Anick Lauzier, technicienne en loisirs à l’école secondaire le Tremplin, l’une des instigatrices du projet.
Anick Lauzier, technicienne en loisirs à l’école secondaire le Tremplin, l’une des instigatrices du projet.

Le musicien Patrice Michaud surprend des élèves de l’école secondaire Le Tremplin [VIDÉO]

SAINTE-GENEVIÈVE-DE-BATISCAN — Les élèves de l’école secondaire le Tremplin, à Sainte-Geneviève-de-Batiscan, ont eu droit à toute une surprise. L’artiste Patrice Michaud leur a envoyé une vidéo dans laquelle il interprète l’une de ses chansons... en partie réécrite par deux élèves.

Ce projet a eu lieu dans le cadre de la semaine du français, qui devait normalement se dérouler du 23 au 27 mars dernier. Confinement oblige, cette semaine n’a pu avoir lieu cette année. L’une des activités, qui consistait à réécrire un couplet d’une chanson de Patrice Michaud, avait toutefois déjà été entamée. Les gagnants se verraient remettre un prix en argent dans leur compte étudiant, pour leur permettre de payer une sortie scolaire, par exemple.

Ce que les élèves ne savent pas, cependant, c’est que le texte retenu par les juges du concours a été envoyé à Patrice Michaud, dans l’espoir qu’il participe au projet. Pour être honnête, l’une des instigatrices de l’activité, Anick Lauzier, ne pensait pas elle même que l’artiste répondrait à cette invitation.

«C’était une idée folle [qu’il enregistre la chanson avec le nouveau couplet], mais on ne pensait pas vraiment qu’elle allait se réaliser, concède-t-elle. Mais mon collègue Étienne Lebrun, qui est animateur à la vie spirituelle et à l’engagement communautaire, nous a dit: attendez, je connais quelqu’un. Il nous a dit qu’il allait essayer de le contacter.»

Même si la semaine du français est tombée à l’eau en raison de la fermeture des écoles, une centaine d’élèves avaient soumis leur création. Les juges du concours ont donc fait leur choix avant la semaine de relâche. Le projet était toutefois tombé dans l’oubli... jusqu’à ce que Patrice Michaud se manifeste, cette semaine.

«On avait tout oublié, tout était sur pause depuis le 13 mars et on ne savait pas ce que ça donnerait. Mais j’ai reçu la vidéo lundi, et c’est vraiment très beau», ajoute-t-elle.

Les deux gagnantes du concours, Adrielle Gallant et Hélèna Labrecque, étaient tout sourire en regardant la vidéo de Patrice Michaud, mercredi soir.

Mme Lauzier, qui est technicienne en loisirs au Tremplin, a donc réuni les gagnantes du concours, Adrielle Gallant et Hélèna Labrecque, en vidéo-conférence, mercredi soir, après avoir reçu l’autorisation de diffuser la vidéo. Visiblement ravies de cette attention, les deux élèves confinées ont également appris qu’elles recevraient sous peu l’album de Patrice Michaud, de même qu’un «kit du confiné», comprenant notamment une couverture et des sucreries.

Pour Mme Lauzier, il était important de faire connaître au grand public le geste posé par l’artiste.

«On veut montrer qu’il se passe encore des choses positives, même si on lit et entend beaucoup de mauvaises nouvelles à cause de la COVID-19. C’est important», explique-t-elle.

Retour à l’école: «c’est vraiment abstrait»

Le beau geste de Patrice Michaud – qui n’a pas souhaité accorder d’entrevue au Nouvelliste – a assurément fait du bien au moral des élèves du Tremplin, qui ont appris cette semaine qu’ils ne pourraient retourner à leur école avant septembre prochain. Mme Lauzier se dit elle-même encore ébranlée par cette nouvelle.

«J’ai fait un appel par Messenger aujourd’hui (mardi) avec les élèves. Ils sont déçus, ils veulent revoir leurs amis. Moi-même, je ne sais pas comment le vivre. Je ne sais pas si on doit être content ou pas. Il y a encore plein de choses qui doivent être réglées par la commission scolaire. C’est vraiment abstrait. Il y a tellement de questions et de zones grises», témoigne-t-elle.

La technicienne en loisirs remercie par ailleurs l’inventeur d’internet, qui aide élèves et adultes à passer à travers l’épreuve du confinement.

«Une chance qu’on a ça. On s’envoie des messages, parce qu’il a fallu continuer des dossiers. C’est moi qui m’occupe de l’album des finissants et la date de tombée était en avril. J’ai pu tout envoyer à temps», explique-t-elle.