Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
iskwē et Tom Wilson
iskwē et Tom Wilson

Le Festival de jazz d’Ottawa dévoile sa programmation

Yves Bergeras
Yves Bergeras
Le Droit
Article réservé aux abonnés
iskwē et Tom Wilson (en duo), The Barr Brothers et Kellylee Evans figurent parmi les têtes d'affiches du Festival de jazz d’Ottawa (FJO), qui se tiendra du 19 au 22 août en formule hybride, avec une offre virtuelle et quelques spectacles en présentiel.

«Encore une fois, nous accueillons un mélange éclectique d’artistes célèbres», se réjouissent les organisateurs, qui ont dévoilé jeudi 22 juillet la programmation de cette édition estivale.  

La liste des concerts auxquels le public pourra assister en personne ne sera toutefois précisé que plus tard, soulignent-ils.

Concerts gratuits

Ceux qui veulent ressentir l’ambiance et les vibrations jazz in situ pourront profiter de la série Libérez le jazz OLG, laquelle sera constituée de concerts gratuits présentés sur diverses scènes d’Ottawa.  

«L’esprit du son», lui, résonnera sur Internet, en livestream, tout au long des 4 jours que durera l'événement.

La liste des invités du FJO comprend également Socalled (programmé samedi 21 août à 22h30), le quartet de jazz afro-cubain de Rafael Zaldivar (le 22 à 19h30) et le duo contrebasse-clarinette  Mercury, spécialisé dans l'impro (le 22 août à 18h); sans oublier Tanika Charles et The Wonderfuls (le 21 à 19h30), le Larnell Lewis Band (le 20 à 19h30), le Rémi Bolduc Jazz Ensemble (le 22 à 16h30), Kathleen Edwards (le 20 à 21h), la trompettiste Rachel Therrien et son quartet, le project VENA (le 21 à 18h), et plusieurs autres.

Rachel Therrien

iskwē et Tom Wilson montreront l'étendue de leur talent le 19 août à 21h, lors de la soirée inaugurale, tandis que les Barr Brothers seront sur scène le 21 à 21h et que Kellylee Evans clôturera les festivités en accompagnant SWING SWING SWING!, septuor au sein duquel «sévit» le saxophoniste Petr Cancura (le 22 à 21h).

«Aider à éponger»

À partir du 19 août, «nous proposons 17 des projets de jazz les plus passionnants que nous ayons jamais organisés», soutient la productrice générale du FJO, Catherine O’Grady.

Les concerts en ligne seront toutefois payants, cette année.

«Bien que nous ayons pu vous offrir gratuitement nos dernières séries, nous ne pouvons plus le faire», rappelle-t-elle sur le site internet du festival.

The Barr Brothers

«Vous savez comme nous que les artistes, les responsables de la production, les techniciens et même les salles de spectacles ont connu des moments difficiles ces 15 derniers mois. […] C’est le moment où nous devons demander [au grand public] de nous aider à éponger la rémunération de nos artistes, de nos techniciens, de notre personnel de production de même que les frais de location des salles», écrit-elle.

Afin de garantir « la meilleure expérience visuelle possible en même temps que la meilleure expérience sonore en tant que spectateur», l'équipe du FJO a fait appel à l’artiste visuel montréalais Jean-Marc Abela, qui a conçu «une toile de fond» devant laquelle les artistes se produiront.

«Joignez-vous à nous pour cet événement virtuel, je vous garantis que vous en parlerez encore l’an prochain au parc de la Confédération, lorsque nous célébrerons notre 40e anniversaire», conclut Catherine O’Grady.

***

Renseignements, billets et laisser-passer virtuels: FJO