Je dis oui!, de Pink Martini ***1/2

CRITIQUE / Dream A Little Dream, incursion musicale avec les petits-enfants de la famille von Trapp, nous avait laissé sur notre faim.
Pink Martini revient avec ce que le groupe fait de mieux : nous faire voyager sur des rythmes du monde et adresser quelques clins d'oeil classiques, milieu dont est issu le pianiste Thomas Lauderdale (une touche de Schumann par-ci ; du Schubert et du Chopin par-là), mais surtout nous titiller l'oreille en arménien, farsi, xhosa, arabe, portugais, anglais (Rufus Wainwright nous berce sous une Blue Moon tendre et jazzy)...
Trois titres en français, interprétés par China Forbes (dont on aime la voix voluptueuse lorsqu'elle chante dans la langue de Molière) et extraits de la trame sonore du film Souvenir (avec Isabelle Huppert et qu'on pourra peut-être voir ici l'an prochain), trouvent leur place sur ce disque.
Bref, on répond par un oui enthousiaste à la plus récente galette de la sympathique bande de Portland, Oregon!