madison Square Garden avec Elton John, le 28 novembre 1974. Il voulait ainsi honorer un pari perdu, l’ex-Beatles ayant douté, au contraire de son ami, du succès potentiel au palmarès de la chanson Whatever Gets You Throught the Night. Il s’agissait de la dernière apparition de John Lennon avant sa mort tragique, six ans plus tard. «Son assassinat est l’une de choses les plus tristes que j’ai vécues, avec le meurtre de Gianni Versace et l’accident de [Lady] Diana.»