Kesha et Bob Dylan

LGBTQ: Dylan et Kesha changent les pronoms de chansons

NEW YORK — Bob Dylan, Kesha et St. Vincent ont réimaginé de populaires chansons d’amour pour honorer la communauté LGBTQ, et ils l’ont fait en inversant les pronoms dans les paroles.

L’album Universal Love, qui contient six chansons, a été lancé en format numérique jeudi. On y retrouve également les voix de Benjamin Gibbard du groupe alternatif Death Cab for Cutie, de l’auteure-compositrice-interprète Valerie June, ainsi que de Kele Okereke du groupe Bloc Party.

Bob Dylan transforme ainsi She’s Funny That Way en He’s Funny That Way. D’autres artistes avaient déjà changé le pronom de la chanson dans le passé, mais c’était des femmes, notamment Billie Holiday, Ella Fitzgerald, Liza Minnelli, Etta James et Diana Ross.

Kesha, qui appuie depuis longtemps les droits de la communauté LGBTQ, conclut l’album avec I Need a Woman to Love Me, reprise de I Need a Man to Love Me de Janis Joplin.

Benjamin Gibbard a réenregistré le succès des Beatles And I Love Her pour créer And I Love Him.

Universal Love, disponible sur des plateformes numériques telles que Spotify et Apple Music, a été produit par MGM Resorts et est distribué par le biais de Legacy Recordings, une division de Sony Music.

«Nous croyons que des projets comme celui-ci nous aideront à arriver à un point où regarder le monde à travers la lentille de gens différents de nous sera naturel et chose commune», a expliqué Phyllis James, de MGM Resorts.

La chanteuse St. Vincent a repris Then He Kissed Me de The Crystals, transformée en Then She Kissed Me sur l’album. Kele Okereke chante My Guy plutôt que My Girl des Temptations, tandis que Valerie June reprend le classique des années 1930 Mad About the Boy et chante Mad About the Girl.