Long Live The Angels, d'Emeli Sandé ***

CRITIQUE / Deuxième album pour l'ex-complice de Coldplay, Emeli Sandé, qui s'est fait connaître en première partie de leurs concerts avant de remplacer Adele au pied levé aux cérémonies des JO de Londres.
C'était il y a quatre ans.
Le succès qui s'en suivit n'eut rien d'une sinécure. Un divorce, une rupture de contrat artistique et un déménagement plus tard, Emeli Sandé revient en pleine possession de son art avec 18 nouvelles compositions produisant une musique en trois dimensions.
Il y a d'abord le soubassement de chacun de ses morceaux où rythmiques, guitares et piano semblent surgir d'une mémoire soul ancestrale. Mais il y a aussi la dimension vocale de la chanteuse, envoûtante, parfois renforcée par des choeurs gospel solaires.
Et enfin, la troisième perspective, celle du mixage des chansons, comme si Emeli Sandé tournait le dos aux recettes toutes faites pour se réinventer avec fougue.