Thom Yorke du groupe Radiohead

Radiohead de retour à Toronto six ans après l’effondrement de la scène

TORONTO — Le père de Scott Johnson, le technicien britannique tué dans l’effondrement de la scène préparée pour accueillir Radiohead à Toronto il y a six ans, s’attend à ce qu’une enquête du coroner sur l’événement s’amorce au début de l’année prochaine.

Ken Johnson a dit s’être entretenu avec le coroner en chef de l’Ontario mercredi — un jour avant le retour de Radiohead à Toronto pour leur premier spectacle dans la ville depuis l’effondrement fatal en 2012. Il a affirmé s’être fait dire que le début de l’enquête avait été fixé à février ou mars 2019.

Un représentant au bureau du coroner n’a pas voulu confirmer cet échéancier.

M. Johnson espère que le début des procédures sera un pas vers la reconnaissance d’une série d’événements ayant mené à la mort de son fils, et la mise en place de mesures de sécurité pour empêcher la répétition d’un accident similaire.

Joint à Birmingham, jeudi, il a affirmé que rien ne pourrait lui ramener son fils, mais qu’il fallait faire la lumière sur ce qui s’est passé.

Scott Johnson, 33 ans, a été tué le 16 juin 2012, dans l’effondrement d’une partie de la structure de scène imposante quelques heures avant la prestation prévue de Radiohead à Downsview Park, dans le nord de Toronto. Trois autres personnes ont été blessées.

Des accusations ont été portées dans cette affaire contre le promoteur du spectacle Live Nation, l’ingénieur Domenic Cugliari et le fournisseur Optex Staging en vertu de lois provinciales sur la santé et la sécurité. Ces accusations ont été suspendues l’an dernier, un juge ayant déterminé que le système judiciaire avait failli à son devoir en faisant traîner le dossier trop longtemps avant d’en arriver au procès.

M. Johnson a indiqué être demeuré en contact avec des membres du groupe Radiohead et avoir été invité au spectacle de jeudi à Toronto. Il a dit avoir décliné l’invitation.