Shawn Mendes a lancé la soirée sous les cris stridents de milliers d’adolescentes — on aurait cru à un mi lancé à la huitième octave — avec la pièce Lost In Japan.

Shawn Mendes: une soirée pop tout ontarienne

CRITIQUE / Deux jours après le passage des Jumeaux de l’enfer, c’est le Prince de la pop qui a planté son micro sur la scène du Centre Canadian Tire d’Ottawa, dimanche soir.

Shawn Mendes a lancé la soirée sous les cris stridents de milliers d’adolescentes — on aurait cru à un mi lancé à la huitième octave — avec la pièce Lost In Japan.

Arborant un look rock plutôt sobre, le Torontois s’est introduit avec sa guitare dans un rythme funk qui, ma foi, lui sied très bien. Il n’en fallait pas plus pour lancer cette soirée baignée dans un sirop pop très sucré.

Il faut l’avouer, on n’avait pas l’intention de bouger de notre siège en ce dimanche soir humide. Mais facteur Humidex ou non, on n’a pas vraiment eu le choix de se faire aller les talons quand le rythme le commandait. Heureusement — du moins pour le journaliste —, les balades étaient légion lors de cette grand-messe de la musique pop et on a pu profiter du spectacle bien incrusté dans notre siège.

Mendes a de la graine de crooner malgré sa fougue évidente. Ses chansons, ses admirateurs les connaissent par cœur. Souvent, très souvent même, le chanteur s’éloigne de son micro pour laisser chanter la foule.

Mais il a aussi une jolie voix, le Torontois et il nous l’a démontré à plusieurs occasions. Comme ce moment où il est apparu sur une petite scène installée au centre de la patinoire du CCT où l’attendait un petit piano à queue. Il a alors joué les crooners, se laissant aller à quelques balades. 

Il s’est aussi levé pour prendre sa Telecaster et nous montrer qu’il est aussi bien à l’aise avec la légende de Fender.

Seul au piano, s’accompagnant à la guitare ou avec tout son band, Mendes a bien joué son rôle de pop star toute la soirée.

Mendes a été très généreux avec ses admiratrices. Il les a souvent interpellées pour qu’elles chantent avec lui (ou sans lui).

Il a enfilé ses plus grands succès comme Stitches, Treat You Better et There’s Nothing Holdin’ Me Back. Il en a aussi profité pour décliner presque la totalité de son dernier album paru au printemps 2018. Sur son setlist se trouvaient 11 des 14 chansons qui composent ce dernier opus. On a aussi eu droit à la chanson Señorita lancée en juin dernier et sur laquelle il nous offre un duo avec sa copine Camila Cabello.

Une star internationale

Les comparaisons avec Justin Timberlake sont de plus en plus nombreuses, et on comprend pourquoi. Mendes a tout de la grande pop star internationale, que ce soit dans la sonorité ou la qualité de la production.

Sur scène dimanche soir, on a compté quatre musiciens de grands talents. Le kid aussi n’est pas en reste. Il accroche souvent une guitare à son cou, quand il ne s’assoit pas devant son piano. Il chante (très bien), il joue (aussi très bien) et à en croire les nombreuses ados qui nous entouraient, il a le feu de la danse sous les pieds.

Au cours de la soirée, Mendes a été très généreux avec ses admiratrices. Il les a souvent interpellées pour qu’elles chantent avec lui (ou sans lui). Il a même poussé la confidence jusqu’à nous confier que son grand-père était dans la salle.

Après avoir interprété plus d’une vingtaine de chansons, Mendes est revenu sur scène en rappel pour interpréter le succès de Cold Play, Fix You. Il a mis fin à ce pèlerinage tout ontarien avec In My Blood.

Une soirée ontarienne

C’est la jeune chanteuse originaire de Brampton en Ontario, Alessia Cara, qui a ouvert la soirée. L’artiste de 23 ans est coulée dans le même moule que ses contemporaines, proposant une pop léchée bien campée dans les standards. Ceci dit, il faut lui donner un petit je-ne-sais-quoi qu’elle a sans doute puisé dans ses racines hip hop.

Accompagnée de trois musiciens dont deux très polyvalents — on les a vus aux claviers, à la guitare et à la contrebasse, Cara est visiblement très à l’aise sur une scène et les admirateurs de Mendes semblaient fort heureux de chanter avec elle.

Après son passage à Ottawa, la tournée se déplace à Montréal où Mendes stationnera ses huit semi-remorques au Centre Bell, mardi et mercredi soir.