Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Élage Diouf a fait paraître son troisième album cette semaine.
Élage Diouf a fait paraître son troisième album cette semaine.

Élage Diouf: la quête de l’âme

Mario Boulianne
Mario Boulianne
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Quand on parle de musique du monde, le nom d’Élage Diouf s’impose de lui-même. L’auteur-compositeur-interprète et percussionniste d’origine sénégalaise a offert cette semaine un troisième album qui réunit plusieurs artistes provenant d’autant d’horizons musicaux.

Avec Wutiko, qui veut dire La Quête en wolof, Diouf propose ce qui pourrait bien être l’album le plus achevé de sa carrière.

D’abord prévue pour le printemps 2020, la sortie de cette galette de 11 chansons a été repoussée en raison de la pandémie. Mais, cela aura permis à l’artiste de faire quelques retouches qui auront, au final, ajouté encore plus de lumière à un disque qui en offrait déjà beaucoup.

« On a terminé l’enregistrement de l’album en avril 2019, confie-t-il lors d’une entrevue avec Le Droit plus tôt cette semaine. Pour y arriver, j’ai travaillé avec des gars de grand talent comme Micheal Shand, Rick Haworth et Guy Kaye. Avec le retard dans le lancement, j’ai fait quelques retouches ici et là. C’est comme une lettre qu’on n’a pas encore postée. On peut rattraper quelques petites imprécisions, disons ! »

Wutiko est un album qui reflète le bagage musical de Diouf, ses années de scène ainsi que ses multiples rencontres et collaborations. 

On y retrouve des textes enveloppés de mélodies aux influences de pop, world, folk, traditionnelles et asiko qui s’harmonisent parfaitement aux propos de l’auteur-compositeur. 

« On a tous à l’intérieur de soi une quête, un destin. Wutiko est mon sac de voyage dans lequel se trouvent mes défis, mes quêtes, mes réussites, mes embûches, mes acceptations, explique-t-il. C’est tout ce dont j’ai besoin pour poursuive mon chemin et affronter le sommet de ma vie. Mais, avant tout, j’ai fait cet album pour le plaisir de la musique. »

L'album <em>Wutika</em> est disponible sur toutes les plateformes de téléchargement.

Duos et collaborations

Reconnu comme étant une grande vedette par ses compatriotes sénégalais, Élage Diouf livre avec Wutiko un album inspiré autant de sa vie au Sénégal que de celle au Québec. 

Chanté en wolof — la langue la plus parlée au Sénégal — l’artiste aborde des grands thèmes de la vie comme la quête, l’évolution et le destin de l’être humain. 

« Ça peut paraître lourd comme ça, mais le propos s’enrobe d’une musique festive et très joyeuse, ajoute l’artiste. On puise dans des sonorités africaines, brésiliennes et même dans des accords de folk et de country. »

L’album propose plusieurs duos, et ce, avec des artistes aussi variés que Jorane, Marie-Christine Depestre, Carlos Placeres ou Ousmane Traoré.

« J’ai choisi tous ces artistes pour ce qu’ils et elles ont à offrir et surtout parce que je suis un fan de leur musique, avoue-t-il. Quand j’ai écrit Bamel par exemple, j’ai tout de suite pensé à Jorane et son violoncelle. Même chose pour Mouslay sur laquelle j’ai demandé à Marie-Chistine (Depestre) de chanter. »

Et il semble bien que personne ne puisse dire non à Élage Diouf.

« Mais, je ne demande pas à tout le monde, alors je m’assure ainsi que les artistes que j’approche ont déjà envie de jouer avec moi », lance en riant l’auteur-compositeur.

Au fil de sa carrière, le Sénégalais a croisé le parcours de nombreux artistes, québécois ou canadiens.

Entre 2015 et 2020, il a tracé sa route au Québec, à travers le Canada, aux États-Unis, en Europe et au Sénégal. Pendant ces années, il a collaboré avec Johnny Reid et il a également fait partie de l’œuvre Thoreau : Retour à Walden, initiée par Richard Séguin. 

Il s’est aussi fait connaître du public québécois pour sa collaboration avec André « Dédé » Fortin et les Colocs, à titre de coauteur de la chanson Tassez-vous de d’là.

Il a aussi pris part, à titre d’artiste-vedette, à la tournée du spectacle Delirium du Cirque du Soleil, où il a participé à plus de 200 représentations. 

Élage Diouf c'est aussi fait connaître du public québécois pour sa collaboration avec André « Dédé » Fortin et les Colocs, à titre de coauteur de la chanson <em>Tassez-vous de d’là</em>.

Lancement

C’est en 1996 que le percussionniste, auteur, compositeur et interprète s’installe au Canada. Récipiendaire de nombreux prix — Juno, Félix et prix de la SOCAN, Élage Diouf est devenu une figure importante de la scène de la musique du monde au Canada. 

Il offre en 2010 Aksil, son premier album, et ensuite Melokáane en 2015. 

Wutika, son troisième opus, a été lancé officiellement vendredi simultanément au Canada, en Europe et au Sénégal. 

Il est évidemment disponible sur toutes les plateformes de téléchargement et en version physique par le biais du site de l’artiste. 

Pour accompagner cette sortie, Élage Diouf fera une série de concerts virtuels du 27 mars au 1er mai (billets en vente ici)

La liste complète des spectacles est aussi disponible sur le site de l’artiste.