Down in a hole, de Kiefer Sutherland

Down in a hole, de Kiefer Sutherland ***

CRITIQUE / À l'instar de Kevin Bacon et Kevin Costner, Kiefer «Jack Bauer» Sutherland troque les plateaux de tournage pour une guitare et une scène.
De cette voix rauque qu'on lui connaît, le Canadien d'origine embrasse avec conviction le country et le folk-rock sur une première galette de plutôt bonne tenue - quoique un brin grandiloquente par moments (les choeurs sirupeux sur My Best Friend par exemple) et d'intérêt somme toute inégal côté mélodies.
Qu'il écluse ses peines (Not Enough Whiskey) ou voyage sur des accords de guitares plus électrisantes (Going Home); qu'il évoque un ami qui s'est littéralement soûlé à mort (la pièce titre) ou le point de rupture entre adolescence et âge adulte (Calling Out Your Name), le quadragénaire se livre à travers 11 pièces résolument personnelles.
Ainsi, à défaut d'être très originaux, ses textes ont au moins l'indéniable mérite de sonner «vrais» quand il les interprète.