Plus de 10 ans après leur dernier passage dans la capitale, à la Place Banque Scotia, les Foo Fighters reviennent à Ottawa

Le retour attendu des Foo Fighters

Plus de 10 ans après leur dernier passage dans la capitale, à la Place Banque Scotia, les Foo Fighters reviennent à Ottawa cette fois-ci sur les Plaines LeBreton. Le chanteur Dave Grohl, l’ancien batteur du groupe Nirvana, et sa bande devraient envoyer à la chaîne, pendant plus de deux heures, les titres de leur plus récent album Concrete and Gold ainsi que leurs plus grands succès.

Nul doute que nombreux sont ceux qui se souviennent du dernier passage du groupe au Québec en 2015. Après 20 minutes de spectacle au Festival d’été de Québec, Dave Grohl assis sur son trône rock’n’roll – un mois plus tôt, il s’était cassé une jambe sur une scène en Suède – et sa bande fouettée par le vent et la pluie ont été contraints de mettre fin au concert. 

Malgré la blessure du leader, les Foo Fighters ont poursuivi leur tournée jusqu’en novembre 2015 avant d’y mettre fin pour permettre à Dave Grohl de se rétablir. Un congé qui devait durer un an. 

« Je ne pouvais pas marcher encore. Pour pouvoir m’occuper de moi, j’ai eu besoin de m’éloigner de tout. J’ai fait deux ou trois heures de physiothérapie chaque jour pendant presque un an », a raconté Dave Grohl au Rolling Stone l’an dernier, dans la foulée de la parution de l’album Concrete and Gold. 

L’auteur-compositeur a finalement repris la plume de percutante manière six mois avant l’échéance annoncée en signant Run (sacrée meilleure chanson rock aux Grammy Awards), qui a lancé la machine de création de ce neuvième album, arrivé dans les bacs en septembre 2017. 

« J’ai apporté une caisse de vin et je me suis assis en sous-vêtement avec un microphone et pendant cinq jours, j’ai juste écrit, a-t-il aussi confié au magazine. J’étais inspiré par ce qui se passait dans notre pays politiquement, mais aussi à titre personnel comme père, comme Américain, comme musicien. Il y avait beaucoup à écrire. »

Avec une tournée mondiale lancée il y a plus d’un an, on peut s’attendre à voir un spectacle bien rodé sur les Plaines LeBreton. Quoique la formation — qui s’est dans ses derniers spectacles permis des détours chez les Ramones, Van Halen, Queen et Alice Cooper — cultive encore la spontanéité, selon ce que le guitariste Chris Shiflett a indiqué au Rolling Stone au printemps. 

« On se retourne sur un 10 ¢, a-t-il imagé. Quand on entre dans le dernier tiers du spectacle, Dave va se mettre à couper, à ajouter, à réarranger les chansons ou il va faire les choses dans un ordre différent. Il faut être là, dans le moment présent, tout le long. Tu ne peux pas être là à penser à ce que tu vas commander à manger à l’hôtel. Ça nous garde alertes. » 

Avec Le Droit


POUR Y ALLER

Quand ? 10 juillet à 20 h

Où ? plaines LeBreton

Renseignements : ottawabluesfest.ca