Woven, par Yeshe ***

Des ambiances sonores denses, où les violons de Cy Wood ensorcelent de façon trouble, où les percussions et le kamele ngoni de Yeshe Reiners se font plus graves que festifs, où la guitare électrique de Christian Pyle suinte des notes lourdes de sens, où les voix de Tenzin Choegyal et Lisa Hunt s'entremêlent à la sienne.
Car il y a surtout la voix éraillée de l'Allemand d'origine - Australien d'adoption et troubadour aux influences africaines - qui se niche dans ces atmosphères métissées serré autour d'un sentiment d'urgence de dire. Yeshe constate le monde d'aujourd'hui, sa détresse, rappelant l'importance du rôle de l'artiste et d'apprendre des leçons de l'histoire. Ce EP comporte quatre pièces inédites de l'auteur-compositeur-interprète, en plus de Captain Of My Soul, son interprétation toute personnelle du poème Invictus de William Ernest Henley (1875). Yeshe sera de passage au Centre des arts Shenkman, le 28 avril prochain.