Damien Robitaille récolte 10 nominations au gala Trille Or qui sera animé par Vincent Poirier.

Damien Robitaille en tête au Gala Trille Or

Si la tendance se maintient, Damien Robitaille raflera les honneurs au 10e Gala Trille Or, le 2 mai prochain. Dans la liste des artistes en nomination, dévoilée mardi matin, le chanteur est finaliste dans dix catégories, le plus haut ratio de la cuvée 2019.

Quelques mois après le dernier gala, tenu en mai 2017, Damien Robitaille a fait paraître son sixième album Univers parallèles. Grâce à cet opus, l’homme autonome pourrait repartir du Centre des arts Shenkman d’Orléans avec entre autres les trophées de l’Auteur. e et/ou compositeur. trice, de l’Album et de l’Artiste solo, une nouvelle catégorie qui fusionne les anciens « meilleur interprète masculin » et « meilleure interprète féminine » pour abolir la distinction de genre. Mélissa Ouimet, Étienne Fletcher, Jacobus et YAO sont en lice pour le même titre.

Damien Robitaille s’est avoué « touché » de voir son travail reconnu par l’industrie qui l’a vu s’épanouir. Le Gala Trille Or, « c’est comme un gros party de famille ! a lancé le chanteur originaire de Lafontaine. Je suis content qu’on ne m’oublie pas ! Ça fait 15 ans que j’habite au Québec, alors qu’on m’accepte encore là-dedans, je l’apprécie. »

« Je suis très fier de voir comment le gala a évolué à travers les années. J’étais là au début des années 2000 ; ça a commencé petit, et de voir l’effet boule de neige que ça a fait, c’est trippant ! »

Au total, l’Association des professionnels de la chanson et de la musique (APCM) a nominé 76 artistes dans 29 catégories remodelées. En plus de l’Artiste solo, cinq styles musicaux seront soulignés : un musicien ou un groupe sera couronné en pop, en jazz, en rock, en roots et en musique urbaine. L’Initiative artistique félicitera les réalisations uniques et originales des artistes et des entreprises. Enfin, la catégorie Diffuseur revient cette année, et le Mouvement d’implication francophone d’Orléans (MIFO) figure parmi les lauréats.

Comme au 9e Gala, l’animation du prochain Trille Or a été confiée à Vincent Poirier, cofondateur du groupe d’improvisation Improtéïne, et Isabelle Longnus assurera la direction artistique et la mise en scène. Pour la catégorie Chanson primée, ce sera au public de voter pour son morceau préféré au trilleor.ca.

La percée d’Étienne Fletcher

Damien Robitaille est suivi de près dans la course aux trophées par deux musiciens. Avec neuf nominations, Yao compétitionne avec le crooner notamment pour les statuettes de l’Artiste solo, de la Chanson primée pour Nomades et du Spectacle.

Après le slameur aux Lapsus vient un nouveau venu au Trille Or lauréat dans huit catégories, le Fransaskois Étienne Fletcher.

C’est en direct sur les médias sociaux qu’Étienne Fletcher a appris qu’il était au coude-à-coude avec des artistes plus expérimentés dans l’industrie. « C’est la première année que j’espérais recevoir une nomination ! s’est-il réjoui depuis son chez-soi à Regina. Je suis super fier de faire partie de cette famille-là et plus précisément de représenter l’Ouest canadien. C’est souvent le côté de la francophonie où on est le moins nombreux, où on est le moins actifs, alors souvent, on peut passer un peu sous le radar. »

En 2017, l’ancien membre d’Indigo Joseph a enregistré pour la première fois en solo deux EP, Face A et Side A, qui forment les deux facettes anglo et franco d’un vinyle bilingue. « Au tout début, j’étais inquiet que gens de l’industrie québécoise ou de l’industrie francophone n’aiment pas ça si je mettais des chansons en anglais dans mon album, a-t-il laissé tomber. Maintenant, je trouve que le bilinguisme, c’est une force de mon spectacle et de mon identité comme artiste. » Même si on l’incite souvent à travailler dans l’une ou l’autre des deux langues, « idéalement, j’aimerais que les deux côtés puissent continuer à grandir, à croître ensemble. »

Les artistes d’Ottawa ne sont pas en reste. Les Rats d’Swompe ont reçu six nominations, Mélissa Ouimet, Moonfruits, Marie-Clo et Céleste Lévis sont chacun finalistes quatre fois, et les noms de Mehdi Cayenne, du Billy Love Band, du blogueur Buzz Fortin — l’alias de Mathieu Fortin — et de Kimya se retrouvent dans deux catégories.

Par ailleurs, rappelons que c’est cette semaine que se déroule Contact Ontarois.

Les soirées Vitrines grand public, qui se tiendront du 16 au 18 janvier au Centre des arts Shenkman, verront défiler devant public un éventail d’artistes francos, dont Mehdi Cayenne, Marc Hervieux, Sugar Crush, Le R 1er, Geneviève RB et Alain Barbeau, Andréanne A. Malette et David Myles.

Étienne Fletcher montera sur la scène du Théâtre Ritchcraft le vendredi 18 janvier, en sandwich entre Bleu Jeans Bleu et Nicolas Gémus. Ce sera son l’unique spectacle du Réginois en sol ottavien avant sa première tournée québécoise.