Malgré le recul en chanson francophone, 2017 a été une année record pour les arts de la scène au Québec.

Spectacles en salle: recul pour la chanson francophone

Les spectateurs ont été nombreux à assister aux représentations offertes par les différentes salles de spectacle du Québec en 2017, qui fut une année record pour les arts de la scène dans la province. Les spectacles de chanson francophone ont toutefois connu un recul.

Une étude publiée mardi par l’Observatoire de la culture et des communications de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) révèle ainsi que l’année dernière, les 19000 représentations payantes offertes dans les salles du Québec ont attiré 7,7 millions de spectateurs, une hausse de 9% comparativement à 2016.

Les revenus de billetteries ont aussi connu une hausse de 9% pour atteindre 303 millions $.

Ces résultats représentent un nouveau record depuis le début de l’enquête de l’ISQ sur la fréquentation des spectacles au Québec, en 2004.

Les spectacles de variétés ont aussi connu une année record en 2017 avec une hausse de 28% du nombre de spectateurs dans les trois genres qui composent cette discipline: humour, cirque et magie, et comédie musicale.

En chanson, les spectacles francophones ont fait face à un recul l’an dernier. Alors que le nombre total d’entrées pour ce type de spectacles est demeuré stable à 2,3 millions, les spectacles de chanson francophone ont connu une baisse de 19% pour se fixer à 900 000 entrées. La fréquentation des spectacles de chanson anglophone a de son côté augmenté de 19% pour s’établir à 1,4 million d’entrées.

Malgré ce recul, l’assistance aux spectacles de chanson francophone demeure supérieure à la moyenne des cinq dernières années, indique l’ISQ.

Le nombre d’entrées aux spectacles québécois a été de 5,4 millions, une hausse de 5%, entre 2016 et 2017. La part de marché de ces spectacles a cependant diminué légèrement, puisqu’elle a représenté 70% de l’assistance totale, comparativement à 73% en 2016.