MackJoffatt: Digg ***½

CRITIQUE / L'auteur-compositeur MackJoffatt, qui préfère parler de musique pop-hip plutôt que de hip-hop, aime jouer avec les mots autant qu'avec les sons.
Ce premier album coloré, mû par un enthousiasmant esprit de liberté, fait librement exploser toutes les frontières de genre. R&B, funk, soul, pop : le phrasé hip-hop passe à travers une moulinette de sonorités, grooves et tempos qui pourraient difficilement être plus éclectiques. Le fil conducteur de cet insolent brassage ? Le plaisir et la légèreté (qui culminent sur Music Face). La musicalité et le swag. L'Anglo-Montréalais MackJoffatt y multiplie les références distinguées (à Bran Van 3000 et Anderson .Paak, parmi les plus manifestes) et les clins d'oeil amusés - par exemple au « zoom-zoom » de Rump Shaker, sur Sally Rudy, où l'on entend la voix d'Ariane Moffatt. Car MackJoffatt - Jacques-Olivier Moffatt de son état civil - s'est méticuleusement entouré de musiciens de haut calibre. Outre sa soeur Ariane : Alex Lapointe (The Brooks), Simon Angell (Patrick Watson) et Alexis Dumais (Bernard Adamus et Martin Léon). On dig sans retenue.