Nickelback se donnera en concert au parc de la Baie dans le cadre du 32e Festival de montgolfières de Gatineau (FMG).

FMG: une première pour Nickelback à Gatineau

Rockstar, Photograph, Someday: amateurs de rock, préparez-vous bien ! Nickelback sera de passage à Gatineau pour une première fois en plus de 20 ans de carrière le 30 août prochain.

Le groupe de l’Alberta se donnera en concert au parc de la Baie dans le cadre du 32e Festival de montgolfières de Gatineau (FMG). Mais bien qu’il s’agira d’un premier spectacle en sol gatinois pour Nickelback, le chanteur Chad Kroeger et son frère Mike, bassiste de la formation, connaissent déjà bien Ottawa.

« On a hâte, lance Mike Kroeger en entrevue avec Le Droit. Chad et moi avons un grand-oncle qui vivait à Ottawa et on le visitait assez régulièrement à l’époque. Il travaillait pour le gouvernement fédéral. C’était cool de voir un homme plus vieux en veston-cravate venir nous regarder jouer! C’était vraiment au début de notre carrière, mais c’était toujours cool de voir oncle Arthur. »

Pour l’occasion, le band de rock interprétera un mix de chansons tirées de son répertoire créé entre la fin des années 1990 et 2017, l’année où leur plus récent album Feed The Machine a vu le jour.

« On va jouer un peu de tout, confie Mike. Oui il y aura des chansons que tout le monde connaît, mais aussi de plus vieilles chansons, que souvent, les gens ne connaissent pas parce qu’on les a composées avant How You Remind Me en 2001. »

Le prix du succès

Bref, ça fait un bail que Nickelback fait de la musique. Avec douze tournées internationales à guichets fermés devant plus de 8 millions de fans et pas moins de 50 millions d’albums vendus, on peut dire que le groupe a eu du succès.

Mais malgré ces chiffres, les critiques ne sont pas tendres à l’endroit du groupe depuis un certain bout de temps.

Parmi les commentaires les plus récurrents, on reproche notamment à leurs chansons de trop ressembler à celles du groupe de rock américain Creed. En 2016, le Service de police de Kensington, à l’Île-du-Prince-Édouard, avait même écrit sur leurs réseaux sociaux — sous le couvert de l’humour — qu’ils allaient faire écouter du Nickelback à tout conducteur qui serait arrêté pour conduite en état d’ébriété. Le corps policier s’était plus tard excusé du commentaire.

« Au début, quand on a commencé notre band, on était jeunes. C’est sûr qu’on ne savait pas toujours ce qu’on faisait. On était des underdogs et les gens aimaient ça. Les gens qui nous regardaient appréciaient ce qu’on faisait, mais se disaient qu’il était impossible qu’on ait du succès », explique Mike Kroeger.

« Quand on a eu notre vague de succès avec How Your Remind Me, c’est là que les gens ont commencé à être plus acides envers nous. Les gens n’aiment pas voir quelqu’un avoir du succès. Pensez à Drake, à Rihanna ou à Slipknot : c’est la même chose. Quand ils font quelque chose de gros, les gens les jugent. Mais à un certain moment, tu réalises que si tu es dans ce milieu, c’est parce que tu veux que tout le monde connaisse ta musique, et ça, c’est possible. Mais la réalité qu’il faut confronter et accepter, c’est que ce n’est pas tout le monde qui va l’aimer, même si tout le monde la connaît. »

« Même que pour être honnête, je pense que si les médias et les réseaux sociaux n’avaient pas parlé autant de nous, que ce soit positif ou négatif, les gens nous auraient oubliés depuis plusieurs années. Ça nous a gardés dans les conversations », ajoute-t-il en laissant tomber un petit rire.

Préparez vos guitares

Nickelback pourrait bien vous faire monter sur scène pour l’interprétation d’une chanson en leur compagnie le 30 août prochain.

C’est ce qu’ils ont fait avec Mitch Paulsen au début du mois. Cet Américain a eu la chance d’accompagner le groupe sur la scène du Mississippi Valley Fair avec une guitare pour l’interprétation de leur chanson Animals.

« Mitch a très bien fait ça !» observe Mike.

