Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Noir Silence vient de lancer un nouvel extrait qui pave la voie à un nouvel album qui devrait voir le jour d’ici le début de l’été.
Noir Silence vient de lancer un nouvel extrait qui pave la voie à un nouvel album qui devrait voir le jour d’ici le début de l’été.

Noir Silence: un 10 sur 10

Mario Boulianne
Mario Boulianne
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Noir Silence fera bientôt un retour sur disque. Mais d’ici là, quoi de mieux que de prendre des nouvelles des Beaucerons et que d’écouter leur plus récent extrait.

Avec la pièce Ensemble pour de vrai, qui est accompagnée d’un vidéoclip, le groupe met ainsi la table pour cette nouvelle galette simplement intitulée 10.

« On a avait d’abord prévu sortir deux EP, confie le guitariste Samuel Busque lorsque joint par Le Droit cette semaine. Jusqu’à maintenant, on a lancé quatre extraits dont un la semaine dernière mais finalement, on a décidé d’en faire un album complet de 10 chansons qui, tu l’auras deviné, va s’intituler 10. »

Aussi parce que c’est le dixième album du groupe, cette nouvelle offrande aura des airs de fête et il est d’ailleurs prêt à être lancé.

« Oui, le disque est prêt, ajoute Samuel. Mais, on a envie de se faire désirer un peu. On va aussi évaluer la réception du public face à Ensemble pour de vrai. Mais, je peux te dire que d’ici le début de l’été, l’album sera disponible. »

Des retrouvailles

Parlant du nouvel extrait, Samuel insiste sur le travail qu’il a fallu pour finalement terminer la chanson.

« Je crois que cette toune est celle qui a eu le plus grand nombre de versions, se rappelle-t-il. Si je compte bien, celle que tu entends aujourd’hui est la 9e ou peut-être la 10e mouture de la chanson. »

L’auteur-compositeur explique que les arrangements ont été entièrement repensés, surtout en ce qui concerne les harmonies vocales.

« On a beaucoup travaillé les voix et quelque part dans le processus, on a décidé d’ajouter de l’harmonica, confie-t-il. On a invité Steven Grondin à jouer de l’harmo avec nous. Une belle trouvaille, il faut le dire. »

Grondin, qui fait partie du duo Steven & Steeven, est également originaire de La Beauce, ce qui ajoute au petit côté réunion de famille qu’a voulu donner Noir Silence à cette chanson.

« C’est effectivement une chanson de retrouvailles et ça se voit très bien dans le clip, avoue le guitariste. Mais, tout ça s’est fait très naturellement, sans rien forcer. On s’aime beaucoup et cet album nous a permis de nous retrouver et de créer, tous ensemble, un album qui nous ressemble énormément. »


« Sans avoir la prétention d’être un remède pour calmer la douleur d’une existence devenue trop solitaire, on veut rappeler aux gens que le printemps finit toujours par arriver. »
Samuel Busque, guitariste de Noir Silence

Plus qu’un retour

Avec l’album 10, Noir Silence ne marque pas vraiment son retour. 

En fait, le groupe avait déjà bien entamé la décennie lorsque la pandémie a frappé.

« Nous venions de connaître un des plus gros étés depuis le début de notre carrière, se rappelle Samuel Busque. À l’été 2019, on a fait tous les grands festivals du Québec suivant la sortie de Tiens ma bière. »

La chanson lancée à l’automne 2018 avait été suivie par l’album du même nom, qui a remis le groupe au goût du jour. 

Une sonorité très country rock, bien branchée dans la modernité, avait donné un nouveau souffle au quintette.

Aujourd’hui, dans la réalité de la pandémie, Samuel Busque, Jean-François Bernatchez, Jean-François Dubé, Martin Roby et Michelle Lambert s’ennuient plus que jamais des réunions de famille, des soirées entre amis et des événements de grandes foules. 

Avec ce 10e opus, c’est cette communion avec le public qu’ils veulent célébrer.

« Sans avoir la prétention d’être un remède pour calmer la douleur d’une existence devenue trop solitaire, on veut rappeler aux gens que le printemps finit toujours par arriver, ajoute Samuel Busque. Et qu’on pourra bientôt se réunir pour savourer le moment présent. À deux mètres de distance… ou pas. »