Ariane Ouellet et Carl Prévost, des Mountain Daisies, sont de retour d’un voyage «exploratoire» à Nashville.

Mountain Daisies à Nashville: «Le voyage du possible»

À Nashville, nombreux sont les appelés, mais très peu sont les élus. Pour Mountain Daisies, leur passage dans la mecque de la musique country a principalement servi à « boire à la source ».

Le duo formé d’Ariane Ouellet et de Carl Prévost (originaire de la Petite-Nation) débarque à peine de leur périple au Tennessee, là où ils ont pu rencontrer plusieurs personnes d’influence.

« En premier lieu, nous sommes allés à Nashville pour voir, pour s’inspirer et pour confirmer certaines choses concernant notre musique, d’expliquer au Droit Carl Prévost. Pour être honnête, nous n’avions pas d’attente et nous étions prêts à prendre tout ce que pouvait nous apporter ce voyage. »

Au fil de la dernière décennie, les Mountain Daisies ont créé un spectacle à saveur country qu’ils ont baladé partout au Québec. L’Open country des Mountain Daisies a comme concept la présentation d’un spectacle avec de nombreux invités qui interprètent leurs propres chansons, mais avec une sonorité country.

L’an dernier, Ariane et Carl ont lancé l’album Nouvelle Maison composé entièrement de pièces originales, une première pour eux.

Mais, ce périple à Nashville semble ouvrir de nouveaux horizons pour le duo qui se sent d’attaque pour emprunter de nouveaux sentiers.

« On avait vraiment besoin de voir ailleurs ce qui se fait dans la musique country, et quoi de mieux que de débarquer à Nashville et de boire à la source du country, de confier Ariane en entrevue téléphonique. Et il n’a pas fallu bien longtemps avant de se rendre compte à quel point les auteurs-compositeurs sont valorisés là-bas. À quel point ils sont importants pour cette industrie. Ce fut franchement toute une découverte pour nous. »

Cette reconnaissance des créateurs, ils l’ont bien ressentie lors de leur passage dans les bureaux de Anthem Entertainment. Sur place, ils ont rencontré Gilles Godard, originaire de Cornwall, qui leur a ouvert quelques portes dans les coulisses de l’industrie musicale nashvillesque.

« Grâce à Gilles, on a rencontré plusieurs personnes influentes et intéressantes du milieu, dont Willie Mack, avec qui ont a écrit quelques chansons, d’ajouter Prévost. On a aussi découvert un milieu très amical, sans compétition où tout le monde semble s’entraider et travailler dans un même but, celui de faire rayonner la musique country. »

Malgré l’importance de l’industrie musicale aux États-Unis et surtout, l’immense place que prend la musique country partout dans le monde, les Daisies ont trouvé à Nashville un endroit très inspirant.

« Partout où on allait, on pouvait sentir l’importance de la musique dans le quotidien des gens, de continuer Ariane. On a également pu constater que le métier qu’on aime est une véritable passion là-bas. Ça va certainement changer notre façon de créer et nous donner une motivation supplémentaire, et ce, pour les prochaines années. Je dirais qu’on a fait le voyage du possible. »

Ariane Ouellet et Carl Prévost, des Mountain Daisies, sont de retour d’un voyage «exploratoire» à Nashville.

La suite

Ces quelques jours à Nashville ont aussi permis au duo d’amorcer plusieurs collaborations qui seront immportantes pour la suite de leur carrière.

À Nashville, ils ont cogné à la porte du réalisateur et membre du groupe Emerson Drive, Danick Dupelle. Cette rencontre a permis à Ariane et Carl de mettre leur touche (vocale) sur le prochain album de Matt Lang, qui est originaire de Maniwaki.

« Ce fut une belle surprise pour nous de pouvoir collaborer à l’album de Matt, de dire Carl Prévost. En plus, nous avons fait la connaissance de quelques artistes, dont le duo Sons of Daughters qui, eux aussi, faisaient des voix sur le même projet. »

Depuis leur retour au Québec, nos « marguerites des montagnes » se sont remises à l’écriture. Des nouvelles chansons, des nouvelles collaborations et sans doute un nouveau spectacle sont à l’agenda du duo.

Mais pour l’instant, leur carnet de bal est encore bien rempli.

« Nous serons sur la scène du Festival western de Saint-André-Avellin le jeudi 25 juillet, d’expliquer Carl. On présentera un Open country des Mountain Daisies avec plusieurs invités, dont Paul Piché, Michel Pagliaro, Ludovick Bourgeois, Laurie Leblanc et Tommy Charles. On prévoit tout un party puisque ces Open country se feront de plus en plus rares ».

Alors, ne manquez pas l’occasion de voir — ou de revoir — les Mountain Daisies dans leur version Open country.

POUR Y ALLER

Quand : 25 juillet, 20 h 30

Où : Festival western de Saint-André-Avellin