Mike Paul se présentera à Roberval, le 17 août, pour faire découvrir aux gens de la région son deuxième album.

Un deuxième album pour Mike Paul

Dix ans après la sortie de son premier album, Mike Paul est retourné en studio pour l’enregistrement d’une deuxième création, nommée Origine. L’artiste natif de Mashteuiatsh prend la route pour présenter cette dernière à Ottawa et à Roberval cet été.

L’auteur-compositeur-interprète a réfléchi à ses relations avec sa famille, à la culture innue, à ses liens avec la nature et aux autres communautés pour trouver son inspiration pour les textes de son album. En plus de composer la musique, l’artiste tenait à ce que les textes reflètent bien les enjeux de son quotidien.

« Je pensais aux valeurs des Premières Nations, aux changements climatiques, aux nouvelles alternatives et au futur », a précisé Mike Paul. Tous ces sujets lui ont permis de créer ce qui ressemble à son avis à un rêve, une histoire et un conte traditionnel.

Mike Paul a aussi beaucoup pensé aux langues dans lesquelles il allait chanter ses créations. Il souhaitait que plusieurs chansons soient en innu, mais aussi en anglais, et en français.

« Dans le territoire, les trois langues sont présentes, et je voulais qu’elles le soient dans mon album aussi. Le fait de chanter en anglais me permet d’aller chercher d’autres publics. Mais la langue innue, ça reste un enjeu très important. Elle est en voie de disparition, donc c’est sûr que j’allais chanter des morceaux en innu », a expliqué l’auteur-compositeur-interprète.

Côté musical, son album a plusieurs tonalités qui pourraient être décrites, selon lui, comme du folk populaire. « Il y a bien sûr des racines de musique traditionnelle innue. Plusieurs chansons sont composées au tambour au départ, ce qui fait qu’on sent l’influence dès les premières minutes de l’album », a affirmé l’artiste. Même s’il s’inspire de la musique traditionnelle, il a cependant soutenu qu’il ajoutait un style moderne à ses compositions.

En spectacle
Mike Paul s’est senti très honoré d’être invité à l’Indigenous Day Live 2018, à Ottawa, où il a présenté ses nouvelles compositions, le 23 juin. Plusieurs invités de renom étaient aussi conviés, ce qui a flatté l’artiste de Mashteuiatsh. « Je me demandais pourquoi ils m’avaient invité, mais je pense que c’est parce qu’ils m’ont apprécié à d’autres émissions. Je suis très content de ça. » L’événement était une célébration nationale en reconnaissance de la Journée nationale des peuples autochtones.

Pour le voir à l’œuvre dans la région, par ailleurs, il faudra attendre au 17 août, au Jardin des Ursulines de Roberval, en formule trio. « C’est toujours le fun d’aller là-bas, ça fait plusieurs années que j’y vais. Ce sera spécial en formule soirée », a indiqué Mike Paul. L’artiste a semblé très fébrile de présenter son album à différents publics.