Avec «Le vaisseau fantôme» de Wagner, François Girard signe la mise en scène de son sixième opéra.

Festival d'opéra: Wagner dans l’œil de François Girard [VIDÉO]

Ça fait un bail qu’on n’a pas vu d’opéra de Wagner à Québec… Environ 97 ans, selon les recherches du directeur du Festival d’opéra, Grégoire Legendre. Avec la présentation du «Vaisseau fantôme» dans une mise en scène de François Girard, la disette prendra officiellement fin lors du neuvième rendez-vous célébrant le chant lyrique, qui se déploiera du 24 juillet au 4 août.

Coproduite par le Metropolitan Opera (MET) de New York et le De Nederlandse Opera d’Amsterdam, la pièce maîtresse du festival sera sa plus ambitieuse proposition à ce jour avec six solistes (Gregory Dahl, Andreas Bauer Kanabas, Johanni van Oostrum, Allyson McHardy, Éric Laporte et Eric Thériault), 68 choristes et un orchestre symphonique augmenté à 80 musiciens. Le spectacle sera offert en primeur dans la capitale et sera inclus dans la prochaine saison du MET.

«Pour moi, ça représente beaucoup. Ça fait plus de 20 ans que je fais de l’opéra. Le vaisseau fantôme est mon sixième opéra et aucun n’a été présenté jusqu’à maintenant à Québec ou au Québec», a commenté François Girard, à qui l’on doit notamment les films Le violon rouge, Soie et Hochelaga : Terre des âmes.

Chanté en allemand, avec surtitres en français et en anglais, Le vaisseau fantôme est attendu à la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre du 28 juillet au 3 août.

Brigade, humour et jeune public

Le neuvième Festival d’opéra de Québec conviera de nouveau les Jeunesses musicales Canada, qui promettent de faire rire leur public en s’attaquant aux Noces de Figaro de Mozart. Alain Gauthier signera la mise en scène du spectacle présenté à La Bordée du 29 juillet au 2 août. Toujours du côté de la rigolade, Marianne Lambert (soprano), Mathieu Lussier (basson) et Valérie Milot (harpe) proposeront le récital humoristique L’amant jaloux le 3 août, au Musée national des beaux-arts. Le trio puisera chez Mozart, Grétry et Méhul pour recréer, nous dit-on, «l’atmosphère galante mais hypocrite du Versailles d’avant la Révolution française».

Le lendemain, les Viennoiseries musicales reprendront du service à la Cathédrale Holy Trinity. La veuve joyeuse de Lehár et L’auberge du cheval blanc de Benatzky seront portés par sept interprètes dans une mise en scène de Bertrand Alain.


« Pour moi, ça représente beaucoup. Ça fait plus de 20 ans que je fais de l’opéra. Le vaisseau fantôme est mon sixième opéra et aucun n’a été présenté jusqu’à maintenant à Québec ou au Québec »
François Girard

Comme l’an dernier, le Festival d’opéra tendra la main au jeune public avec le spectacle ZoOpéra, dans lequel la soprano Frédérique Drolet et le baryton Pierre Rancourt offriront aux mélomanes en herbe une initiation au chant lyrique à travers les fables de La Fontaine. L’activité gratuite sera offerte aux enfants de 6 à 12 ans fréquentant les patros de la région de Québec.

Dans une formule qui a fait ses preuves au fil des ans, la Brigade lyrique sera de retour l’été prochain. Quatre chanteurs de la relève (Émilie Baillargeon, Stéphanie Lavoie, Jonathan Gagné et Julien Horbatuk, accompagnés des pianistes Jean-François Mailloux et Claude Soucy) investiront ainsi des parcs et lieux publics de Québec pendant le festival.

Détails et programmation complète au festivaloperaquebec.com