Le quatuor originaire de Hull, Despax.

La corde sensible de Despax

Un quatuor à cordes demande une harmonie particulière entre ses membres. Quoi de plus facile lorsque tous viennent de la même fratrie ? Cendrine et Jean aux violons, Maxime à l'alto et Valérie au violoncelle.
Originaires de Hull, ils pratiquent dès leur plus jeune âge la musique de chambre encouragés par deux parents musiciens et professeurs de musique. Chaque enfant perfectionnera son art par des études supérieures. L'un est établi à Montréal, l'autre poursuit son doctorat à Toronto et tous sont diplômés d'un conservatoire de musique.
Ils se réuniront durant quatre jours de récitals dès le 14 juillet, grâce au festival L'art de la musique qu'ils ont initié l'an dernier à Gatineau. Un nouveau rendez-vous classique et un vrai défi en cette période estivale où les festivals internationaux de musique battent leur plein à Ottawa !
«Il manquait justement un événement rassembleur pour les artistes et mélomanes de l'Outaouais, remarque la violoniste Cendrine Despax. De nombreux instrumentistes talentueux sont établis à Gatineau et certains n'ont pas l'occasion d'être présentés à Ottawa».  
L'événement ouvre également sa programmation au peintre Jacques Desgagnés, exposé à l'église Notre-Dame-de-l'Île où se tiendra une partie des concerts, en alternance avec l'église Notre-Dame-de-la-Guadeloupe où le quatuor se produit régulièrement. 
La soirée d'ouverture, le 14 juillet, présentera l'altiste Maxime Despax et le pianiste Carl-Matthieu Neher dans un programme incluant Bach et Chopin. Le lendemain, le ténor Steve Michaud accompagnera le pianiste Gianluca Luisi et le quatuor Despax à l'interprétation de compositeurs italiens (Puccini, Verdi notamment). Le Gloria de Vivaldi résonnera le 16 juillet en présence des sopranos Erinne-Collen Laurin et Anna-Sophie Neher, secondées d'un choeur d'enfants dirigé par Valérie Despax. Enfin, la soirée de clôture, dimanche, prendra des airs brésiliens avec le guitariste Rémi Barrette. 
Une histoire de famille
Cendrine Despax, la fondatrice et directrice de l'ensemble a eu l'idée de ce quatuor familial en 2003 alors qu'elle intègre l'Orchestre symphonique de Gatineau. «Se regrouper en quatuor nous faisait acquérir de l'expérience, dit l'aînée de la fratrie. Naturellement, j'en ai pris les rennes.»
Dénicher des contrats, des partenariats (la directrice du Théâtre de l'Île Sylvie Dufour sera la marraine de cette deuxième édition), endosser le rôle de porte-parole de l'ensemble, organiser des tournées et, depuis deux ans, un festival. Cendrine Despax a décidément plus d'une corde à son violon...
Pour y aller
Quand? Du 14 au 17 juillet
Où? Églises Notre-Dame-de-la-Guadeloupe et Notre-Dame-de-l'Île
Renseignements? 819 661 0573