Son deuxième album «Dans le Noir», paru en octobre 2018, est en nomination à l’ADISQ dans la catégorie Album de l’année – Folk.

Dans l’univers de Safia Nolin

Un mois à peine après avoir sorti un album surprise, Reprises Vol.2 ainsi qu’un mini-album de reprises «emo», xX3m0 $0ng$ 2 $!ng @l0ng 2Xx, Safia Nolin est de passage à Ottawa ce vendredi soir pour un spectacle de lancement avant de poursuivre sa tournée.

«C’est juste des chansons que j’aimais quand j’étais ado. Et c’est un peu un clin d’œil à comment j’ai commencé à faire de la musique; c’est-à-dire des covers sur internet», explique Safia Nolin à propos de ses deux albums de reprises, sortis à moins d’une semaine d’intervalle le mois dernier.

Sur le volume 2 de Reprises, elle reprend sept succès francophones tels que, Et cetera, Tous les cris, les S.O.S., Destin, Ta meilleure amie, ou encore J’ai demandé à la lune. Tandis que dans xX3m0 $0ng$ 2 $!ng @l0ng 2Xx, Safia Nolin rend hommage à la scène emo, genre musical du début des années 2000 qui a beaucoup influencé la musicienne lorsqu’elle était adolescente. Elle y reprend des chansons de My Chemical Romance, Paramore, Billy Talent et Taking Back Sunday.

Comme elle sait si bien le faire, Safia Nolin a revisité tout en simplicité et douceur ces reprises de sa jeunesse. «Ça me vient naturellement à chaque fois. Je dépouille les chansons que j’aime. C’est comme ça que je préfère la musique», confie Safia Nolin.

Si elle a ce don de remplir d’émotions des chansons qui n’en ont pas toujours, Safia Nolin ne se qualifie pas pour autant de triste. «C’est comme si j’emmagasinais des choses tristes et que ça ressortait de même. Je pense que c’est une façon de canaliser des affaires», estime celle qui confie pourtant adorer la pop, genre autrement plus souriant.

Deux albums sortis en moins d’une semaine. Acharnée du travail, Safia Nolin? «Non, vraiment pas. Je produis très peu. Mais ça donne l’illusion que oui», lance l’autrice-compositrice-interprète de 27 ans. D’ailleurs elle confie ne pas encore travailler sur un nouvel album original.

«Je vais aller m’installer quelque part et écrire dans pas long. Mais là, je prends un jour à la fois. Je pars en tournée et je chill avec mes amis.»

On a également pu voir cet été Safia Nolin dans le vidéoclip Lesbian Break-up song, chanson tirée de son album Dans le noir, où elle se met à nu avec sobriété et délicatesse pour, dit-elle, offrir plus de diversité corporelle. «Il y avait un manque, dans les clips, dans l’art. Et c’était important pour moi. On voulait juste faire quelque chose de beau, qui parle de soi même, sans que ce soit guidé. C’était difficile, mais j’ai aimé ça. Ça m’a pris beaucoup, mais je le referai», lance-t-elle sans hésitation.

À l’occasion de son spectacle de lancement à Ottawa, l’artiste de Québec devrait interpréter des chansons de ces deux nouveaux opus. «En show, je parle plus, c’est plus drôle: je niaise plus», rassure Safia Nolin.

+

POUR Y ALLER

Quand ? Vendredi 18 octobre à 20h30

Où ? The 27 Club (27, rue York, à Ottawa)

Renseignements : www.spectrasonic.com