L’album «Ye» de Kanye West est le huitième de l’artiste à se hisser au numéro un du Billboard américain.

Kanye West rejoint les Beatles et Eminem

NEW YORK — Avec son opus «Ye», Kanye West a rejoint les Beatles et Eminem au firmament de la musique en égalant le nombre de leurs albums — huit — qui sont devenus numéro un au classement américain.

Sorti le 1er juin, Ye, une introspection de sept titres sur les insécurités de l’artiste, a débuté en numéro un du classement de référence Billboard 200, devenant ainsi le huitième album d’affilée à être tout en haut de l’affiche. Seuls les Beatles et Eminem avaient réussi cet exploit avant Kanye.

208 000 exemplaires

Jusqu’à jeudi, Ye s’était vendu à 208 000 exemplaires — y compris les téléchargements et la baladodiffusion — selon Nielsen Music, devançant très nettement un album dont le titre traduit une ambition moindre du rappeur Post Malone : Beerbongs and Bentleys.

Après une année de silence, Kanye West, abonné aux polémiques, avait fait son retour sur le devant de la scène médiatique en avril en devenant l’une des rares célébrités afro-américaines à publiquement soutenir le président républicain Donald Trump.

Ye affiche une sonorité «soul» et dansante qui rappelle les débuts du rappeur et évoque nombre des polémiques dans lesquelles le musicien s’est trouvé impliqué.

Tous les albums de Kanye West — à l’exception du premier The College Dropout en 2004 — ont été en tête du classement, tout comme Watch the Throne réalisé en collaboration avec Jay-Z en 2011.

Vendredi, une semaine jour pour jour après la sortie de Ye, Kanye West a de nouveau sorti un album de sept titres, présentant cette fois une vision plus sombre, hantée par ses angoisses de la vie et intitulé Kids See Ghosts aux côtés de son protégé Kid Cudi.