Éric Lapointe a plaidé non coupable aux accusations de voies de fait en octobre.
Éric Lapointe a plaidé non coupable aux accusations de voies de fait en octobre.

Éric Lapointe: son dossier de voies de fait devra progresser rapidement

Stéphanie Marin
La Presse Canadienne
MONTRÉAL — Le dossier criminel du chanteur rock Éric Lapointe, accusé de voies de fait contre une femme, devra progresser devant la Cour municipale de Montréal plus rapidement que ne le souhaitaient les avocats.

La juge Martine Leclerc a refusé jeudi matin la demande de conférence préparatoire visant à convenir de la durée du procès.

Elle a souligné que les dossiers de violence conjugale doivent être placés en priorité et que la tenue d’une telle conférence ralentirait le processus.

Les avocats ont donc convenu de reporter la cause au 10 mars. À ce moment-là, la date et la durée du procès devraient être déterminées.

Mais de fixer une date de procès ne signifie pas que les choses ne peuvent pas prendre une autre tournure par la suite, a expliqué après l’audition matinale l’avocat d’Éric Lapointe, Me Jacklin Turcot, laissant entendre que le dossier pourrait se régler autrement.

«Pas facile pour personne»

«On aime toujours trouver des alternatives aux procès pour toutes sortes de raisons. Ce n’est pas dans l’intérêt de grand monde de faire des procès. Ce n’est pas facile pour personne.» Ni pour son client ni pour la plaignante, juge-t-il. La situation est «lourde» pour Éric Lapointe, a-t-il ajouté, «tant au niveau économique que personnel et social».

Il a rappelé que le chanteur est présumé innocent.

Éric Lapointe a plaidé non coupable en octobre. Les faits reprochés au populaire interprète de N’importe quoi se seraient déroulés le 30 septembre 2019.

L’homme de 50 ans n’était pas présent jeudi à la Cour municipale. Il s’est fait représenter par son avocat, comme cela est permis.

La plaignante dans cette affaire n’avait pas non plus à être présente. Un interdit de publication empêche quiconque de dévoiler son identité.