Bob Log IIII

Nos suggestions pour le Bluesfest

Le Bluesfest, amorcé jeudi, poursuit ses joyeusetés jusqu’au 15 juillet. L’équipe des arts poursuit sa liste de suggestions, en s’intéressant aux artistes invités dans l’ombre des têtes d’affiche. Par Yves Bergeras [YB] et Mario Boulianne [MB]

Bob Log III 

Quand ?Jeudi 12 juillet, 19 h 30
Où ? Barney Danson Theatre

Il est toujours tout seul sur scène, Bob Log III, mais c’est une expérience en soi. Visuelle et auditive. 

Une débauche de guitare archtop (agrémentée d’un kick drum et d’une cymbale). Et une fiesta à lui tout seul. 

Ça ne servirait pas à grand-chose de décrire son style musical – du blues, du rock et du honky tonk imprégnés d’une énergie punk – il faut le voir pour le croire. Son public – de plus en plus nombreux – lui voue un véritable culte. 

Mais s’il doit en partie sa notoriété à sa technique de guitare (un jeu rapide et précis ; des changements rythmiques très spontanés), c’est sa « proposition artistique » qui séduit les foules. 

Bob Log III s’installe sur une simple chaise, le visage toujours caché, enfoui dans un casque de motard full-face (avec micro branché à l’intérieur) rehaussé d’une gugusse respiratoire pendouillant au-dessus de la combinaison intégrale qui complète généralement le costume. 

Et le public est libre de monter SUR scène, même bière en main, pour se secouer lascivement le popotin au plus près du chanteur. 

Il s’agit d’un jeu, pour lequel Bob Log III est complètement connivent. 

Le jeu consiste à essayer de « déconcentrer » Bob Log, qui, malgré l’aspect déjanté du look et sa musique grondante, demeure généralement imperturbable. 

La gent féminine, aura-t-on noté, se fait rarement prier pour se shaker le verre de bière à quelques millimètres des instruments, et certaines osent même s’asseoir (à plusieurs, parfois) sur ses genoux pour chanter avec lui. 

Oui, ça fait des dégâts. Non, Bob Log III n’en n’a rien à cirer. [YB]

Courtney Barnett

Courtney Barnett

Quand ? Mercredi 11 juillet, 21 h 30
Où ? Scène Black Sheep

Une perle dans le monde du Indie rock, Courtney Barnett enfile les performances comme les récompenses. 

ARIA Awards, Grammy, Brit Awards, l’Australienne a même raflé le titre d’auteur de l’année dans son pays natal. 

Son dernier album lancé en 2017 et intitulé Lotta Sea Lice a été produit avec l’Américain Kurt Vile — qui a fait partie du groupe The War on Drugs. 

On retrouve entre autres sur cet album la planante chanson Over Everything, qu’on espère entendre lors de leur passage à Ottawa. [MB]

Fortunate Ones

Fortunate Ones

Quand ? Vendredi 13 juillet, 21 h
Où ? Scène Claridge Homes

La chanson Lay Me Down de l’album The Bliss sorti en 2015 a capté mon attention. 

Depuis ce temps, le duo canadien Fortunate Ones fait partie de mes artistes folk préférés. 

Formé de Andrew James O’Brien et de Catherine Allan, le duo est originaire de Terre-Neuve. 

Une belle douceur pour les oreilles que cette musique rythmée par la guitare et la grosse caisse. 

Heureux de les avoir au Bluesfest. [MB]