Sa technique ? Il s’est muni d’une affiche sur laquelle il avait écrit : « Un sou (nickel) pour chacun si je peux jouer Animals avec vous. »

« Chaque fois qu’on a invité quelqu’un sur scène, on a été épatés, avoue Mike. Si quelqu’un a le courage de lever sa pancarte, ça arrive plus souvent que ça n’arrive pas. C’est très possible que ça se produise à Gatineau. »

L’avenir

Voilà maintenant deux ans que Nickelback n’a pas offert de nouvelles compositions à leurs fans. Est-ce que ceux-ci peuvent s’attendre à recevoir un dixième album studio pour 2020 ?

« On va voir ce qui arrivera, affirme Mike Kroeger. Je pense que Chad travaille à écrire des chansons en ce moment, mais on ne veut pas lui mettre de pression pour en écrire plus ou pour écrire plus vite. On les prend quand ça vient et on va voir ce qui arrivera. On n’a pas d’échéancier. »

+

POUR Y ALLER

Quand ? Vendredi 30 août, 21 h 15

Où ? Parc de la Baie, Gatineau

Renseignements : fmg2019.com

Le groupe canadien Nickelback

+

HOW YOU REMIND ME A 18 ANS

La chanson qui a mis Nickelback sur la métaphorique « map » a célébré ses 18 ans mercredi dernier.

Paru le 21 août 2001, How You Remind Me fut le premier single du troisième album studio du groupe albertain, Silver Side Up. Certifiée comme la « Chanson rock de la décennie » par Billboard, How You Remind Me a été le titre le plus joué des dix dernières années, selon Nielsen Soundscan.

« Je vais toujours me souvenir de ce jour-là, confie le bassiste de Nickelback, Mike Kroeger, en faisant référence à la journée où le groupe a composé son succès. On se préparait pour un spectacle à Vancouver, mais aussi pour enregistrer au studio. Chad est arrivé et il a commencé à jouer le refrain. On sentait que ça avait besoin de sortir, parce qu’il n’arrêtait pas. Évidemment, on a tous contribué un petit peu et le son est devenu ce qu’il est aujourd’hui. Mais c’était vraiment hors du commun de voir Chad comme ça, parce que d’une certaine façon, il semblait presque possédé. En moins d’une journée, la chanson était écrite et prête à être enregistrée. C’était vraiment spécial comme moment. »

La chanson a raflé des prix Juno au cours de l’année qui a suivi sa sortie ; un premier du single de l’année, un deuxième du compositeur de l’année ainsi qu’un troisième de l’ingénieur du son de l’année. How You Remind Me a également reçu une nomination pour l’album de l’année aux prix Grammy de 2003 après avoir terminé l’année 2002 dans le top 100 des singles les plus populaires du classement Billboard.

« On apprécie tous ces trophées, mais vraiment, les prix les plus significatifs sont ceux qui nous sont remis par le public, parce que c’est vraiment là que tu vois si les gens aiment ce que tu fais ou pas », explique Mike Kroeger.

Sans surprise, les amateurs de rock de la grande région de la capitale nationale pourront entendre ce succès le 30 août prochain, au concert de Nickelback au FMG.

+

NICKELBACK, PREMIERS À TESTER LE NOUVEAU FMG

Nickelback aura l’honneur de tester le « nouveau » Festival de montgolfières de Gatineau — qui s’appelle désormais « FMG ». Le groupe de rock sera la tête d’affiche de cette première édition du festival renouvelé.

En avril dernier, le plus gros festival de l’Outaouais avait annoncé sa modernisation. Son budget étant passé de 4,4 à plus de 6 millions $, le FMG promettait d’avoir une programmation d’une plus grande ampleur en amenant des vedettes internationales. 

Ainsi, il fera venir Loud (29 août), Nickelback (30 août), Alex Nevsky et les Trois accords (31 août) ainsi que Dead Obies (1er septembre) dans le parc de la Baie, à Gatineau. 

Au total, une trentaine d’artistes fouleront les quatre scènes du FMG. Par ailleurs, rappelons que la scène secondaire a été agrandie et déménagée à l’extrémité du parc pour permettre des spectacles simultanés. 

De son côté, la scène principale a été intervertie avec la zone de manèges pour accueillir une plus grande foule. Le FMG se tiendra du 29 août au 2 septembre prochain.