Marie-Chantale Toupin sera des têtes d'affiche de ce nouveau festival musical.

Un festival pour les vétérans à Low

Le lac Tucker, à Low, verra défiler Marie-Chantale Toupin et une trentaine de groupes de musique, ce vendredi 31 août et tout le week-end, dans le cadre du tout nouveau Festival de musique pour Anciens Combattants.

Dans cette liste d’artistes invités, des groupes de toute obédience : rock enjoué (les Respectables) ou pesant (la bande gatinoise d’Inire) en passant par la pop, le folk, l’électronique et quelques DJ connus (dont Daniel « D-Noy » Desnoyers, longtemps associé à la chaîne MusiquePlus). Et, parmi eux, « beaucoup d’artistes de la région d’Ottawa-Gatineau », précise l’un des organisateurs, Chris LeBlanc.

Certaines de ces formations comptent dans leurs rangs des anciens combattants. C’est le cas d’Audio Rehab, dont « le chanteur était dans les forces spéciales », ou encore Free the Puppies, une bande entièrement composée de vétérans d’Ottawa, indique M. Leblanc. Ils font d’ailleurs partie du groupe de moto « Veterans Commandos », poursuit-il : « Ils ont envoyé un mémo à leur club. On attend 150 à 200 motards sur place... »

« La Légion canadienne est vraiment à 100 % en arrière de [notre initiative]. Les Forces canadiennes aussi », assure le promoteur, qui est aussi propriétaire du Exotica Tatouages, à Aylmer. 

Il faut dire que tous les profits du MusicFest4Vets seront remis à des organismes d’aide aux vétérans de la région d’Ottawa-Gatineau, explique M. LeBlanc. « Tous les profits, pas seulement un pourcentage. On a des dépenses à couvrir, mais on ne se paye pas du tout. »

Lui-même agit à titre de porte-parole de l’événement n’entretient pas de liens avec les Forces, mais l’un des quatre organisateurs, Keven Ducharme « est un vétéran ». Eric Brazeau et Brian Wallingford sont les deux « impulseurs » du projet. Ils ont approché M. LeBlanc qui avait déjà participé à plusieurs événements caritatifs, dont l’organisation d’une soirée musicale au profit des sinistrés des inondations à Gatineau. Ce dernier a recruté « un ami qui travaille pour l’armée, Michael Gorman ; c’est un peu notre conseiller au sein des Forces ». 

Le projet est « parti très petit », mais a grossi très vite : « Au début, on pensait faire une soirée, dans un sous-sol d’église. Finalement, ça dure trois jours, on a un gros stage, et c’est sur un lac. [...] Red Bull a embarqué et d’autres gros commanditaires — Jägermeister ; Moosehead — se sont ajoutés. C’est vraiment incroyable ! » s’exclame-t-il, heureux de constater l’engouement suscité tant chez les artistes que le public.

Si le festival semble s’être installé loin des centres urbains, il n’est, en réalité, pas situé n’importe où : le site choisi est suffisamment grand — 96 acres — pour accueillir non seulement une grande scène, mais aussi tout un terrain de camping adjacent, « avec une section pour tentes et une section pour les roulottes ».

Gatineau Clog

Le terrain appartient au Club Lions du secteur, « un autre organisme qui fait du bien », expose M. LeBlanc. 

La scène n’aura même pas à être ‘montée’ puisqu’elle est  installée là en permanence. C’est que ce site bordant le lac Tucker a accueilli pendant 15 ans (de 1980 à 1995) le Gatineau Clog, un festival de musique country qui a connu un « immense succès », rappelle-t-il.

Fondé par le chanteur country Wayne Rostad, une personnalité très connue de la Vallée-de-la-Gatineau, le Gatineau  Clog attirait des milliers de festivaliers.

« Ils avaient au-dessus de 25 000 personnes, dans les dernières années. Et c’était avant les réseaux sociaux. [...] Tous les gens du coin ont hâte qu’on fasse la même chose. Il y a un gros buzz dans le coin. Peut-être que ce sera nous, dans l’avenir ? » souhaite-t-il, confiant de pouvoir tenir une deuxième édition en 2019.

Les profits réalisés seront remis au Top Cover Veteran Dropping Center d’Ottawa et à la Legion d’Aylmer, promet M. LeBlanc. Top Cover, un organisme de soutien et d’asile aux vets aux prises avec PTSD (et aux sans-abri), a besoin de 60 000 $ pour déménager dans un plus gros local, détaille l’organisateur.

Billets : musicfest4vets